Fil info
19:12Bélâbre : Une souscription pour l’ouvrage « Mémoire bélâbraise » -> https://t.co/kAAVOhI5pa
19:11Le Poinçonnet : Une pionnière du dessin de presse -> https://t.co/K0QVpjcwui
19:10Veuil : Le « Cerisier de la Laïcité » à l’école -> https://t.co/TNNyiUpLSy
19:08Indre : [intégral] Gilets jaunes : une mobilisation très suivie -> https://t.co/qKq3uydJZd
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ

La Der des Der vue du Périgord

Histoire

Les Archives départementales, situées rue Littré à Périgueux, continuent à faire découvrir leurs collections et documents à travers des initiatives diverses, expositions, conférences, ateliers, auxquels s’ajoute cette année un spectacle. Le fil rouge de ce dernier trimestre reste la Grande guerre.

La programmation culturelle des Archives de septembre à janvier fait la part belle à la célébration du centenaire de la fin de la première guerre mondiale, qui sera le thème de cinq rendez-vous sur les quinze proposés.
La première manifestation se déroule demain, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. De 14 h à 18 h, les Archives ouvrent leurs portes avec des visites guidées du bâtiment, des ateliers jeune public, et une grande braderie d’ouvrages déclassés. Ce sera aussi le dernier jour pour voir l’exposition 68 en Dordogne.
A partir du 25 septembre et jusqu’au 11 octobre, une nouvelle, conçue par Nicolas-Jean Behon, président de l’association Comme en 14, et proposée avec la participation du Musée militaire du Périgord, nous plongera dans le ravitaillement et l’alimentation des soldats durant la guerre de 14/18, avec des photos et des fiches de fonds documentaires français, britanniques et allemands. Elle sera complétée par une conférence, donnée par Nicolas-Jean Behon le 11 octobre à 18 h sur le défi logistique consistant à nourrir une armée entière.
Pour la première fois, les Archives proposeront un spectacle, spécialement créé pour l’occasion par l’actrice Isabelle Gazonnois et la pianiste Isabelle Loiseau, à partir de lettres de Poilus périgourdins à leurs familles et soigneusement conservées par l’institution. Le spectacle s’appelle Ma chère Isabelle, non en référence aux deux artistes, mais à des lettres extraites du fonds Nogué, que le sus-nommé a adressé du front à sa femme Isabelle. L’horaire est inhabituel pour le site, « car il s’agit d’un spectacle, et non d’une conféren-ce » précise la directrice du site, Maïté Etchechoury. Il sera présenté à 20 h 30 le jeudi 27 septembre, au centre départemental de la communication.
Pour rester dans le cadre du centenaire de la Der des Der, notons deux autres rendez-vous qui y sont consacrés. Un Croque archives, pause-patrimoine d’une demi-heure (12 h 30/13 h) destinée à présenter un document ou un fonds conservé aux Archives, un événement ou une thématique en lien avec la conservation du patrimoine, sera proposé le mardi 13 novembre. Il portera sur « L’attribution des trophées de guerre en 1919 : un Clochemerle périgourdin », et sera présenté par Christophe Dutrône. Enfin, dans le cadre du mois du film documentaire, c’est au centre départemental de la communication que les Archives proposent Là où poussent les coquelicots de Vincent Marie, produit par Laurent Segal. Ce documentaire va à la rencontre d’auteurs majeurs de bande dessinée qui ont fait de la Grande guerre le sujet principal de leur récit graphique. Le producteur (et co-auteur) sera présent pour échanger avec le public à l’issue de la représentation. La librairie Les Bullivores vendra sur place des ouvrages de Bd.  Pour rester dans ce domaine, une exposition (du 18 octobre au 9 novembre) sera consacrée à Gustave Henri émile Blanchot, dit Gus Bofa (1883-1968) qui fut l’un des plus grands illustrateurs français du XXe siècle.
Elle est organisée dans le cadre du festival de la Bd de Bassillac. La dernière exposition de la programmation s’intéresse à Jean Roller, jeune instituteur en 1940 et adepte de la méthode Freinet, qui enseignait à Saint-Martin-de-Gurson. L’enseignement sera aussi à l’honneur pour la conférence du 24 janvier (18 h), consacrée au plan d’éducation publique rédigé par Maine-de-de-Biran en 1807.

Les autres événements de cette programmation
D’autres propositions sont développées, en ce dernier trimestre de l’année, par les Archives départementales.
Deux conférences s’intéresseront à l’histoire de Périgueux. La première, le mercredi 14 novembre, se penchera sur les enceintes de la Cité et du Puy-saint-Front. Elle sera présentée par Hervé Gaillard, ingénieur d’études au service régional de l’archéologie. Elle est proposée à l’occasion de la sortie du nouvel Atlas historique de Périgueux. La seconde nous plongera dans les acquis et questions suscités par la Renaissance dans la ville avec Hélène Mousset, conservatrice adjointe. Deux ateliers permettront de savoir comment débuter sa généalogie (mercredi 3 octobre de 10 h à 11 h 30 avec Ghislaine Faurie-Lajonie, du Cercle d’histoire et de généalogie du Périgord), ou lire les documents anciens (mercredi 30 janvier, 10 h à 11 h 30, avec Lilian Duclaud et Maïté Etchechoury).
Outre le Croque archives du 13 novembre, deux autres seront programmés les jeudi 13 décembre et mardi 22 janvier. Le premier s’intéressera à La photographie dans tous ses « Ektas » et sera présenté par Denis Bordas, le second développera L’étrange destin de Louise Fournier, du Fardeil, première épouse de Maine-de-Biran. Les entrées sont libres, mais le nombre de places est limité à 25, il est donc préférable de réserver.
La grande collecte se poursuit, et tous les particuliers possédant des documents datant de la première guerre mondiale sont invités à les déposer aux Archives en vue de numérisation. Les originaux sont bien sûr tous rendus à leurs propriétaires. Elle se déroulera du 5 au 9 novembre, de préférence sur rendez-vous. Les résultats des collectes précédentes sont en cours de mise en ligne sur le site des Archives (archives.dordogne.fr), ce qui permet à l’établissement périgourdin de participer à abonder le Grand mémorial, base nationale qui regroupe les bases de matricules des Archives départementales, des Archives nationales de l’outre-mer et du ministère des Affaires étrangères, ainsi que la base des Morts pour la France 14-18 (ministère de la Défense). La lecture de documents issus du fonds 14/18 par Isabelle Gazonnois le 27 septembre est inédite, car jamais un document des Archives n’avait fait l’objet d’une lecture publique.

En pratique
Tous les événements sont accessibles gratuitement, mais il est préférable de réserver pour des questions de places.
Archives départementales de la Dordogne, 9 rue Littré à Périgueux. Tel : 05 53 03 33 33.