Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Le quartier de la gare en mutation

Finies les friches industrielles, place à un quartier économique. Vendredi 6 juillet, la Ville de Périgueux et l’agglomération ont signé avec l’Etablissement public foncier une convention d’action foncière pour le développement de la Zone d’aménagement concerté (ZAC) du Grand quartier de la gare. Un secteur d’environ 110 hectares que les élus locaux souhaitent transformer, dans le cadre de « l’axe Périgueux 2 000 ans d’avenir ». L’intention est de rendre le quartier plus attractif. Dans leur esprit, cela passe par la création d’une zone économique avec l’implantation d’activités créatrices d’emplois sur l’ancienne friche de la Sernam. Sept « zones d’intervention prioritaire » ont été identifiées, autour des bâtiments de l’ex-Seita, l’Avenue du Maréchal Juin, la rue Chanzy, la rue du Bassin, le site Crown, etc.
« Favoriser l’etalement urbain »
Dans cette optique, les collectivités locales sont accompagnées par l’Etablissement public foncier (EPF), un établissement public de l’Etat qui guide les collectivités locales sur la stratégie foncière de leurs projets. L’EPF achète du foncier pour aménager et permettre ensuite aux collectivités de vendre des locaux et logements. La convention signée vendredi dernier est fixée pour une durée de sept ans : si la Ville ne parvient pas à vendre au cours de cette période, elle devra acquérir elle-même les parcelles auprès de l’EPF.  L’organisme « ne fait pas de spéculation », selon son directeur général Philippe Grall. En revanche, il a pour but de « développer l’étalement urbain », en particulier à Périgueux où les terrains constructibles se font rares. Au total, l’établissement foncier investit 5 millions d’euros pour construire près de 640 logements. Dans cette future zone que les élus souhaitent rendre stratégique, un quartier d’affaires verra le jour. Il regroupera le siège du Grand Périgueux, celui de Pôle Emploi, ainsi que des entreprises, avant d’accueillir à plus ou moins long terme de futurs logements neufs ou en réhabilitation, mais aussi des commerces en rez-de-chaussée. L’objectif affiché est clair : « Acheter, démolir, reconstruire » affirme Jacques Auzou. « Il s’agit de taper dans les friches pour  régénérer une ville nouvelle ». Dans ce quartier, « marqué par l’histoire » mais devenu « insalubre », Jacques Auzou espère une transformation. Les collectivités locales envisagent de créer des jardins, parcs urbains et des zones de stationnement. Si cette politique de rénovation vise à créer une nouvelle zone économique, il s’agit aussi d’enrayer le déclin démographique et de faire venir une nouvelle population urbaine, attirée par un quartier en renouveau.
L’agglomération s’intéresse également à la « friche de l’Ovale », autour du bar-tabac du même nom.
« Il y a beaucoup de bâtiments abandonnés, pourtant c’est l’entrée de la ville depuis la route de Bordeaux », regrette Jacques Auzou. Le président de Grand Périgueux a également annoncé que l’agglomération va racheter la passerelle de la SNCFqui enjambe les voies ferrées. « Elle va être démolie et on va la remplacer par une vraie passerelle avec des ascenseurs. Quand elle sera terminée, toute la gare sera accessible aux personnes handicapées », assure-t-il.
Clément Barraud