Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW

Périgueux victime du succès des Bleus

Coupe du monde de foot

La France est en finale, pour la troisième fois depuis plus de 20 ans, de la Coupe du Monde de foot. Un événement que beaucoup de Périgourdins voudront vivre ensemble, sans se faire refouler de la fan zone, comme mardi soir.

Ces quatre amis, adolescents, se faisaient une fête de rejoindre la fan-zone du Parc Gamenson. Représentatifs de notre société multi-culturelle et unie, ils arpentaient d’un bon pas le cours Montaigne pour rejoindre le parc Gamenson. « Nous sommes Français, et tous pour la France » lançaient-ils d’un air joyeux,  « Alors on veut se regrouper pour voir le match ».  Leur élan fut de courte durée. Alors qu’il n’était que 19 h 45, le site était déjà fermé, la jauge accordée par la préfecture, 3 000 personnes, étant déjà largement atteinte et les portes avaient été closes.
Grosse déception et énorme frustration pour tous ceux qui, comme eux, se sont cassé le nez et qui devaient chercher en urgence une solution de remplacement. Il semble que deux problèmes se soient télescopés. D’abord celui du coût pour la mairie de ces sites sécurisés, impliquant la mise en place d’une seule fan zone, ensuite, sans doute, une mauvaise estimation, de la part des pouvoirs publics, de l’engouement des citoyens pour cet événement, certes difficilement palpable dans les bureaux feutrés des administrations.
Pourtant, il fallait se douter que cette demi-finale ferait courir les foules. Les moins de 20 ans, qui  n’ont eu qu’une occasion en 2006, manquée, de voir l’équipe de France sacrée championne du Monde, ceux qui ont eu la chance de vivre l’épopée Blacks-Blancs-Beurs de 1998 et ne demandent qu’à retrouver cette union populaire et cette ferveur commune autour du seul événement sportif capable de susciter autant d’espérances et de liesse, voulaient vivre ces moments rassemblés sous la bannière tricolore.
Aujourd’hui, c’est vers dimanche que se tournent tous les regards. Car une demi finale, c’est bien, mais une place en finale pour les Bleus, sur laquelle fort peu de supporters, chroniqueurs ou « avis autorisé »  auraient parié un centime il y a trois semaines, ça risque d’attirer encore plus de monde dans ces espaces réservés.

Quid de la fan zone de dimanche ?
L’équipe de France s’est qualifiée mardi soir pour la finale de la Coupe du monde de football, qui se déroulera dimanche à 17 heures à Moscou. Cet événement, rare et populaire, va rassembler des milliers de personnes sur tout le territoire de notre département.
Les forces de l’ordre du département seront renforcées pour sécuriser cet événement exceptionnel tant sur les routes qu’aux abords des fans zones. Ainsi, les contrôles routiers seront multipliés tout au long de la soirée et de la nuit du 15 au 16 juillet assurer la sécurité de tous.  Dans le contexte de menace terroriste actuel, la préfecture rappelle que des fans zone ont été organisées sous son contrôle, avec retransmission sur écran géant dans des espaces clos ou strictement délimités. Leur accès est strictement contrôlé par un dispositif de sécurité. Ces zones
« grands écrans » bénéficient également de mesures de prévention et de secours conformes et adaptées à l’importance du public.
La préfète a rappelé hier matin les conditions d'installation des fans zone à l’ensemble des maires du département. Ces mesures visent à permettre à chacun de profiter au mieux de cet événement festif en toute sécurité.
En revanche on ne sait toujours pas quelle décision prendra la mairie de Périgueux pour éviter que ses administrés ne vivent la même déception que mardi soir, d’autant qu’elle dépend de l’arrêté préfectoral par lequel la préfète imposera le nombre de personnes autorisées à pénétrer sur ces sites sécurisés. Vu le coût pour la ville de ces fans zones, il paraît utopique d’en espérer plusieurs réparties sur son territoire. Diverses possibilités s’of-frent donc aux décideurs : reconduire celle du parc Gamenson, en augmentant la jauge, paraît la plus simple, mais sans doute ne suffira-t-elle pas. Il y a aussi la possibilité de l’organiser sur un autre site, la Filature, mais se posera le problème du parking, un stade... Une
réunion devait se tenir hier soir entre la mairie et la préfecture, pour étudier tous ces points, Il reste à souhaiter que les deux parties trouvent un accord satisfaisant tout le monde, pour que la fête soit la plus belle possible.