Fil info
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb

Le rail reste soudé

SNCF

Les cheminots sont toujours dans l’action, et contrairement aux grandes annonces sur l’affaiblissement du mouvement ou l’éclatement de l’intersyndicale, ils sont plus motivés et plus unis que jamais.

" Nous sommes dans un mouvement historique de par sa durée ". Les délégués CFDT, CGT, SUD et UNSA de la SNCF étaient bien rassemblés hier à Périgueux, à l’occasion de cette nouvelle séquence de grève, ce qui démentait mieux que tout discours les rumeurs sur l’éclatement de l’intersyndicale.
La question aujourd’hui est de savoir « comment transformer le rejet massif des cheminots de tous les services, encadrement compris, face à cette réforme, en mouvement de force ? » Ils comptent sur la journée du 12 juin, décrétée « Journée de la colère cheminote, on n’a rien volé, nous » pour amener une remontée des chiffres des grévistes, qui restent tout de même élevés pour un mouvement débuté il y a neuf semaines : 30 % pour la Région, et 25 % au niveau national. « Tant que la grève dure, que l’unité syndicale persiste et que le processus législatif n’est pas terminé, la partie n’est pas jouée » notent les délégués syndicaux. Les cheminots ont essayé de lancer une grève inter-professionnelle, sans succès, et s’inscrivent donc dans un mouvement long. « Il n’y a jamais eu de grève de plus d’un mois à la Sncf. On assiste à des attaques contre tous les services publics. Les cheminots sont le dernier bastion de résistance. S’il saute, c’est la porte ouverte pour le démantèlement des autres services publics, régaliens, hôpital...» Les organisations syndicales regrettent le traitement qui est réservé par les grands médias à leur action : « ce n’est plus de l’information, mais de la propagande quand ils prétendent que le mouvement s’essouffle ou que l’intersyndicale a explosé ». Elles reconnaissent qu’il peut parfois y avoir des divergences entre elles, « mais sur le projet du gouvernement et de l’entreprise, c’est l’unanimité. L’attaque est telle, la violence et le mépris du gouvernement aussi, que ça nous soude. Et ça concerne tous les corps de métiers de la boîte, jusqu’aux cadres qui vivent une véritable fracture avec la direction ayant compris qu’ils étaient eux aussi dans l’oeil du cyclone ». A l’issue de l’assemblée générale qui s’est tenue hier matin, la poursuite de la grève a été votée. Les cheminots retrouveront dès 7 h 45 ce matin les salariés d’Orange, qui tiendront un piquet de grève devant leur entreprise à Boulazac. Quant à la caisse de solidarité, elle continue à être alimentée par les citoyens, solidaires des cheminots.