Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW

Les accompagnateurs du transport scolaire en formation

Les accompagnateurs du transport scolaire encadrant les classes maternelle et primaires, ont été formés aux règles de sécurité par le Grand Périgueux. Objectif zéro accident et apprentissage des règles de bonne conduite et de sécurité autour des transports scolaire. En Dordogne, de l’école maternelle au lycée, ce sont environ 16 000 élèves qui empruntent chaque matin et chaque soir un car de transport scolaire, et donc autant de risques qu’un accident intervienne. Par chance, selon l’Anateep (Association nationale pour les transports éducatifs de l’enseignement public), les accidents sont assez rares dans le département et le seul dernier fait particulièrement marquant s’est produit au mois de mars dernier quand une fillette a été oubliée dans un car à Excideuil. « Cela ne devrait pourtant pas se produire car la procédure veut que l’accompagnateur et le conducteur vérifient le bus », explique Jean-Marie Fouhety, le président de l’Anateep.
« On peut toujours améliorer la qualité et la sécurité », indique Jean-Marie Fouhety, dont l’association intervient dans les établissements scolaires et forme chaque année près de 4 000 élèves périgordins à la sécurité dans les transports scolaires. Une formation également dispensée juste avant la rentrée, en lien avec le Grand Périgueux, à une quinzaine d’accompagnateurs du transport scolaire encadrant 700 enfants des classes maternelles et primaires. Cette formation annuelle porte sur la sécurité, bien entendu, les règles à respecter, les aspects règlementaires, psychologiques et relationnels avec les enfants, mais aussi les parents ou encore la manière dont on doit évacuer un car en cas de nécessité. « Le rôle d’un accompagnateur est d’accueillir le petit, de vérifier qu’il est bien attaché et de s’assurer qu’il descend bien à l’école », note Jean-Marie Fouhety, qui rappelle que ces accompagnateurs sont désormais obligatoires pour les élèves de maternelle et de primaire. « Pourtant pendant très longtemps, le conducteur était seul à tout gérer ». Si les accompagnateurs sont au fait des règles les plus élementaires de sécurité et sont là pour les inculquer aux enfants, les parents en revanche méritent d’être formés. « Il faut qu’ils attendent leur enfant du bon côté de la descente et pas en face pour ne pas tenter les enfants de les rejoindre en traversant sans regarder ou devant le bus. Car sinon, c’est l’accident mortel assuré », insiste Jean-Marie Fouhety. Cela sonne presque comme une évidence, or selon l’Anateep, c’est maleureusement loin d’être le cas.
E.C.