Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Découvertes et vieux amis

Festival Sinfonia

Pour la 28e année consécutive, la musique baroque envahira l’agglomération du Grand Périgueux, avec pas moins de treize communes associées pour proposer aux spectateurs, souvent un public averti et fidèle venant parfois de loin, la découverte du patrimoine périgourdin.

La programmation de Sinfonia, qui aura lieu du samedi 25 août au samedi 1er septembre, oscille comme chaque année entre valeurs sûres et jeunes talents, et les habitués de l’événement retrouveront avec plaisir des ensembles déjà venus.
De la semaine de concerts se déroulant principalement à l’abbaye de Chancelade et à l’église de la Cité à Périgueux, ce qui était la proposition de départ, Sinfonia s’est développé, tant dans le temps et l’espace que dans les actions. Le temps fort reste tout de même la dernière semaine d’août, réservée par les amateurs de musique baroque pour venir en Dordogne. Un concert pour l’ouverture, puis deux concerts par jour, des rencontres, des petites représentations gratuites, le programme de la 28e édition est bien chargé et se partagera dans treize communes de l’agglomération.
On pourra retrouver des ensembles dont le nom n’est plus inconnu des Périgourdins, Correspondances qui a pour ainsi dire fait ses premiers pas à Périgueux, Pulcinella, mais aussi des musiciens ou chefs d’orchestre qui pour certains sont presque des habitués, Jordi Savall, qui n’était plus venu en Périgord depuis près de dix ans, Simon-Pierre Bestion avec la compagnie La tempête, son frère Louis-Noël Bestion de Camboulas avec l’ensemble Les surprises, qui nous régalera d’une création, « Issé, l’opéra du mousquetaire», d’André-Cardinal Destouches (1672-1749), compositeur encore méconnu dont c’était le premier opéra. Naturellement, il y aura aussi beaucoup de nouveautés, déjà avec le cycle des Jeunes talents, initié en 2010 et qui, à l’époque, avait reçu cinq candidatures. Cette année, ce sont 21 ensembles ou solistes qui ont postulé, issus de France, Suisse, Allemagne, Belgique, Espagne..., pour seulement six places. C’est dire la notoriété de Sinfonia et la visibilité que le festival donne aux musiciens, surtout les jeunes, pour qui il est souvent le coup de pouce qui aide au démarrage de leur carrière. Le public est invité à voter pour le jeune talent qu’il a préféré, et le lauréat de l’an dernier, Comet musik ensemble, est comme il se doit invité cette année. Ils seront six à tenter de décrocher ce prix Coup de coeur pour cette 28e édition, avec une écrasante majorité de femmes. La fugitive, composé de quatre musiciennes, l’ensemble grec Irini, dont les trois chanteuses voyagent entre le Moyen-âge occidental, l’héritage bizantin et la tradition chrétienne orientale, la claveciniste Chloé de Guillebon, les Dames de Ferrare, ou encore les Kapsber’girls, autant de propositions exclusivement féminines qui sont complétées par un ensemble mixte, Flame, deux hommes et une femme. Les opéras et autres sonates qui seront proposés dénotent la même diversité dans les compositeurs et les livrets, afin de mieux dévoiler toutes les richesses musicales se faisant jour en musique baroque à la sortie de la Renaissance. Monteverdi, Couperin, Purcell, Bach, Vivaldi, et même Mozart bien qu’il soit né en 1756, soit à la fin de la période baroque, « qui est en quelque sorte la synthèse entre le passé et la musique qui suivra » explique David Théodoridès, directeur artistique du festival programmé par Culture loisirs animation Périgueux (Clap). Attaché à l’identité périgourdine, Sinfonia propose aussi trois visites patrimoniales, à l’abbaye de Chancelade, le prieuré de Merlande à La Chapelle-Gonaguet, ainsi que le château de l’évêque dont tire son nom la commune de Château-l’évêque, et qu’une nouveauté, Un dimanche à la campagne, à Chantérac, avec repas périgourdin (20 euros, réservation auprès de Clap, 05 53 08 69 81).

En pratique
Les communes recevant cette année un concert sont Périgueux, Chantérac, Coulounieix-Chamiers, Léguillac-de-l’Auche, Razac-sur-l’Isle, Chancelade, Coursac, Agonac, Sorges, la Chapelle-Gonaguet, Antonne, Château-l’évêque et Boulazac pour le concert de clôture qui se tient d’ordinaire au Théâtre à Périgueux, mais qui est délocalisé car ce site ne sera pas accessible, tous les fauteuils devant être changés à cette période.
Programmes et réservations sur www.sinfonia-en-perigord.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.