Fil info
20:01Brive-la-Gaillarde : Logis, le label des hôteliers indépendants -> https://t.co/ppuxVeClnA
18:37RT : Quels droits ont les , jeunes pour le et autres manifestants en cas de fouille, d'interpellati… https://t.co/VbuRNJosA1
18:34# # - -Vienne : Foyer des jeunes travailleurs, au service de la jeunesse -> https://t.co/whk4Owokkb
18:29Argenton-sur-Creuse : La vérité sur la maladie de Lyme, une question de santé publique -> https://t.co/Fi2GDpPijl
18:28RT : Outre l'indécence du propos n'oubliez pas que la transgression c'est seulement pour les étudiants américains. https://t.co/5TZwBHexVp
18:27Indre : Nohant pousse les murs -> https://t.co/Zoo6NH0zkw
18:25RT : Ce soir 19@21, rendez-vous à Le phare pour l'apéro avec la musique libre et improvisée de Daniel Blumberg. https://t.co/onQnYosfLO
18:25RT : Ce qui se cache vraiment derrière les “continents de plastiques” de nos océans https://t.co/k39yadizPu par https://t.co/esfK8dX8Ik
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !

Grogne dans les centres de loisirs

L’UNSA des territoriaux du Grand Périgueux vient de diffuser un tract dans lequel ils estiment que les animateurs de centres de loisirs sont exploités. Selon Delphine Labails en charge de ces questions au Grand Périgueux, le syndicat mélange tout. Dans ce tract intitulé « Payé cinq euros de l’heure », le syndicat campe le décor : « Qui suis-je ? Je travaille pour le Grand Périgueux et dans les ALSH (centres de loisirs). Je suis étudiant, mère de famille, vacataire, précaire. Je m’occupe des enfants et j’ai un rôle éducatif. Jusqu’alors, j’étais rémunéré, comme tous salariés en France, sur la base du SMIC horaire (9,53 euros brut soit environ 7,61 euros net). Mais une loi permet aujourd’hui, aux collectivités territoriales de recourir aux CEE (contrat d’engagement éducatif). Ainsi, le Grand Périgueux me demande, d’accepter une rémunération forfaitaire (entre 50 et 60 euros par jour), pour 10 heures de travail, soit 5 à 6 euros de l’heure. Victor Hugo et les Misérables sont de retour au Grand Périgueux... L’UNSA constate la politique salariale et sociale au sein du Grand Périgueux (Tu acceptes de travailler pour 5 euros de l’heure, sinon tu vas voir ailleurs). Tandis que 800 000 euros de budget vont être dégagés, suite à la fin de l’exploitation de la ligne aérienne Périgueux-Paris... Pourrait-on penser à une sorte d’esclavagisme moderne ? Nos anciens pourraient dire « Le retour à la mine du charbon »... A suivre ».
Des propos qui ont étonné Delphine Labails, « je pense qu’il y a une incompréhension du dispositif CEE en lui-même. Comme l’indique son intitulé, c’est un contrat qui formalise l’engagement d’un jeune auprès d’une association ou d’une collectivité locale dans le cadre d’une activité très spécifique qui est l’encadrement des séjours de vacances avec ou sans hébergement. C’est un contrat qui a été conçu pour accompagner l’engagement des jeunes. Cet engagement peut se faire sous la forme du bénévolat, du volontariat, ce que permet ce contrat, ou encore en service civique. Ce sont trois outils réglementaires législatifs qui encadrent l’engagement des jeunes et permet de leur ouvrir des droits au titre des cotisations sociales. Comme c’est un contrat d’engagement et non un contrat de travail, ils perçoivent une indemnité et non un salaire, comme pour le service civique. Il s’agit donc d’un outil et c’est pour ça que nous avons souhaité recourir à ce type de contrat qui permet de protéger ces gens qui vont venir encadrer des jeunes aux côtés de professionnels soit titulaires de la fonction publique, soit des CDD ou CDI titulaires d’un brevet professionnel. Ce sont donc deux choses très différentes », explique Delphine Labails qui précise que « les CEE ont été validés par toutes les grandes fédérations d’éducation populaire. C’est un engagement qui permet à ces jeunes de découvrir ces métiers et de juger s’ils veulent travailler par la suite auprès des enfants ou devenir éducateurs par exemple. ça leur a d’ailleurs été spécifié lors de leur entretien. On ne peut donc pas parler d’esclavagisme, c’est la logique de l’engagement volontaire et de l’éducation populaire. Pour ceux qui veulent gagner de l’argent pour financer leurs études, il existe les emplois d’été dans les services administratifs, les piscines ou encore à la gestion des déchets ». Et Delphine Labails de conclure, « ce n’est d’ailleurs pas le Grand Périgueux qui a inventé ça, ce dispositif a été créé dans les années 2000 et nous avons repris très récemment cette compétence des communes dont certaines avaient déjà recours à ce type de contrat. Nous n’avons fait que reprendre ce qui  existait déjà car ça a un intérêt pédagogique. C’est un choix politique que de promouvoir l’engagement des jeunes ».
Philippe Jolivet