Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

10 000 heures d’insertion prévues pour le chantier de l’hôpital

Extension et modernisation de l'hôpital

Une clause d’insertion va être intégrée au chantier de la seconde tranche de travaux d’extension et de modernisation du centre hospitalier de Périgueux.
C’est une grande première pour le centre hospitalier de Périgueux qui s’apprête à intégrer une clause sociale d’insertion dans ses marchés publics dans le cadre de la seconde tranche de sa restructuration dont les travaux ont débuté il y a quelques semaines. Pour mémoire, l’introduction d’une clause sociale dans une commande publique permet de conditionner l’exécution ou l’attribution d’un marché en fonction des critères liés à l’emploi ou à la lutte contre les exclusions. La clause sociale permet ainsi à des personnes rencontrant des difficultés socioprofessionnelles de saisir l’opportunité d’un marché public de travaux, de services, ou de fournitures pour s’engager dans un parcours d’insertion durable, via la mise en situation de travail auprès d’entreprises.
Au total, l’hôpital prévoit de réserver un volume de travail de 10 380 heures d’insertion dans le cadre de sa démarche. Pour mener à bien son projet, il compte sur l’expérience et l’ingénierie de la maison de l’emploi du Grand Périgueux, comme unique partenaire. Une convention, qui liera les partenaires, doit être signée vendredi. A travers elle, la maison de l’emploi du Grand Périgueux sera chargée d’informer et d’accompagner les entreprises attributaires dans le choix et la réalisation de l’action d’insertion, de proposer aux entreprises des personnes susceptibles de bénéficier des mesures d’insertion et de suivre l’application de la clause auprès des entreprises ainsi que de procéder à son évaluation. Ce n’est pas un hasard si le centre hospitalier de Périgueux a choisi de s’appuyer sur la maison de l’emploi du Grand Périgueux. Cette dernière a en effet développé depuis 2007 un dispositif de gestion des clauses d'insertion, offrant un guichet unique territorial et une offre de services à l’ensemble des maîtres d'ouvrage, des entreprises, des publics et des acteurs de l’emploi et de l’insertion.
Et à ce jour, ce sont plus de 200 000 heures d’insertion qui ont été générées, les marchés publics de différents donneurs d’ordre (CA Grand Périgueux, Région Nouvelle-Aquitaine, Etat, Communes de l’Agglomération, etc) ayant facilité l’accès à l’emploi à plusieurs centaines de demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion professionnelle. Quant à la seconde tranche des travaux d’extension et de modernisation de l’hôpital de Périgueux, ils vont bon train. Malgré quatre mois de retard pris l’été dernier pour cause d’appel d’offre, les travaux ont enfin pu débuter il y a quelques semaines. Ils doivent s’étaler sur un peu moins de deux ans. D’un montant de près de 48 millions d’euros, le projet prévoit notamment la construction d’un nouveau bâtiment, appelé provisoirement le D, dans la continuité du bâtiment B, juste en face de la direction, le long de la route de Paris. Ce bâtiment doit être livré à l’automne 2019 pour une mise en service en 2020. Construit sur trois niveaux, il accueillera trois plateaux de 60 lits, soit, un total de 180 lits, notamment ceux de chirurgie thoracique.
E.C.