Fil info
20:23Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle : Le conseil scientifique de «Nuage Vert» de passage dans le village -> https://t.co/2Swb7VZzE1
20:16Beaulieu-sur-Dordogne : Une histoire de vendange -> https://t.co/4YrpFN1vPF
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Lucien Séalelli décoré

Hier matin se tenait dans le jardin du château Barrière une cérémonie en la mémoire des morts pour la France en Indochine.
Une cérémonie qui se déroulait en présence d’une vingtaine de porte-drapeaux, du maire Antoine Audi, du sous-préfet de Nontron Frédéric Roussel, du délégué militaire départemental Arnaud Dartencet, de Régine Anglard représentant le conseil départemental et des associations de mémoire et d’anciens combattants.
Cette cérémonie a débuté par la décoration de Lucien Séalelli qui a été fait Chevalier de la Légion
d’honneur. C’est Marc Dousseau président de l’association des anciens et des amis d’Indochine qui a retracé le parcours qui lui a valu cette décoration, « engagé à 17 ans en 1945, Lucien Séalelli rejoint les forces d’occupation en Allemagne puis l’Indochine où il effectue un premier séjour de deux ans en 1947. En 1951, de nouveau volontaire pour ce théâtre d’opération, il est chef de groupe dans un commando de Vietnamiens ralliés pendant plus de trente mois. Suite aux événements d’Algérie et toujours volontaire pour servir il effectue trois séjours en Algérie de 1955 à 1962 notamment en Kabylie à la tête d’une harka. Il prend sa retraite militaire comme adjudant en 1967 après 20 années de service dont 15 ans de campagne. Lucien Séalelli est titulaire de la médaille militaire, de la croix de guerre des TOE, de la croix de la valeur militaire et de nombreuses autres décorations françaises et étrangères ». La cérémonie s’est poursuivie par la lecture d’un éloge panégyrique de l’adjudant Cheyrou-Lagrèze parrain de la 166è promotion de l’école nationale des sous-officiers d’active par l’adjudant chef Diallo. Paul Cheyrou Lagrèze est né à Périgueux en 1923 et a rejoint la Résistance à l’âge de 19 ans avant de décider de rester au service de son pays et de partir en 1946 en Indochine. Après s’être fait remarquer pour ses actes héroïques sur le champ de bataille et avoir été cité à plusieurs reprises à l’ordre de la division, il est fait prisonnier et décède le 5 novembre en détention des suites d’épuisement et de dysenterie. Marc Dousseau a ensuite lu le message de l’association nationale des anciens et amis d’Indochine 64 ans après la fin des combats. Il a ainsi rappelé que ce conflit avait fait 100 000 morts « parmi les soldats de
l’union française dont 45 000 Indochinois ». La Dordogne aura également payé un cher tribu pendant ce conflit en perdant 106 Périgourdins dont les noms sont aujourd’hui gravés sur la plaque du jardin du château Barrière. Il a ensuite précisé que le conflit avait fait plus de 176 000 blessés dont
43 000 Indochinois et qu’après le cessez-le-feu chaque camp s’était engagé à libérer les prisonniers, « 65 000 Vietnamiens ont été libérés mais seulement 10 000 sur 40 000 prisonniers français le furent ».
Le sous-préfet de Nontron a ensuite lu le message de Geneviève Darrieussecq et les autorités ont déposé des gerbes au monument avant que ne soient diffusées la sonnerie aux morts et la Marseillaise.
Philippe Jolivet