Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Hk, un soutien de choix

Solidarité

Le 25 janvier au Sans Réserve à Périgueux, l’association Femmes Solidaires, rejointe par de nombreux partenaires, organise un concert de soutien à Clémence Rouher, journaliste à France 3 Périgords, dont les deux filles ont été enlevées en avril 2018 par son ex-mari, qui les a emmenées dans son pays d’origine, le Liban.

Hk et les Saltimbanks (en formation réduite) font partie des sept groupes qui animeront bénévolement, le 25 janvier, un concert de soutien à notre consoeur de France 3 Périgord, Clémence Rouher.
La jeune femme est une des victimes de ces divorces houleux entre deux conjoints de nationalités différentes. L’un des deux, originaire d’un pays n’ayant pas conclu d’accord avec la France, y emmène les enfants du couple. Pour l’autre parent commence alors une lutte sans relâche pour faire valoir ses droits. C’est le drame qui frappe Clémence Rouher depuis que, le 6 avril 2018, son ex-mari, Alfred Chidiac, a récupéré leurs deux filles, Yasmine, 12 ans et Salomé, 9 ans,  à la sortie de l’école et les a emmenées au Liban. Les époux étaient divorcés depuis 2014 et la garde partagée s’est toujours très mal déroulée, le père renâclant à rendre les enfants en temps et heure, et Clémence étant souvent obligée de faire intervenir la force publique pour les récupérer. La situation a pris un tour dramatique quand  Alfred Chidiac a embarqué, clandestinement et à l’aide de papiers obtenus illégalement, les fillettes au Liban. Pour Clémence, c’est un peu chronique d’un malheur annoncé, car depuis qu’elle avait emménagé à Périgueux, quelques mois après son divorce, la situation s’était fortement dégradée, le père ne supportant pas le système imposé par le juge qui lui confiait ses filles un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Ses nombreuses infractions (non restitution des enfants dans les temps, absence de son domicile quand la maman venait, contrainte et forcée les récupérer...) inquiétaient fortement notre consoeur, dont les plaintes aboutissaient à des décisions de justice qui lui étaient immanquablement favorables. Mais pour Alfred Chidiac, ces jugements étaient signe « d’injustice, de racisme, de justice corrompue », comme il l’a déclaré sur les ondes de France Info. Il affirme aussi que la volonté de ses filles étaient de vivre avec lui, ce que ses enfants n’ont jamais confirmé ouvertement, en tête à tête, à leur mère, qu’elles n’ont d’ailleurs vue qu’à d’infimes reprises depuis bientôt neuf mois. Car Clémence est partie au Liban depuis le mois de septembre, mais il est évident que la situation, entre les voyages qu’elle doit faire, les frais de justice et d’avocat pour les procédures engagées, jusqu’ici avec un maigre, mais important résultat, la possibilité de voir ses filles accordée par un tribunal libanais mais non respectée par son ex conjoint, demandent des sommes considérables, que la journaliste est loin de posséder. Une première cagnotte lui a permis de faire face au début, malheureusement rien n’est réglé, et cela pourrait durer encore. C’est pourquoi Femmes Solidaires, qui dénonce depuis longtemps ces enlèvements d’enfants et le manque de réponses qui y sont données, a décidé d’organiser un concert de soutien afin de récolter des fonds qui seront remis à Clémence pour l’aider à poursuivre sa lutte. Contactés, les responsables du Sans Réserve à Périgueux ont immédiatement accepté d’ouvrir gratuitement la salle, six groupes, alertés par le bouche à oreille et les réseaux sociaux, ont rapidement candidaté pour se produire bénévolement, et mercredi, c’est un soutien de poids qui a rejoint les artistes, le groupe Hk et les Satimbanks.

En pratique
Vendredi 25 janvier à partir de 18 h 30 au Sans Réserve. Tarif unique : 7 euros. Avec All Boards Family, Nawak British, Pierre Cherbero, Olivier Leani, Pitch et les Pitchinettes, Christelle Djatou et donc Hk et les Saltimbanks. Buvette et restauration sur place dont tous les bénéfices, comme le prix d’entrée au concert, seront reversés à Clémence Rouher.