Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Les Résistants du rail honorés

Commémoration

Le 73e anniversaire de la capitulation nazie, le 8 mai 1945, a été célébré sur toute la Dordogne. à Périgueux, une première cérémonie a eu lieu à la gare Sncf, en présence des cheminots grévistes qui arboraient leurs appartenances syndicales, et qui sont dans la huitième session de leur grève perlée.

L’Union française des anciens combattants et victimes de guerre (Ufac) présidait cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence du maire de la ville Antoine Audi, de la conseillère départementale Mireille Bordes et du député de la première circonscription Philippe Chassaing.
Après la prise de parole qui a rappelé que l’Allemagne nazie avait capitulé sans condition, et souligné le rôle de Jean Moulin dans la création du Conseil national de la Résistance qui a uni toutes les forces se battant contre l’occupant, les pré-cités ont déposé une gerbe, suivis par les représentants de l’Ancac section Sncf. Les cheminots grévistes qui tenaient un piquet de grève devant la gare ont assisté avec recueillement à cet hommage à leurs prédécesseurs qui ont donné leur vie pour la liberté de leurs concitoyens. On sait l’importance de l’action des cheminots qui, durant le conflit, ont ralenti à force de sabotages les trains transportant les soldats ennemis et leur matériel.
Jérôme Jean, le délégué Cgt de la Sncf de Périgueux confiait à l’issue de la cérémonie : « Le Conseil national de la Résistance est né autour de valeurs qui n’ont jamais été autant actuelles, et attaquées ». Quant au statut des cheminots, issu de ce Cnr, il serait aujourd’hui un frein au développement de l’entreprise, et le gouvernement veut le casser. Les négociations qui se sont déroulées lundi à Paris n’ont pas permis de débloquer la situation. « Le gouvernement reste campé sur ses positions et a ouvert les discussions avec au préalable des points non négociables, le statut de l’entreprise qui passerait d’établissement public à intérêt commercial à Société anonyme, l’ouverture à la concurrence et le statut des cheminots ». On reconnaît bien là la patte de nos actuels dirigeants, qui déclarent être à l’écoute, mais en faisant preuve d’une surdité à toute épreuve et en passant en force sans se préoccuper de la casse sociale qu’ils déclenchent. Mais ils font fi de la détermination des travailleurs, et des usagers du rail qui soutiennent les premiers dans leur lutte. Car contrairement à ce que peuvent laisser penser les réactions relayées par la télé ou les médias nationaux, qui ne sont pas intéressés par ceux qui déclarent n’être pas gênés par la grève, l’opinion publique comprend les motivations des cheminots, et les partage beaucoup plus que ce qu’on voudrait nous faire accroire.
C’est ensuite aux Allées de Tourny, sur l’esplanade du souvenir, que les autorités civiles et militaires ont à leur tour commémoré la fin d’un conflit sanglant, où 50 millions de personnes à travers le monde, soldats et civils, ont perdu la vie. La cérémonie a été l’occasion d’honorer trois personnes. Henri Berland a reçu la médaille militaire, et Christian Tricot la Croix du combattant, des mains du délégué militaire départemental, le lieutenant-colonel Arnaud Dartenset, le capitaine Patrice Vincent, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Bergerac, recevant des mains du colonel Lionel Nicot, qui commande le groupement départemental de la gendarmerie, l’insigne de Chevalier de l’Ordre national du mérite.

Les prochaines actions des cheminots
Aujourd’hui : piquet de grève dès 7 h à Chamiers, casse croute et AG en suivant, puis distribution de tracts à la population,
Dimanche 13 mai : 10 h 30 rendez vous au Copo pour une journée festive, revendicative et familiale avec en point d'orgue les 750 m du fret, course ouverte à tous. Cette journée est ouverte aux cheminots, leurs familles ainsi que toutes les personnes intéressées .... (Possibilité de restauration sur place). Lundi 14 mai: piquet de grève tous services au Toulon.

Appels à la vigilance et à la tolérance
Lors du vin d’honneur ayant suivi la cérémonie, la préfète de la Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, a adressé quelques mots à l’assistance.
Si on ne pouvait qu’adhérer à ses propos, quand elle évoque le rassemblement en ce 8 mai, qui, « s’enracine profondément dans notre histoire : il est l’expression de notre vigilance du présent face aux tentatives de révision du passé, contre l’intolérance et le fanatisme, il est l’expression de notre vigilance pour la paix, le respect de la personne humaine et des droits des peuples », l’action de notre gouvernement contre les réfugiés, les sans-papiers, les pau-vres, les « riens » qu’on croise dans les gares... ne va malheureusement pas dans ce sens. Durant la cérémonie, c’est un jeune élève du lycée Saint-Joseph de Périgueux, Vincent Wittouck, qui a lu le message de l’Ufac, tandis que d’au-tres jeunes accompagnaient les dépôts de gerbe effectués par la préfète, le député, la conseillère départementale, le délégué militaire départemental, le maire de Périgueux, et les associations d’anciens combattants, déportés, résistants. L’assistance, fournie, était composée d’officiels et de particuliers, parmi lesquels ont pouvait reconnaître Ralph Finkler et Pierrette Gauthier, anciens Résistants, les petits-fils de Danièle et René Chouet, Résistante et Déporté, dont Julien, secrétaire départemental du Parti communiste, des élus de la majorité et de l’opposition de la ville de Périgueux, et le secrétaire fédéral du Parti socialiste, Emile Lavitola.                                                           

Air Zoom Pegasus 34