Fil info
21:29Périgueux : Une voiture brûle, un jeune homme renseigne les policiers -> https://t.co/CiAjFPCadm
19:41Saint-Aulaye : Mettre un vent au projet -> https://t.co/9Tj1pTfnuZ
19:35RT : Bonjour j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes mercredi et que j’ai déjà été c… https://t.co/e62DxwbWIr
19:14Déols : Top départ pour les as de la haute voltige aérienne -> https://t.co/BXtcb4Vf5b
19:08RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Pentagon papers" jeudi soir au parc des bords de vienne, bass… https://t.co/l6ju3QFv4g
19:08RT : Toile sous les étoiles - Concert gratuit à partir de 19h demain soir au parc des bords de vienne https://t.co/HZV79p3VWj
19:06RT : Et photo souvenir. Alain Damasio a l'assaut. https://t.co/egfLiTDIoB
19:06RT : Et quel public, concentré, attentif, et partageur de témoignages forts. Comme ce gilet jaune du Mans, racontant les… https://t.co/HRt7dMlTTb
19:06RT : Normalement à 20h fait un reportage sur les maires qui ont pris un arrêté anti Glyphosate. Je devrais y… https://t.co/vsNmomDyBQ
18:54RT : Le 21 août 1944, fut libérée de l'occupation. Les maquisards, menés par Georges GUINGOUIN, entrent dans la… https://t.co/wtMDSuv4Sx
18:54RT : En direct de la place des Carmes, commémoration du 75e anniversaire de la libération de , en présence de Jé… https://t.co/7zn4fE10Jo
18:32Last days on Arte on replay... After you will be able to see the cinéma version in theaters in the fall !… https://t.co/PCbmhU6ODk
16:33Le Pêchereau : DARC au Pays pescherellien : la musique déconcentrée -> https://t.co/OxWsjzOrBy
16:16Sarlat-la-Canéda : Du changement à la tête de la Compagnie de Sarlat -> https://t.co/ryHDUWIoUS
15:35Bergerac : L'opposant s'était suspendu à une grue, son jugement, à la question de la légalité du chantier -> https://t.co/MgQmcvlhiu
11:13Brive-la-Gaillarde : Pour une solidarité sans faille -> https://t.co/tB8DB6piSH
11:09Sport : Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte -> https://t.co/C8k5h1oW9e
10:46RT : J'ai eu la chance de le voir en avant-première en présence des gars de au forum des images à Paris. Ce doc de… https://t.co/lwhZ7FqZMo
10:46RT : Merci Mme le Président de porter à l’Elysée la voix de tous ces Barreaux mobilisés pour la défense de Nasrin SOTOUD… https://t.co/z07SnDCLin
07:40# # - -Vienne : La Cuisine de Conso ouvre demain -> https://t.co/5NphMhDRbH
07:39Bergerac : Un air d’étuve… moins chaud qu’à Périgueux -> https://t.co/2DXHKI7AVf
07:36# # - -Vienne : Collège de Nantiat: vers une optimisation des services -> https://t.co/JoRxhQCICL
07:31Région : Check In Party : décollage imminent -> https://t.co/6G6U5FTknu
07:29Région : Confolens, plus d’un demi-siècle de fête -> https://t.co/acbiPVpmy9

Récolter la parole de tous

Politique

Depuis hier et jusqu’à ce soir se tient à la Poste centrale de Périgueux un stand où deux jeunes étudiants accueillent le public afin de lui proposer de participer au Grand débat national.
Après Guéret lundi et Limoges mardi et mercredi, c’est au tour de Périgueux d'accueillir ce stand qui se déplace dans toutes les préfectures de France jusqu’au 15 mars. « Ce qui est intéressant dans ce dispositif c’est que c’est intergénérationnel avec des étudiants de Science Po qui viennent à la rencontre du public dans des lieux où ils vont capter la parole de personnes qui ne sont pas forcément allées en mairie pour remplir les cahiers de doléances ou encore aux réunions du Grand débat organisées sur le territoire », explique Laurent Simplicien, secrétaire général de la préfecture qui précise que 94 réunions ont été prévues en Dordogne et que pour l’heure 66 ont déjà eu lieu (un tableau des réunions est mis à jour quotidiennement sur le site de la préfecture). « Cela permet de donner la parole à un maximum de gens d’où l’intérêt de ces stands de proximité organisés par la Mission du Grand débat. Nous avons eu différents temps pour récolter les contributions des citoyens, les cahiers de doléances que nous avons récoltés la semaine dernière, les réunions publiques, et les contributions libres sur le site internet qui se poursuivront jusqu’au 15 mars et enfin ces stands pour donner la chance à tout public de s’exprimer. Viendront ensuite les réunions régionales les 16 et 17 mars qui se dérouleront avec des citoyens tirés au sort par leur numéro de téléphone. Il y aura ensuite un mois pour le traitement de ces contributions par un logiciel pour en faire une synthèse ».
Le stand est tenu pendant deux jours par Arnaud et Thibaut, étudiants à Science Po Paris. « Nous avons été recrutés par l’association étudiante La junior entreprise qui a été choisie par la Mission du Grand débat pour animer celui-ci », explique Thibaut. « Nous proposons aux gens de répondre à quatre questionnaires sur les thématique suivantes, « Organisation de l’État et des services publics », « Transition écologique », « Fiscalité et dépenses publiques » et « Démocratie et citoyenneté ». Mais les gens peuvent répondre à un seul questionnaire ou à seulement certaines questions du questionnaires, ou encore d’apporter une contribution libre, qu’ils peuvent nous remettre, mettre en dernière page du questionnaire ou envoyer par courrier à la Mission du Grand débat. Nous leur présentons également le site du Grand débat avec deux tablettes numériques afin qu’ils répondent à un autre questionnaire plus succint avec des questions moins ouvertes sur place où qu’ils prennent le temps de le faire de chez eux. Certains prennent 10 minutes au plus court mais d’autres restent une heure pour tout remplir. On reçoit en moyenne 25 personnes par jour et mercredi on nous a remis 5 contributions écrites dont une de la CGT cheminots », explique Arnaud qui précise, « on fait comprendre aux gens que nous ne sommes pas des militants politiques mais qu’il s’agit d’une mission rémunérée. On n’oriente pas les réponses ».
Philippe Jolivet

Air Jordan XI 11 Wool