Fil info
13:39 Dans les années 60, Poulidor alors qu'il faisait le tour de France, a tenu une chr… https://t.co/NVmEigVJQu
13:28Une photo qui aurait passé dans l' si... L', , le va de deuil en deuil... S… https://t.co/AK8PrMSdXj
10:37Mercredi, Alain s’est levé un quart d’heure avant minuit. Comme d’habitude. Il a claqué quelques bises à… https://t.co/KQgcm8Sc1I
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.

Affrontements entre jeunes et policiers sur le stade

Société

L’école nationale de police (Enp) de Périgueux organisait récemment un tournoi de rugby à 7, dans le cadre de l’opération « Le rugby vous fait découvrir les métiers de la police nationale ».

Depuis trois ans, cette opération est déclinée grâce à un partenariat entre la police nationale et la Fédération française de rugby.
Le but est de faire découvrir les métiers de la police au travers de rencontres autour du ballon ovale. « Nous développons beaucoup de valeurs qui sont communes, la cohésion, la discipline » indique le major Demaison, de l’Enp. Des jeunes de centres de formation de clubs de rugby du département et du centre social du Gour-de-l’Arche à Périgueux ont donc été opposés aux Cadets de la République suivant une formation à l’Enp, au cours de matchs amicaux et de parcours d’habilité motrice, cette épreuve faisant partie de celles incluses dans le concours pour devenir gardien de la paix. « Là, nous l’avons adaptée au rugby » confie Jean-François Demaison. Un stand de recrutement, et des démonstrations des techniques d’interventions policières assurées par les Cadets étaient également au menu de la journée, qui s’est clôturée vers 17 h avec les remises de coupes et de récompenses, en présence du directeur de l’établissement le commissaire Frédéric Ménard, des autorités policières locales et régionales, mais aussi sportives.  
Pour les forces de l’ordre, le but est aussi de montrer un autre visage que celui de la répression, et en ces périodes où le travail est une quête de plus en plus compliquée, dévoiler les possibilités de recrutement. Les précédentes éditions de cette opération ont permis de créer des contacts entre les jeunes et la police nationale, et de susciter des vocations, voire confirmer celles qui étaient hésitantes.
Hormis les adolescents du Gour-de-l’Arche, âgés de 11 à 14 ans, tous les autres participants étaient de jeunes adultes. Ceux de l’école de rugby du Cap étaient aussi présents pour faire partager leur passion et leurs valeurs. C’est le rugby à 7, également appelé Flag rugby, qui est retenu pour cette opération, étant plus accessible aux plus jeunes et aux non pratiquants. Malgré un temps mitigé, le plaisir du jeu et des affrontements amicaux ont dominé cette journée dont les armes étaient le ballon, et la convivialité.

Air Jordan 33 XXXIII