Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

L’ordre national du Mérite pour la directrice des Archives

A la tête des Archives Départementales depuis vingt ans, Maïté Etchechoury a été décorée lundi par la préfète, pour son travail de collecte d’archives et de transmission de la mémoire du département.
Le cadre de la cérémonie a eu de quoi faire sourire l’assistance. C’est en effet au milieu de l’exposition « Mai 68 en Dordogne » qu’a eu lieu la remise de l’ordre national du Mérite à Maïté Etchechoury, directrice des Archives départementales depuis vingt ans. Un « clin d’œil » relevé avec humour par la préfète, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, devant les images de cet événement symbolique de la contestation et du refus de l’autorité... Avant de remettre l’insigne à Maïté Etchechoury, la représentante de l’Etat n’a pas manqué de saluer son parcours, ses études à l’école des Chartes, son objet de recherche sur le XVIe siècle, son travail d’archiviste à Paris puis son arrivée en 1998 à la tête des archives de la Dordogne.
« Vous avez développé un goût jamais démenti pour notre histoire, et vous avez toujours eu le souci de favoriser l’accès du plus grand nombre aux Archives », a souligné Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc.
« L’âme de cette maison »
A la tête d’une équipe de 35 agents, Maïté Etchechoury « a toujours fait preuve d’un sens exemplaire du service public, selon Régine Anglard, vice-présidente du Département chargée de la culture. Elle est soucieuse de la qualité des fonds archivés et de l’intérêt de transmettre une mémoire écrite et orale. Maïté est l’âme de cette maison ». Parce « qu’il n’y a pas d’histoire partagée sans histoire collectée », comme l’a rappelé Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, Maïté Etchechoury s’est attelée en permanence à exploiter et rendre vivants les documents d’archives. Sous son impulsion, les Archives ont également mis en lumière le passé du département, « un héritage qui nous lie à notre histoire », a insisté Régine Anglard. Certaines expositions récentes ont ainsi témoigné de la place occupée par  la Dordogne au cœur de la grande Histoire : « Dordogne 14-18 », ou « Les génocides du XXe siècle ». Un travail « d’utilité publique », selon la préfète, qui méritait l’insigne républicaine.

Clément Barraud