Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

Les amours d’été en liberté

Santé

Profiter de la vie et faire la fête en toute sécurité n’implique pas seulement la prudence sur la route, mais aussi dans les relations amoureuses, ou physiques. Comme chaque année à l’occasion de l’été, période de relâche tous azimuts, le réseau Vih Dordogne et le conseil départemental lancent une campagne de prévention.

Le soleil, le farniente, les vacances..., une période idyllique entraînant souvent un relâchement des attitudes, voire de la prudence.
Pourtant, il est des maladies qui sont loin d’être éradiquées, et pour lesquelles il n’existe aucun espoir de guérison. C’est le cas du sida, qui continue à faire des ravages. La seule protection efficace reste le préservatif, et en cas d’oubli, le dépistage est primordial, car si nul traitement ne le guérit, les médicaments ralentissent, de plus en plus sérieusement, son évolution. Pour autant, il faut vivre avec, tous les jours, avec les contraintes que cela impose. La prévention est encore la plus efficace des armes contre ce fléau, et les bénévoles du réseau Vih Dordogne vont multiplier les actions, sur tout le territoire départemental, durant l’été, pour le rappeler aux vacanciers, mais aussi aux Périgourdins.
Ainsi dès ce soir, et comme l’an dernier, ils seront présents dans les rues de Périgueux, Bergerac et Sarlat à l’occasion de la fête de la musique pour délivrer messages et informations autour d’animations comme des jeux questions-réponses, de la documentation adaptée et des préservatifs masculins et féminins.  L’affiche sera diffusée, par le biais d’un mailing départemental, aux centres hospitaliers, tant en interne qu’à destination des usagers, aux adhérents et partenaires institutionnels, aux maries, cabinets médicaux, pharmacies, librairies, bars et tous lieux accueillant du public, ainsi qu’aux services du conseil départemental. Le visuel est le même pour tous les supports, affiches, cartes contacts, marque-pages, sous-bocks, bracelets... Les différents lieux de dépistage sur le département (centres de dépistage anonymes et gratuits et centres de planifications) sont indiqués sur les cartes et marque-pages. Cette prévention ne s’arrête pas au sida, mais concerne toutes les infections sexuellement transmissibles (Ist).
Le Département intervient dans la lutte contre les Ist par le biais des centres de planification et d’éducation familiale (Cpef), qui sont au nombre de cinq. Ils sont implantés à Bergerac, Nontron, Périgueux, Ribérac et Sarlat. En 2017, 392 séances de consultations médicales y ont été assurées auprès de 1 252 personnes par des médecins gynécologues et sages-femmes. 1 928 examens cliniques et 411 dépistages biologiques des Ist ont été réalisés, et 1 057 entretiens individuels ont permis d’apporter des informations sur la grossesse, la contraception et les Ist. Le milieu scolaire est également impliqué, puisque l’an dernier 222 séances collectives réunissant plus de 4 000 élèves ont été proposées par les conseillères conjugales et familiales, et les médecins et sages-femmes des Cpef. En France, 156 000 personnes diagnostiquées vivent avec le virus Vih. En Nouvelle-Aquitaine, 7 548 patients séropositifs ayant eu au moins une consultation hospitalière ont accepté de participer à une étude qui a révélé les chiffres suivants : 71 % sont des hommes, la tranche d’âge la plus touchée étant les 50-59 ans. On recense 41,7 % de contaminations homosexuelles, et 39,3 % d’hétérosexuelles. 20,8 % des patients ont été diagnostiqués quand la maladie était déjà installée. 98,4 % de ces patients sont sous traitement antirétroviral, et 91,5 % ont une charge virale indétectable. Le dépistage est le principal problème dans la Région, où seulement 7 % de la population est dépistée contre 8,1 en France, 11,2 % en île-de-France, et 9,9 %¨en Paca, d’où l’importance de la campagne qui débute ce soir.

Les chiffres en Dordogne
On estime que 500 personnes vivent avec le virus du Vih en Dordogne. Le nombre de nouvelles découvertes chaque année reste conséquent, 10 en 2011, 14 en 2012, 8 en 2013, 21 en 2014 et 16 en 2015. Le diagnostic précoce est crucial pour que le traitement soit le plus efficace possible.

Jordan XII Slide