Fil info
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6

Interpeller pour féliciter

Insolite

Mettre en avant les bons conducteurs, tel est le but de l’opération qui sera menée sur six vendredis de départ en vacances par la gendarmerie, avec France Bleu Périgord. C’est en présence de la préfète que le colonel Nicot et le directeur de la station locale, Jean-Dominique Warlop, l’ont présentée.

Certains conducteurs vont avoir une grosse surprise ce vendredi, ou l’un des cinq autres retenus pour mener une opération qui est une grande première  tant pour la radio que pour les forces de l’ordre.
En effet, ils pourraient se voir interpeller par les gendarmes, non pour répondre d’une infraction, mais pour être félicités. Ce n’est ni une « fake news », ni un poisson d’avril très en avance, mais une méthode originale et sympathique pour tenter de faire changer les mentalités au volant, sans passer par la répression habituelle.
« Nous allons tester cette initiative en Dordogne » précise la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc.
« L’objectif pour cette année est de continuer à se mobiliser autour de la sécurité routière, et de sortir de la vision punitive qui lui est accolée, et qui laisse à penser qu’il n’y aurait que des mauvais comportements sur la route ».  L’idée est donc de saluer ceux qui au volant font preuve d’une conduite civique, respectant les autres usagers. Concrètement, deux gendarmes en voiture banalisée suivront pendant une dizaine de minutes un véhicule, et s’ils constatent que son conducteur respecte les règles (distances de sécurité, limitations de vitesse, clignotant pour indiquer les changements de direction...), ils mettront leur gyrophare pour l’intercepter. Dans leur voiture se trouvera aussi un animateur ou un journaliste de France Bleu Périgord, qui interviewera l’automobiliste pour un passage en direct sur les ondes locales. « Grâce aux smartphone dont sont désormais équipés les militaires, ces derniers pourront vérifier la carte grise pour remonter au propriétaire, qui est normalement le conducteur » précise le colonel Lionel Nicot, qui dirige la gendarmerie départementale. « Quand on arrête la voiture, on vérifie que son conducteur a bien ses douze points, et France Bleu Périgord fera vivre ce moment en direct à ses auditeurs ». Jean-Dominique Warlop indique qu’il y aura quatre passages par jour, soit quatre conducteurs ainsi  mis à l’honneur. Le lancement de l’opération aura lieu vendredi, et ce sera un test grandeur nature pour tous les intervenants, les gendarmes, plutôt habitués à verbaliser qu’à féliciter, la radio, qui devra faire en fonction de ce qui se passe sur la route et donc se montrer réactive, et les automobilistes, pour qui se faire arrêter sur la route est toujours synonyme d’ennuis à venir et qui risquent de ne pas comprendre d’emblée ce qui leur arrive.
« C’est une action de prévention » insiste le colonel Nicot, « au même titre que le rallye seniors, qui aura lieu les 22 et 23 mars à Sarlat, ou les alternatives aux poursuites ». Le capitaine Derudder, qui dirige l’Escadron départemental de sécurité routière (Edsr) de la gendarmerie confie que l’opération se déroulera sur les routes du département, « à l’exclusion de l’autoroute ». Elle mobilisera deux militaires à chaque fois, les bons conducteurs repérés et interceptés se verront offrir un bon d’achat pour du carburant d’une valeur de 50 euros, et les 24 ainsi distingués (quatre sur chacun des six vendredis) seront invités, en fin d’année, à une petite réception en préfecture. « Il faut montrer qu’il est possible de circuler  en respectant les autres et la réglementation » conclut la préfète qui reconnaît que la signalisation n’est pas toujours très cohérente, et qu’une cellule est chargée de repérer les anomalies pour rétablir une certaine logique dans les panneaux.

Les dates de l’opération
Elle se déroulera les vendredis de départ en vacances, ou intermédiaires au milieu de celles-ci, à savoir les 16 février, 13 avril, 18 mai, 6 ou 13 juillet (en fonction de la Félibrée, qui doit avoir lieu le premier dimanche de juillet), 3 août et 19 octobre. Il est possible de savoir combien on a de points sur son permis sur le site de la préfecture.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.