Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O

Le quartier de la gare en mutation

Finies les friches industrielles, place à un quartier économique. Vendredi 6 juillet, la Ville de Périgueux et l’agglomération ont signé avec l’Etablissement public foncier une convention d’action foncière pour le développement de la Zone d’aménagement concerté (ZAC) du Grand quartier de la gare. Un secteur d’environ 110 hectares que les élus locaux souhaitent transformer, dans le cadre de « l’axe Périgueux 2 000 ans d’avenir ». L’intention est de rendre le quartier plus attractif. Dans leur esprit, cela passe par la création d’une zone économique avec l’implantation d’activités créatrices d’emplois sur l’ancienne friche de la Sernam. Sept « zones d’intervention prioritaire » ont été identifiées, autour des bâtiments de l’ex-Seita, l’Avenue du Maréchal Juin, la rue Chanzy, la rue du Bassin, le site Crown, etc.
« Favoriser l’etalement urbain »
Dans cette optique, les collectivités locales sont accompagnées par l’Etablissement public foncier (EPF), un établissement public de l’Etat qui guide les collectivités locales sur la stratégie foncière de leurs projets. L’EPF achète du foncier pour aménager et permettre ensuite aux collectivités de vendre des locaux et logements. La convention signée vendredi dernier est fixée pour une durée de sept ans : si la Ville ne parvient pas à vendre au cours de cette période, elle devra acquérir elle-même les parcelles auprès de l’EPF.  L’organisme « ne fait pas de spéculation », selon son directeur général Philippe Grall. En revanche, il a pour but de « développer l’étalement urbain », en particulier à Périgueux où les terrains constructibles se font rares. Au total, l’établissement foncier investit 5 millions d’euros pour construire près de 640 logements. Dans cette future zone que les élus souhaitent rendre stratégique, un quartier d’affaires verra le jour. Il regroupera le siège du Grand Périgueux, celui de Pôle Emploi, ainsi que des entreprises, avant d’accueillir à plus ou moins long terme de futurs logements neufs ou en réhabilitation, mais aussi des commerces en rez-de-chaussée. L’objectif affiché est clair : « Acheter, démolir, reconstruire » affirme Jacques Auzou. « Il s’agit de taper dans les friches pour  régénérer une ville nouvelle ». Dans ce quartier, « marqué par l’histoire » mais devenu « insalubre », Jacques Auzou espère une transformation. Les collectivités locales envisagent de créer des jardins, parcs urbains et des zones de stationnement. Si cette politique de rénovation vise à créer une nouvelle zone économique, il s’agit aussi d’enrayer le déclin démographique et de faire venir une nouvelle population urbaine, attirée par un quartier en renouveau.
L’agglomération s’intéresse également à la « friche de l’Ovale », autour du bar-tabac du même nom.
« Il y a beaucoup de bâtiments abandonnés, pourtant c’est l’entrée de la ville depuis la route de Bordeaux », regrette Jacques Auzou. Le président de Grand Périgueux a également annoncé que l’agglomération va racheter la passerelle de la SNCFqui enjambe les voies ferrées. « Elle va être démolie et on va la remplacer par une vraie passerelle avec des ascenseurs. Quand elle sera terminée, toute la gare sera accessible aux personnes handicapées », assure-t-il.
Clément Barraud