Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ

Grève illimitée du personnel de nuit du centre hospitalier

La CFDT du centre hospitalier de Périgueux a lancé la semaine dernière un mouvement de grève illimitée pour le personnel de nuit pour dénoncer les sous-effectifs chroniques et la dégradation des conditions de travail. Sous-effectif quasiment systématique, rappels incessants sur les jours de repos, RTT et même congés annuels pour pallier les arrêts maladie inopinés, harcèlement téléphonique, pression psychologique et morale, difficulté à mener de front vie privée et professionnelle... Malheureusement rien de nouveau sous le soleil des agents hospitaliers de Périgueux si ce n’est que pour le personnel de nuit, le trop-plein a été atteint. Après deux réunions de négociations infructueuses avec la direction et des contre-propositions jugées insuffisantes, la CFDT a lancé un mouvement de grève illimitée la semaine dernière.
Hier une quarantaine d’agents étaient rassemblés sur le rond-point d’entrée du centre hospitalier et aux alentours pour interpeller les Périgourdins sur leurs conditions de travail. « Nous sommes là pour faire sortir de l’établissement ce qui se passe à l’intérieur », résume Catherine Autier, la secrétaire adjointe de la section CFDT au sein de l’établissement. La CFDT est le second syndicat du centre hospitalier de Périgueux derrière la CGT et devant FO, deux syndicats qui n’ont pas été associés au mouvement de grève. Et ce, à un mois des élections professionnelles. « La CFDT effectue régulièrement des maraudes de nuit à la rencontre des agents et a entendu leur ras-le-bol. Nous avions déjà alerté cet été la directrice des soins et le nouveau directeur des ressources humaines suite à un absentéisme encore plus important que d’ordinaire », rétorque la syndicaliste.
Cela fait déjà de trop nombreux mois que le personnel hospitalier dénonce des conditions de travail dégradées à cause de sous-effectifs chroniques. Cela avait provoqué plusieurs mouvements sociaux au sein de l’établissement. Mais cette fois-ci, c’est une annonce faite courant septembre qui a mis le feu aux poudres : une menace d’annulation pure et simple planerait sur les récupérations et les RTT. Inconcevable pour les 140 personnels de nuit (chaque nuit, une équipe de 54 personnes travaille au sein des services de chirurgie, médecine, obstétrique, Ehpad et psychiatrie), qui demandent les moyens d’exercer leur métier correctement. Selon eux, faute de moyens, il n’est plus capable d’assurer correctement ses missions, ce qui n’est pas sans conséquences sur les patients.
« On pare au plus urgent. C’est de l’abattage. La qualité de service rendu fond comme neige au soleil. On veut que l’on respecte notre droit à la vie privée, à la déconnexion et qu’on arrête de nous rappeler sur nos repos, nos vacances. Notre numéro de téléphone
ne doit servir qu’en cas de plan blanc », insistent les personnels de nuit. L’opération de tractage et d’interpellation menée hier devant l’hôpital doit être reconduite vendredi après-midi. De même, une lettre de démission collective a été adressée au directeur de l’établissement, ainsi qu’à la préfète, au président du conseil départemental, à l’ARS départementale, à l’ARS de Nouvelle-Aquitaine et à la ministre de la Santé. Une audience devrait être demandée rapidement à l’ARS « car la direction ne fait qu’avec les moyens que cette dernière lui accorde », justifie Catherine Autier. Pour l’instant, aucun autre mode d’action n’est envisagé.
E.C.