Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit

D’accord pour plus de police, mais pas pour moins d’écoles

Union des maires

L’Union des maires tenait hier son assemblée générale à la salle de la Filature à Périgueux. La présence de la préfète et de représentants des forces de l’ordre a permis d’approfondir certains points.

Les rapports moral, d’activité, et financier (en équili-bre) ont été votés à  l’unanimité par la centaine de maires présents à cette assemblée générale, mais était surtout attendue l’intervention de la préfète, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, à qui les élus avaient des griefs à faire remonter.
Sans surprise, c’est la carte scolaire qui a le plus provoqué les débats. La préfète a eu beau assurer que des efforts étaient réalisés sur les écoles rurales, affirmant qu’il fallait avoir « de l’ambition » pour elles, que l’obligation de structures avec un minimum de quatre classes n’était qu’une idée parmi d’autres, tout comme le regroupement du cycle 3 en collège, son argumentation n’a pas convaincu des élus échaudés depuis trop longtemps par des assertions et promesses oubliées sitôt que prononcées par les politiques et les gouvernements successifs.
C’est ensuite la Police de sécurité du quotidien (Psq) qui a été abordée par ceux chargés de la mettre en oeuvre, à savoir la commissaire divisionnaire Laëtitia Philippon pour la zone police (qui couvre dix communes, Bergerac, Périgueux, et les bourgs limitrophes de ces deux villes), et le colonel Nicot, commandant le groupement départemental de la gendarmerie. La première a rappelé que la Psq demandait des moyens en policiers, ces derniers étant souvent occupés à des tâches indues comme les gardes de détenus à l’hôpital, par exemple. Elle a indiqué que cette Psq fonctionnerait d’autant mieux qu’un partenariat efficace  avec les autres acteurs de la sécurité, les polices municipales, les pompiers, et les sociétés de sécurité privées serait noué. Le second confiait qu’avec 585 gendarmes et 350 réservistes, ses services maillaient le territoire, précisant qu’aucune remise en cause de brigade locale n’était à l’ordre du jour, et que le contact avec la population allait être privilégié. Ainsi, le dimanche après-midi est traditionnellement consacré aux contrôles routiers, mais ce jour est aussi celui des manifestations festives et sportives rassemblant la population. Les gendarmes seront donc invités à s’y rendre, pour rencontrer un maximum de personnes. Le numérique et des référents chargés de faire remonter les informations sont les autres axes qui seront mis en place dans le cadre de la Psq.