Fil info
07:58 Et, peu à peu, le s'est enflammé… Les premiers points du https://t.co/NfvwRDV6M7
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU

La 100e Félibrée en bonne voie

La 100e Félibrée, la fête populaire de la culture et de la langue occitane, se déroulera à Périgueux les 5, 6 et 7 juillet prochains. En coulisses, ce sont plus de 200 bénévoles qui préparent activement cette manifestation qui vient de se choisir une Reine, Emma Bonnin, et une affiche, bientôt visible partout en Dordogne.

Deux événements particuliers vont se mêler comme par magie pour Emma Bonnin le 5 juillet prochain. Ce sera à la fois le jour de ses 19 ans et l’ouverture de la centième édition de la Félibrée à Périgueux. Félibrée dont elle vient d’être élue reine avec pour principale mission de défendre la langue et la culture occitane.
Un sacré défi pour cette étudiante boulazacoise en licence culture humaniste et scientifique à Bordeaux qui a étudié l’occitan de la 6e à la Terminale et qui a même pu passer l’épreuve d’occitan au Bac. « Aujourd’hui, à l’université, je continue à apprendre l’occitan, mais dans un autre dialecte, le gascon », confie la jeune fille. Comprendre et parler l’occitan, cela tombe bien, cela faisait partie des principaux critères pour pouvoir se présenter au concours de reine. Désormais, jusqu’au mois de juillet et la centième édition de cette fête de la langue et de la culture occitane née à Mareuil en 1901, charge à Emma Bonnin et à ses demoiselles d’honneur de participer aux ateliers de préparation à la Félibrée comme par exemple ceux de confection des 400 000 fleurs (100 000 sont déjà faites) ou encore à la journée de transmission prévue le 4 mai à la Filature de l’Isle et où il sera question de musique, de costumes, de la langue, de danse... Et de cuisine. D’ailleurs la journée s’achèvera par un repas suivi d’un bal trad. Mais avant cela, des dizaines de petites mains s’affairent.
Entamés à la mi-septembre, les préparatifs de la Félibrée vont en effet bon train, autour d’environ 200 bénévoles répartis pour moitié entre le comité du Bournat et le comité Félibrée Périgueux. Une équipe qui sera doublée pour passer à 400 au cours de la fête proprement dite. Le programme des trois jours de Félibrée est d’ailleurs quasiment calé et désormais, il n’y a plus que des ajustements à la marge, comme le confirme Christel Grégoire, la vice-présidente du Bournat, qui supervise l’ensemble depuis plusieurs mois.

Entre Tradition et modernisme

Ainsi, l’on sait que la journée du vendredi 5 juillet s’adressera particulièrement aux scolaires. 1 000 d’entre eux sont attendus, venus de Périgueux, mais également des calendrettes et des collèges où est enseigné l’occitan. Un grand concert est programmé le soir au Parc Gamenson avec en tête d’affiche un groupe occitan bien connu qui n’attend plus qu’une confirmation pour s’annoncer. Un autre grand concert est également prévu au même endroit le samedi soir avec le groupe italien Lou Dolfin. Mais auparavant, le public pourra profiter d’une journée totalement gratuite, pour la première fois. Pour y accéder, il faudra franchir l’une des cinq portes disséminées sur un périmètre de la fête compris globalement dans le vieux Périgueux. La seule petite incertitude pour l’instant émane de la préfecture qui souhaiterait qu’une fouille soit faite à l’entrée, ce à quoi se refusent la mairie et les organisateurs, pour le samedi. Le dimanche en revanche, comme d’habitude, la fête sera payante
(6 euros) et il faudra être lêve-tôt pour ne pas manquer le traditionnel défilé dont le départ est fixé à 8 h 45. Nouveauté cette année, il n’y aura pas qu’un mais trois défilés qui partiront tous à la même heure. L’un des quais avec les officiels, l’autre de la rue de la République et le troisième de la rue Taillefer. Tous se retrouveront devant la cathédrale pour la messe de 10 h 30 avant de repartir une heure plus tard en direction des allées de Tourny pour la Taulada, le traditionnel banquet périgordin qui regroupe plusieurs centaines de convives.
La tradition, teintée de modernisme sera respectée l’après-midi avec une scène ouverte, la cour d’Amour au parc Gamenson, etc. A noter la présence des vieux métiers place Mauvard, une grande scène place de la Clautre et un certain nombre de propositions à l’Espace culturel François Mitterrand. Au total, ce sont pas moins de 30 000 visiteurs qui sont attendus sur les trois jours. Pour ce faire, de vastes parkings relais vont être aménagés avec des navettes gratuites proposées au départ du Palio, de Cré@vallée et du Parc des expositions de Marsac. Bref, tout est fait pour que cette 100e édition soit une réussite. Réponse le 7 juillet au soir.

jordans for sale Shoes