Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0

Fermetures dans les écoles : l’opposition monte au créneau

L’opposition municipale dénonce les mesures de carte scolaire envisagées à la rentrée prochaine à Périgueux, notamment la fermeture à terme de la maternelle de la route d’Agonac. Elle appelle à la mobilisation. Et un de plus. Antoine Audi s’est ouvert un nouveau front avec son opposition, et il s’agit cette fois-ci des écoles de la ville de Périgueux. La carte scolaire pour la rentrée prochaine, qui doit être entérinée vendredi après-midi par le Cden (Conseil départemental de l’Education nationale) prévoit en effet un certain nombre de fermetures de classes, trois au total, sans oublier la suppression des postes  Plus de maîtres que de classes  (PMQC) et la condamnation à la rentrée 2019 de la maternelle de la route d’Agonac. Sur ce dernier sujet en effet, Antoine Audi a donné son aval. Après avoir accepté sa fermeture à la rentrée 2018 pour ne perdre que deux postes au lieu de trois, il a finalement fait machine arrière et demandé un délai d’un an pour préparer la répartition des élèves dans d’autres établissements. Mais cette nouvelle fermeture d’école programmée, qui intervient après celle de la maternelle de Vésonne, rappelle que l’édile n’a jamais caché sa préférence pour les grandes écoles au détriment des petites unités qui font pourtant la spécificité du tissu scolaire à Périgueux.
Reste que toutes ces mesures sont totalement inacceptables pour l’opposition qui constate qu’à chaque rentrée désormais, « la ville de Périgueux se voit amputée d’une école avec un seul et unique credo : faire des économies. Après l’école de Vésone, c’est celle de la route d’Agonac qui est visée. D’autres écoles pourraient être menacées. On en revient au projet Darcos qui visait, en son temps, à regrouper les élèves du primaire de Périgueux sur quelques grands groupes scolaires».
Une conception libérale
Une conception pour le moins libérale de l’éducation que l’opposition ne saurait cautionner. Car pour elle, ce projet « nous semble passé d’âge. Périgueux dispose d’un tissu d’écoles de quartiers, de proximité à préserver. Comme le disent à juste raison les parents d’élèves : les grosses structures ne sont pas adaptées à nos enfants ». Car tel un Gérard Majax, effacer une école d’un simple coup de baguette magique, n’est pas sans conséquences. Bien au contraire. L’opposition, par la voix de Delphine Labails a d’ailleurs bien conscience des conséquences qu’entraînerait une nouvelle fermeture d’école : il faudrait répartir les élèves dans les écoles qui restent. « Recaser les élèves c’est imposer des trajets supplémentaires aux familles, alors que s’accentueraient les inégalités entre les quartiers de la ville ». Autre motif de courroux de l’opposition relatif à cette carte scolaire, les suppressions de postes dans les quartiers fragiles de Périgueux (Gour de l’Arche, route d’Agonac, le Lys), sans compter les postes  Pmqc. « Nous ne nous résignons pas à voir les enfants sacrifiés sur l’autel d’économies de bouts de chandelles », annonce Delphine Labails.
Voilà pourquoi l’opposition municipale invite parents, grands-parents, voisins, habitants de Périgueux, à signer les pétitions destinées à l’Inspectrice d’académie et au maire de Périgueux pour leur demander de renoncer à ce projet de fermeture d’écoles et de suppression des postes Pmqc des quartiers fragiles de Périgueux. Deux pétitions qui sont à retrouver sur internet sur le site change.org
E.C.