Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

Palabres et sagesse, quand le musée s’invite à l’EHPAD

Depuis une trentaine d’années, le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux développe des actions en matière de médiation culturelle. C’est ainsi que le musée sort de ses murs et que le service des publics va au-devant des publics dits « empêchés ».
Dans ce cadre et dans la continuité du projet Les Pieds dans l’art, le musée a été sollicité par le centre de ressources Ehpad du centre hospitalier de Périgueux pour investir à l’automne l’Ehpad Les Félibres de Périgueux. Il accueille des personnes atteintes d’Alzheimer et de maladies apparentées.
L’exposition issue de la collection africaine embellie des créations réalisées par des usagers du centre socioculturel l’Arche dans le cadre de Les pieds dans l’art y est présentée jusqu’au 27 novembre. Des médiations et ateliers pratiques, pilotés par la responsable du service des publics du Maap, menés par la conteuse Liliane Bodin, Delphine Barbut du Sans Réserve et la plasticienne Lydie Clergerie, seront proposés aux résidents et aux soignants de l’EHPAD pendant un mois et demi. Les réalisations des résidents menées au cours de ces différents ateliers seront exposées aux côtés des œuvres muséales. L’exposition est ouverte au public et à l’ensemble des EHPAD de la Dordogne. Ce projet a été retenu par l’Agence régionale de santé dans le cadre de l’appel à projet Culture et santé.
Les pieds dans l’art
Il y a deux ans, dans le cadre des contrats de ville, et d’un appel à projet du ministère de la Culture autour du thème, « Culture et langue française », est né le projet linguistico-artistique Les pieds dans l’art, une collaboration entre le Musée d’art et d’archéologie, le centre socioculturel l’Arche et la médiathèque annexe du Gour-de-l’Arche à Périgueux. Une centaine de pièces issues de la collection Afrique du musée avait été exposée à l’Arche au printemps dernier. Sous la houlette des compagnies Quoikali et SiphonArt, les usagers du centre sociocuturel avaient réalisé des audioguides de l’exposition, et mené un travail plastique. L’exposition, enrichie des pièces sonores et plastiques des participants, avait rejoint pour l’été la salle d’exposition du musée. Fort du succès de cette expérience, les partenaires ont décidé de développer ce projet. Les usagers de l’Arche ont réalisé des nouvelles pièces plastiques et sonores créées à partir d’objets du quotidien. Cet ensemble insolite d’’installations, sculptures, mises en voix, poésies pour raconter, voyager et s’interroger sur le monde est exposé actuellement au Maap jusqu’au
15 octobre.