Fil info
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb
17:06Sarlat-la-Canéda : Visite de Lou Cocal -> https://t.co/ejaC3nyFAk
17:01Terrasson-Lavilledieu : Participation citoyenne à La Feuillade -> https://t.co/faSMkdO1GB

Une exposition consacrée aux alliés

Musée militaire du Périgord

Depuis 2014, le musée militaire du Périgord est totalement investi dans les célébrations du centenaire.
Chaque année, il y a consacré une exposition spécifique, en suivant la chronologie. En cette dernière année, c’est aux alliés, et aux raisons des alliances, qu’il consacre une exposition inaugurée hier soir. Des panneaux explicatifs, mais surtout des objets, uniformes, ustensiles du quotidien, armes, carnets, dessins, cartes, documents de toute sorte sont présentés sur les trois niveaux du site. Intitulée Tous ensemble ! Les alliés, elle rappelle, pour cette dernière année du cycle commémoratif, que la principale raison de la victoire de la France en 1918 est dûe aux alliances qu’elle a su nouer. « En 1914, la France comptait 35 millions d’habitants, et l’Allemagne 70 » rappelle le conservateur du Musée, Alain Sartre. Autant dire que ce n’est pas avec sa seule armée qu’elle pouvait se défendre compte-tenu de ce déséquilibre des forces.  Au total, ce sont 24 pays qui s’engageront aux côtés des soldats de l’Hexagone, et Alain Sartre confie que chaque Nation avait ses propres raisons pour cela. La Belgique, envahie, s’est retrouvée par force du côté de la France, l’Angleterre et la Russie étaient des alliés réunis par des intérêts communs, et il y avait les autres, l’Italie qui a rejoint ce camp par opportunité, contre la promesse de territoires en Afrique, la Chine, qui au départ était neutre, a voulu se protéger des Japonais « qui profitaient de la guerre pour tenter de piquer des territoires allemands en Asie » indique Alain Sartre. Il nous apprend aussi que l’alliance avec les Russes s’est nouée, « un peu grâce au Périgord, car le chef d’état-major de l’armée russe en 1892, le général Obroutchev, était marié avec une Périgourdine native de Jaure ». Le couple y avait acheté le château, où, selon toute probabilité, il a reçu le général de Boisdeffre pour discuter de l’entrée en guerre des Russes, qui avaient besoin de deux mois pour mobiliser leurs troupes. Les Allemands le savaient, et concentraient donc leurs efforts sur le front ouest où ils pensaient en terminer avant que l’armée du Tsar ne soit prête. Mais à la demande de la France, elle y est entrée tout de suite, malgré son manque de formation, et a mis le pied en territoire germanique, obligeant les Allemands à délester le front ouest de deux corps d’armée pour venir protéger leur territoire, « sinon, la défaite aurait été encore plus rapide qu’en 1870». Tout cela, et bien d’autres choses encore, sont à découvrir dans cette exposition visible aux heures d’ouverture du musée, toute l’année sauf le dimanche et jours fériés de 14 h à 18 h.

Contacts et renseignements au 05 53 53 47 36 ou sur museemilitaire-perigord.fr