Fil info
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao

Sus aux mauvais comportements

Sécurité routière

Le Document général d’orientations (Dgo) en matière de sécurité routière pour la période 2018 - 2019 vient d’être signé en préfecture par les procureurs des deux parquets de Dordogne, les représentants du conseil départemental et de l’Union des maires, et la préfète.

Le bilan de l’accidentologie en Dordogne est très mauvais en ce début 2018, avec pas moins de 20 personnes ayant perdu la vie sur les routes du département depuis le 1er janvier.
Les causes directes de ces accidents ne sont pas une surprise : l’alcool,  la vitesse et la perte de contrôle (ces deux dernières étant souvent liées) sont dans le trio de tête. Si les différentes campagnes menées avaient permis de réduire sérieusement le nombre de tués en voiture, depuis trois ans il repart à la hausse. Pour la préfète de la Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, cela est directement dû « à un relâchement des comportements ». Le Périgord est particulièrement touché par la mortalité routière. On y compte une moyenne de 93 tués pour un million d’habitants, contre 66 au niveau régional, et 63 au national. Le constat est amer, et demande une réponse adaptée. Jeannick Nadal pour le conseil départemental et Thierry Boidé pour l’Union des maires avancent l’état des routes, dont ils assurent l’entretien et connaissent les défauts, la préfecture et les procureurs des deux parquets, Jean-François Mailhes à Périgueux et Odile de Fritsch à Bergerac appuyant sur la responsabilisation des conducteurs à travers des mesures de rétorsion accrues. Il y a bien sur le très symbolique passage aux 80 km/h qui pour le gouvernement serait la panacée, et l’éthylotest anti-démarrage (Ead) qui va être généralisé pour tous les conducteurs condamnés pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique. Jean-François Mailhes a rappelé « l’engagement des parquets sur les alternatives aux poursuites, comme les stages de sécurité routière. L’innovation réside dans ce dispositif, qui peut être proposé au contrevenant ». Quand un conducteur est contrôlé avec un taux d’alcool délictuel, il fait l’objet d’une suspension administrative de son permis de conduire de six mois, auxquels peuvent s’ajouter plusieurs mois supplémentaires ordonnés par le tribunal. Le précieux papier rose peut aussi être annulé, obligeant le conducteur à le repasser. Or dans un département aussi rural que la Dordogne, où les transports en commun sont quasiment inexistants, il est souvent impossible d’aller travailler si on ne peut pas prendre sa voiture.  L’Ead permet de repasser rapidement son permis en cas d’annulation administrative, là où auparavant s’ajoutait la sanction judiciaire. Désormais, les parquets peuvent y substituer la pose d’un Ead. « Sur la Dordogne, c’est une vraie opportunité par rapport à l’em-ploi » insiste Odile de Fritsch. Les autres axes de lutte contre l’insécurité routière passent par la réactivation des référents communaux de sécurité routière, qui sont aujourd’hui 320 sur le département, la sensibilisation des jeunes durant le parcours scolaire, celle des seniors à travers une remise à niveau du code de la route et la sensibilisation aux risques comportementaux et aux temps de réaction, mais aussi par le biais d’une expérimentation pour les commissions médicales. Le risque routier professionnel est également pris en compte dans ce Dgo qui a été établi en lien avec une pluralité de partenaires, et après un état des lieux des accidents s’étant produit les cinq années précédentes.

Données générales
Les accidents mortels se produisent à 82 % sur les routes départementales, hors agglomération. Si les alcoolémies sont en légère diminution, leur implication dans la mortalité routière est toujours aussi importante. La vitesse inadaptée, le défaut de ceinture de sécurité ou encore les malaises sont d’autres facteurs qui ressortent des études sur la Dordogne.  Si en 2017 on déplorait 31 morts sur les routes, contre 43 en 2016, le nombre d’accidents et de blessés était en hausse, 224 accidents contre 202, et 274 blessés contre 254.