Fil info
00:21Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet | L'Echo https://t.co/gvkVOiQeFE via
23:38France : Les syndicats agricoles réunis par Macron -> https://t.co/L3fgBJztod
23:36International : Israël : la Knesset vote le racisme d’État -> https://t.co/IBnged6nWB
23:34Région : Une certaine vision du service public -> https://t.co/SBSJItKgUW
21:05Cyclisme : Geraint Thomas gagne au sprint à l'Alpe d'Huez -> https://t.co/IdsdrsVO8t
20:50Périgueux : Table rase sur les services publics | L'Echo https://t.co/lTpdUYjk5T via
20:39Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet -> https://t.co/1RYpAAYfyE
18:58Châteauroux : [intégral] L’alphabet façon Ghe2toBlaster -> https://t.co/fO7oDLMchp
18:55Périgueux : Table rase sur les services publics -> https://t.co/aqdzO3YvCY
18:54Indre : Les Familles Rurales manquent d’aides à domicile -> https://t.co/JXSqdlxTG1
18:51Ambrault : Demain soir, rendez-vous pour la 5e édition de Bluesberry -> https://t.co/zCK67Oecok
18:50Salagnac : Ils vont vadrouiller en attendant La Grande Vadrouille -> https://t.co/vsYGdKsbZo
18:19RT : Surprise! Le gvt espagnol lutte pour enlever les restes de Franco de son mausolée. Mais les moines qui gèrent ce li… https://t.co/657GDNJp2D
18:18RT : La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
18:11La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
17:37RT : Ce Macron qui a privatisé l'équipe de France à son seul profit, c est le même qui a baissé de 7… https://t.co/S2NrXG0GLk
17:37RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
17:35RT : Affaire , les réitèrent leur demande d’une commission d’enquête sur les violences qui ont eu li… https://t.co/P0mXDaKayi
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh

Coup double pour les retraités

Social

Ce n’est un secret pour personne, les retraités, toutes tendances confondues, sont en colère depuis qu’ils ont reçu leurs premières pensions après amputation, l’augmentation de la Csg écornant sérieusement des revenus déjà, pour certains, n’atteignent même pas le minimum vieillesse.

Déjà impactés par la baisse des Apl, l’augmentation du forfait hospitalier et le déremboursement de nombreux médicaments, sans oublier les très récentes majorations des tarifs de l’énergie, les retraités voient rouge, et seront deux fois dans l’action ce jeudi.
Dès le matin à Bergerac (voir l’écho d’hier) et Périgueux, ils seront dans la rue pour faire entendre leur mécontentement, avant de se rendre à la permanence du député Lrem de la troisième circonscription pour les Bergeracois, et à la préfecture pour le cortège périgourdin. L’après-midi, ils iront soutenir le personnel des Ehpad, qui sera aussi dans l’action contre la dégradation des conditions de travail, de l’accueil et des soins des résidents. C’est donc une double journée d’action que vont vi-vre les pensionnés, et ils devraient être nombreux dans la rue, comme l’ont constaté les portes-parole du G9 24, l’intersyndicale nationale créée en 2014 comprenant quatre organisations syndicales confédérées (Cgt, Fo, Cfe-Cgc et Cftc, hors Cfdt), la Fsu et quatre associations. En Dordogne, on retrouve les mêmes syndicats plus la Lg-Rfp et Lsr. « Les retraités sont vent debout » affirment les représentants du G9 24. « Nous l’avons vu lors des distributions de tracts sur les marchés du département ». La semaine dernière, ils les ont en effet arpentés pour appeler à cette journée d’action, et les réactions ont été véhémentes. « Dès qu’on prononçait les mots retraités et Csg, la colère apparaissait. Beaucoup nous ont dit n’avoir jamais signé une pétition ni manifesté, mais qu’ils le faisaient cette fois-ci, car ils se sont sentis trahis ». Le président de la République avait en effet affirmé que cette hausse de la Csg ne concernerait que les pensions supérieures à 1 200 euros par mois, alors qu’elle est appliquée sur toutes, quel que soit leur montant. « Une femme que nous avons rencontrée sur un marché, touchant 59 euros par mois, a été amputée d’un euro ! 60 % des retraités sont pénalisés. Beaucoup n’étaient pas assujettis à la Csg et aujourd’hui, ils le sont ». Pendant ce temps, les 350 familles les plus riches se voient offrir un cadeau fiscal de quatre milliards d’euros grâce à la réforme de l’impôt sur la fortune. « ça met en évidence le double discours permanent de ce président, comme dans ses grands discours sur la ruralité». On sent en effet que cette dernière est plus un concept qu’une réalité pour lui, et les anciens actifs périgourdins précisent : « l’accès aux services publics et à la culture est de plus en plus compliqué en milieu rural. La trésorerie de Mussidan ferme, et on dit aux gens d’aller à Ribérac. Vous connaissez beaucoup de transports en commun entre ces deux villes ? » Quant aux actions culturelles, elles pâtissent directement de l'appauvrissement des aînés, ce qui engendre un effet secondaire non négligeable pour un département comme la Dordogne, où le tourisme est une des premières économies. Car certains ne peuvent plus payer une participation à une sortie, une visite, un petit voyage... Si jusqu’à présent ils parvenaient à économiser un peu pour ce domaine, la ponction sur leurs revenus les en empêchent désormais. Et quand ils partent en cure, ils ne prennent plus en demi-pension, mais se font leur repas eux-mêmes, pour moins écorner leur budget. « Les retraités sont en colère. Ils savent qu’il y a de l’argent, mais qu’il est mal réparti ».      

Deux rassemblements
Ils auront tous deux lieu à la même heure, 10 h. à Bergerac, le rendez-vous est fixé place Gambetta, avant un cortège jusqu’à la permanence de M. Delpon pour y déposer une motion. à Périgueux, rassemblement devant la Bourse du travail puis départ vers la préfecture où une délégation sera reçue.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.