Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Le rail reste soudé

SNCF

Les cheminots sont toujours dans l’action, et contrairement aux grandes annonces sur l’affaiblissement du mouvement ou l’éclatement de l’intersyndicale, ils sont plus motivés et plus unis que jamais.

" Nous sommes dans un mouvement historique de par sa durée ". Les délégués CFDT, CGT, SUD et UNSA de la SNCF étaient bien rassemblés hier à Périgueux, à l’occasion de cette nouvelle séquence de grève, ce qui démentait mieux que tout discours les rumeurs sur l’éclatement de l’intersyndicale.
La question aujourd’hui est de savoir « comment transformer le rejet massif des cheminots de tous les services, encadrement compris, face à cette réforme, en mouvement de force ? » Ils comptent sur la journée du 12 juin, décrétée « Journée de la colère cheminote, on n’a rien volé, nous » pour amener une remontée des chiffres des grévistes, qui restent tout de même élevés pour un mouvement débuté il y a neuf semaines : 30 % pour la Région, et 25 % au niveau national. « Tant que la grève dure, que l’unité syndicale persiste et que le processus législatif n’est pas terminé, la partie n’est pas jouée » notent les délégués syndicaux. Les cheminots ont essayé de lancer une grève inter-professionnelle, sans succès, et s’inscrivent donc dans un mouvement long. « Il n’y a jamais eu de grève de plus d’un mois à la Sncf. On assiste à des attaques contre tous les services publics. Les cheminots sont le dernier bastion de résistance. S’il saute, c’est la porte ouverte pour le démantèlement des autres services publics, régaliens, hôpital...» Les organisations syndicales regrettent le traitement qui est réservé par les grands médias à leur action : « ce n’est plus de l’information, mais de la propagande quand ils prétendent que le mouvement s’essouffle ou que l’intersyndicale a explosé ». Elles reconnaissent qu’il peut parfois y avoir des divergences entre elles, « mais sur le projet du gouvernement et de l’entreprise, c’est l’unanimité. L’attaque est telle, la violence et le mépris du gouvernement aussi, que ça nous soude. Et ça concerne tous les corps de métiers de la boîte, jusqu’aux cadres qui vivent une véritable fracture avec la direction ayant compris qu’ils étaient eux aussi dans l’oeil du cyclone ». A l’issue de l’assemblée générale qui s’est tenue hier matin, la poursuite de la grève a été votée. Les cheminots retrouveront dès 7 h 45 ce matin les salariés d’Orange, qui tiendront un piquet de grève devant leur entreprise à Boulazac. Quant à la caisse de solidarité, elle continue à être alimentée par les citoyens, solidaires des cheminots.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.