Fil info
20:23Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle : Le conseil scientifique de «Nuage Vert» de passage dans le village -> https://t.co/2Swb7VZzE1
20:16Beaulieu-sur-Dordogne : Une histoire de vendange -> https://t.co/4YrpFN1vPF
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Découvertes et vieux amis

Festival Sinfonia

Pour la 28e année consécutive, la musique baroque envahira l’agglomération du Grand Périgueux, avec pas moins de treize communes associées pour proposer aux spectateurs, souvent un public averti et fidèle venant parfois de loin, la découverte du patrimoine périgourdin.

La programmation de Sinfonia, qui aura lieu du samedi 25 août au samedi 1er septembre, oscille comme chaque année entre valeurs sûres et jeunes talents, et les habitués de l’événement retrouveront avec plaisir des ensembles déjà venus.
De la semaine de concerts se déroulant principalement à l’abbaye de Chancelade et à l’église de la Cité à Périgueux, ce qui était la proposition de départ, Sinfonia s’est développé, tant dans le temps et l’espace que dans les actions. Le temps fort reste tout de même la dernière semaine d’août, réservée par les amateurs de musique baroque pour venir en Dordogne. Un concert pour l’ouverture, puis deux concerts par jour, des rencontres, des petites représentations gratuites, le programme de la 28e édition est bien chargé et se partagera dans treize communes de l’agglomération.
On pourra retrouver des ensembles dont le nom n’est plus inconnu des Périgourdins, Correspondances qui a pour ainsi dire fait ses premiers pas à Périgueux, Pulcinella, mais aussi des musiciens ou chefs d’orchestre qui pour certains sont presque des habitués, Jordi Savall, qui n’était plus venu en Périgord depuis près de dix ans, Simon-Pierre Bestion avec la compagnie La tempête, son frère Louis-Noël Bestion de Camboulas avec l’ensemble Les surprises, qui nous régalera d’une création, « Issé, l’opéra du mousquetaire», d’André-Cardinal Destouches (1672-1749), compositeur encore méconnu dont c’était le premier opéra. Naturellement, il y aura aussi beaucoup de nouveautés, déjà avec le cycle des Jeunes talents, initié en 2010 et qui, à l’époque, avait reçu cinq candidatures. Cette année, ce sont 21 ensembles ou solistes qui ont postulé, issus de France, Suisse, Allemagne, Belgique, Espagne..., pour seulement six places. C’est dire la notoriété de Sinfonia et la visibilité que le festival donne aux musiciens, surtout les jeunes, pour qui il est souvent le coup de pouce qui aide au démarrage de leur carrière. Le public est invité à voter pour le jeune talent qu’il a préféré, et le lauréat de l’an dernier, Comet musik ensemble, est comme il se doit invité cette année. Ils seront six à tenter de décrocher ce prix Coup de coeur pour cette 28e édition, avec une écrasante majorité de femmes. La fugitive, composé de quatre musiciennes, l’ensemble grec Irini, dont les trois chanteuses voyagent entre le Moyen-âge occidental, l’héritage bizantin et la tradition chrétienne orientale, la claveciniste Chloé de Guillebon, les Dames de Ferrare, ou encore les Kapsber’girls, autant de propositions exclusivement féminines qui sont complétées par un ensemble mixte, Flame, deux hommes et une femme. Les opéras et autres sonates qui seront proposés dénotent la même diversité dans les compositeurs et les livrets, afin de mieux dévoiler toutes les richesses musicales se faisant jour en musique baroque à la sortie de la Renaissance. Monteverdi, Couperin, Purcell, Bach, Vivaldi, et même Mozart bien qu’il soit né en 1756, soit à la fin de la période baroque, « qui est en quelque sorte la synthèse entre le passé et la musique qui suivra » explique David Théodoridès, directeur artistique du festival programmé par Culture loisirs animation Périgueux (Clap). Attaché à l’identité périgourdine, Sinfonia propose aussi trois visites patrimoniales, à l’abbaye de Chancelade, le prieuré de Merlande à La Chapelle-Gonaguet, ainsi que le château de l’évêque dont tire son nom la commune de Château-l’évêque, et qu’une nouveauté, Un dimanche à la campagne, à Chantérac, avec repas périgourdin (20 euros, réservation auprès de Clap, 05 53 08 69 81).

En pratique
Les communes recevant cette année un concert sont Périgueux, Chantérac, Coulounieix-Chamiers, Léguillac-de-l’Auche, Razac-sur-l’Isle, Chancelade, Coursac, Agonac, Sorges, la Chapelle-Gonaguet, Antonne, Château-l’évêque et Boulazac pour le concert de clôture qui se tient d’ordinaire au Théâtre à Périgueux, mais qui est délocalisé car ce site ne sera pas accessible, tous les fauteuils devant être changés à cette période.
Programmes et réservations sur www.sinfonia-en-perigord.fr