Fil info
22:48International : L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet » -> https://t.co/L6bzOStr2v
22:46International : Trump-Poutine : un face-à-face de détente -> https://t.co/Tx4pilXpwv
19:30Région : Avec la mort de l’auteur des faits l’enquête est close -> https://t.co/RX3HdkC3HV
18:32Châteauroux : Sur la voie de l’harmonie avec l’aïkido et les arts martiaux -> https://t.co/BEqnD9GWNZ
18:15Argenton-sur-Creuse : L’AIDAD en recherche d’employeurs -> https://t.co/xng5F78M5P
17:59Indre : A Buzançais, tous européens ! -> https://t.co/xjPbeSRNoG
17:38Bergerac : Victoire des Bleus, parenthèse populaire mais pas amnésique -> https://t.co/LeWCMKAIee
17:34Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil -> https://t.co/WzR5wotPmv
17:25RT : Spéciale dédicace aux identitaires https://t.co/IlqKvbKYQl
17:25RT : ⚠️RETWEET⚠️ MERCI LES BLEUS! Merci de RT cette photo, Pif souhaite retrouver cet homme et lui offrir un abonnement!… https://t.co/qOQHFcXvUt
17:23RT : ⭐️⭐️ https://t.co/4tsbd32l8E
16:29Dordogne : Régressions et destructions -> https://t.co/WN0Ju0syrZ
16:06 des connards de fêtards footeux ont tué et blessé plusieurs personnes
15:59Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze -> https://t.co/H3Zug9HPfE

Une saison des orgues exceptionnelle

Dimanche avait lieu à la cathédrale Saint-Front un concert d’orgue sur la « Messe solennelle en ut dièze mineur de Louis Vierne » marquant l’ouverture de la saison musicale des Amis des orgues de Périgueux. Claude Ginestat président de l’association des Amis des orgues de Périgueux est revenu dans la présentation de cette programmation sur l’historique de l’association et surtout sur l’histoire des orgues que possède Périgueux. Tout d’abord l’orgue Carouge de l’église de la Cité qui a été construit en 1733. Il totalise 33 jeux et 3 000 tuyaux ainsi que quatre claviers et un pédalier. Il permet d’interpréter des œuvre européennes des XVII et XVIIIe siècles. Le second orgue de la ville est un orgue Merklin. Il a été construit pour l’exposition universelle de Paris en 1869 où il fut acheté  avant d’être acheminé et remonté dans la cathédrale en 1871. A cette époque l’orgue est couvert par une toile peinte en guise de buffet. « Lors d’une cérémonie son soufflet a rendu l’âme dans un fracas épouvantable. Il était dans un triste état et il fut même un temps question de le vendre », explique Claude Ginestat. Finalement sa restauration a été confiée en 1985 au facteur d’orgue Pascal Quoirin qui, par la même occasion a redessiné un buffet en chêne massif ainsi qu’une façade de 11 mètres de haut. Il fut inauguré en 1998 mais un troisième clavier  est toujours manquant. « Nous avons toujours voulu le faire restaurer mais c’est une question de moyens financiers. Nous avons depuis un parrain prestigieux Jean Guillou et nous sommes dans la phase des devis », explique Claude Ginestat.
Un patrimoine qu’il est important de faire vivre et redécouvrir aux Périgourdins à travers les concerts organisés chaque été.
Un concert unique et inédit
Et le point d’orgue de cette saison musicale  aura lieu le 15 juillet à 16 h 30 à la cathédrale Saint-Front. « Cette année, nous avons souhaité avoir une programmation un peu plus brillante que d’habitude. 2018 étant le centenaire de la fin de la guerre de 14-18 nous avons décidé de jouer sous la direction de Patrick Hilliard « La messe de la délivrance de Théodore Dubois ». Pour ce concert nous avons obtenu le label du centenaire. Nous ne voulions pas que ce soit franco-français donc dans un premier temps il y aura trois extraits du Requiem de Brahms qui seront suivis d’une création du trompettiste Philip Singleton, avec dix cuivres, les orgues et des percussions qui sera appelée « Fanfare pour armistice» avant que ne soit jouée la « Messe de la délivrance » sous la présidence de Patrick Hilliard », explique Claude Ginestat qui affirme, « cela va vraiment être fantastique ». En effet cette messe n’a été que très peu jouée car elle demande un grand nombre de musiciens et de choristes et ce sera d’ailleurs la seule fois qu’elle sera jouée dans sa version originale. Pour l’interpréter seront présents un orchestre de 42 musiciens, deux orgues (Christopher Hainsworth à l’orgue Merklin et Darius Battiwala à l’orgue de chœur), une soprano (Karen Broughton), un ténor (Lucas Pauchet) et un baryton (Andrew Greenan) accompagnés de près de 150 choristes de l’ensemble vocal Arnaut de Mareuil, l’ensemble vocal de Périgueux, du prestigieux chœur philharmonique de Sheffield, de l’ensemble musical Pro Musica de Saint-Foy-la-Grande et du chœur et de l’orchestre du stage Dubois. Des textes de Poilus seront également lus en partenariat avec le Musée militaire de Périgueux. Le petit-fils de Théodore Dubois sera également présent lors de ce concert exceptionnel.
Le 22 juillet c’est un concert, « un peu particulier », précise Claude Ginestat qui sera proposé à 16 h 30 à l’église de la Cité. En effet il
s’agira d’un concert « Trompes de chasse et orgues » avec l’Ensemble des trompes de chasse « Les veneurs Bordelais » et Henri Aristizabal à l’orgue Carouge. « Nous avions déjà fait ça il y a quelques années et ça avait eu beaucoup de succès ». Le 5 août à la cathédrale Saint-Front c’est le Requiem de Fauré qui sera joué avec Christopher Hainsworth à l’orgue Merklin, Maximilien Wang à l’orgue de chœur, Léonie Clouvel à la harpe et Amin Elhaffar au violon sous la direction de André Heijboer. Le 12 août à la Cité, c’est un concert d’Henri Aristizabal qui sera donné, intitulé « Vêpres mariales dans l’Europe des 17e et 18e siècles », il reprendra des œuvres de Nicolas de Grigny, Matthias Weckmann, Michael Praetorius, Dietrich Buxtehude, Correa de Arauxo, Pablo Bruna, Peeter Corne. Le 15 août Christian Mouyen à l’orgue Merklin et Manuel Sudrie à la trompette donneront un concert reprenant des œuvres de Jean-Sébastien Bach, Charles Marie Widor et Marc Antoine Charpentier à la cathédrale Saint-Front. Le 19 août à la Cité  Jean Miguel Aristizabal donnera un concert d’orgue et de clavecin avec des œuvres de Bernardo Storace, John Bull, William Byrd, Jan Pieterszoon Sweelinck, Hugh Aston. La saison se terminera le 9 septembre à Saint-Front avec le Requiem de Maurice Duruflé pour orgue et grand chœur avec l’Ensemble vocal de la cathédrale de Tulle, sous la direction de Magali Delvaux et Quentin du Verdier au grand orgue Merklin.
Philippe Jolivet
Entrée pour l’ensemble des concerts  : 20 €, tarif réduit : 10 € pour les adhérents de l’association des amis des orgues, les adhérents de l’association des Amis de la Cathédrale (sur présentation des justificatifs),  8 € pour les étudiants et les enfants de plus de douze ans, gratuite : pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés, pour les chômeurs, les bénéficiaires des minima sociaux (sur présentation des justificatifs). Prix spéciaux pour les groupes : au 06 80 32 13 72. Billets en vente à l’office du tourisme du Périgord, la librairie Marbot, l’espace culturel du centre Leclerc de Trélissac, sur place le jour du concert, en pré vente à 15 euros sur le site http://www.lesamisdesorgues.fr/ Tarif spécial pour le concert du 15 juillet 18 euros pour une entrée groupée au concert et au musée militaire (condition : groupe de cinq personnes minimum).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.