Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ

Une exposition consacrée aux alliés

Musée militaire du Périgord

Depuis 2014, le musée militaire du Périgord est totalement investi dans les célébrations du centenaire.
Chaque année, il y a consacré une exposition spécifique, en suivant la chronologie. En cette dernière année, c’est aux alliés, et aux raisons des alliances, qu’il consacre une exposition inaugurée hier soir. Des panneaux explicatifs, mais surtout des objets, uniformes, ustensiles du quotidien, armes, carnets, dessins, cartes, documents de toute sorte sont présentés sur les trois niveaux du site. Intitulée Tous ensemble ! Les alliés, elle rappelle, pour cette dernière année du cycle commémoratif, que la principale raison de la victoire de la France en 1918 est dûe aux alliances qu’elle a su nouer. « En 1914, la France comptait 35 millions d’habitants, et l’Allemagne 70 » rappelle le conservateur du Musée, Alain Sartre. Autant dire que ce n’est pas avec sa seule armée qu’elle pouvait se défendre compte-tenu de ce déséquilibre des forces.  Au total, ce sont 24 pays qui s’engageront aux côtés des soldats de l’Hexagone, et Alain Sartre confie que chaque Nation avait ses propres raisons pour cela. La Belgique, envahie, s’est retrouvée par force du côté de la France, l’Angleterre et la Russie étaient des alliés réunis par des intérêts communs, et il y avait les autres, l’Italie qui a rejoint ce camp par opportunité, contre la promesse de territoires en Afrique, la Chine, qui au départ était neutre, a voulu se protéger des Japonais « qui profitaient de la guerre pour tenter de piquer des territoires allemands en Asie » indique Alain Sartre. Il nous apprend aussi que l’alliance avec les Russes s’est nouée, « un peu grâce au Périgord, car le chef d’état-major de l’armée russe en 1892, le général Obroutchev, était marié avec une Périgourdine native de Jaure ». Le couple y avait acheté le château, où, selon toute probabilité, il a reçu le général de Boisdeffre pour discuter de l’entrée en guerre des Russes, qui avaient besoin de deux mois pour mobiliser leurs troupes. Les Allemands le savaient, et concentraient donc leurs efforts sur le front ouest où ils pensaient en terminer avant que l’armée du Tsar ne soit prête. Mais à la demande de la France, elle y est entrée tout de suite, malgré son manque de formation, et a mis le pied en territoire germanique, obligeant les Allemands à délester le front ouest de deux corps d’armée pour venir protéger leur territoire, « sinon, la défaite aurait été encore plus rapide qu’en 1870». Tout cela, et bien d’autres choses encore, sont à découvrir dans cette exposition visible aux heures d’ouverture du musée, toute l’année sauf le dimanche et jours fériés de 14 h à 18 h.

Contacts et renseignements au 05 53 53 47 36 ou sur museemilitaire-perigord.fr