Fil info
21:24 WHA architectes
20:49Guéret : Mobilisation ce jeudi pour l’hôpital de Guéret | L'Echo https://t.co/eATH8i6quc via
19:45Périgueux : Une centaine de personne contre l’arrêté anti-mendicité -> https://t.co/ua6LLRwjFV
19:09Naves : Quand le moi devient Terre -> https://t.co/HLal7hZPoy
18:58Indre : [intégral] Le capitaine quitte le paquebot -> https://t.co/dvARqjmjb4
18:57Indre : Les champions à l’entraînement -> https://t.co/0kSWaJMHGD
16:41Le Blanc : Pourquoi jeter les objets quand on peut les réparer ? -> https://t.co/8GXn7gmUo0
16:40Le Magny : Festivités printanières : Foire aux ânes le 30 mai, fête annuelle le 2 juin -> https://t.co/ctjRiisQsu
16:05Atur : Les travaux du groupe scolaire débuteront cet été -> https://t.co/SbUc4I8Bfb
15:41RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:40RT : Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:36Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:10RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:09RT : La presse française résumée en une image... (la vaste majorité, en tout cas). Comment s'étonner que moins de 8% de… https://t.co/1jc7uFOAwQ
14:56Samedi à 11h30, concert des élèves. 17h, ateliers d’art plastique. 18h30, Jonathan Guillaume. 19h15, Bobby Dirninge… https://t.co/1NayVHNL32
14:56Samedi 25 et dimanche 26, le 2e «Printemps de la Mauvendière» organisé par la pépinière culturelle Epicea réunira é… https://t.co/scIhBL3n3t
14:54RT : Les présents encore une fois à pour présenter avec au festival Visions S… https://t.co/pCd1Z1s959
13:36 Je m'en réjouis. Mais c'est étonnant. Lorsque j'avais proposé d'abandonner l… https://t.co/qG5HftvtWH
11:12 Qui n’a servi à rien! Certains immeubles de la rue de la fontaine saint Martin sont enva… https://t.co/voJzPxsUOD
10:21Douville : un camion est immobilisé sur la chaussée sur la RN 21, et une déviation mise en place le temps de son dé… https://t.co/GSI7ATFeSg
08:25Après la conférence de à Guéret... Creuse : Choix de vie, choix de mort | L'Echo… https://t.co/1kKXjGlRl5
07:59# # - : «Cuarteto Tafi», la belle découverte -> https://t.co/fCiwoZSPvR
07:57# # - : Elevage ovin la cité performante -> https://t.co/ib66QgZCRj
07:56# # - : La danse contemporaine ! «Fastoche»... -> https://t.co/rKD3lrcFc7
07:54# # - -Léonard-de-Noblat : Avec Lou Pélou, les échanges sont géolocalisés -> https://t.co/XteueAEjdF
07:52# # - -Pardoux : Le petit lavoir propose une exposition photo -> https://t.co/KHUl2xZ5NQ
07:50# # - : Les collégiens et Ema Rym offrent Milles cœurs pour un regard -> https://t.co/BUXtUhtpHx
07:48# # - -Yrieix-la-Perche : Nouvelle édition du Festival L’Ortie show ce week-end -> https://t.co/LwqIlGqTbe
07:47# # - : Venez découvrir le village du réemploi et de la réparation -> https://t.co/vFXOOkDCDa
07:45# # - -Laurent-sur-Gorre : Un apéro-quiz pour fêter l'Europe avec le comité de jumelage -> https://t.co/zZXwrssTkO
07:44# # - -Junien : Pascal Perrot reçoit l’ovation des élèves -> https://t.co/eRRt5YBm0m
07:43# # - -Junien : Les lumières vont s’éteindre au début du mois de juillet -> https://t.co/2NYgusgCD9
07:41# # - : Les portes ouvertes des 10 ans de Panaz’émoi -> https://t.co/aSocbA2loY
07:40# # - : Le succès des cafés philo est indéniable -> https://t.co/1Xj7QStGi6
07:37# # - -Vienne : Ce soir au CCM John-Lennon, un concert au rythme des 90’s -> https://t.co/GHRYJ3XsZi
07:35# # - -Vienne : Vendredi 24 et samedi 25 mai à l’espace du Crouzy «Entrez sans frapper» -> https://t.co/rAtgURfPM1
07:32# # - : L’art pour redonner une âme au quartier de La Bastide -> https://t.co/mEkOZCxzFl
07:30# # - : Deux jours de congrès pour la CGT Legrand -> https://t.co/vpzCg1IgEy
07:27# # - -Vienne : Rocade Est de Limoges: Jean-Claude Leblois dénonce «une combine politicarde» -> https://t.co/tiIgadkBGG
07:25# # - -Vienne : Littérature et anarchisme au menu de la librairie champêtre au château de Ligoure -> https://t.co/xdT0aZk2f2
07:22# # - : La foire-expo fête déjà ses 80 ans -> https://t.co/58HmNwXFyg
07:20Région : Occupation du CRDP, les associations au bord de l'indignation -> https://t.co/frGSVZbJOW
00:00Corrèze : Un P’tit Tour plein d’enseignements -> https://t.co/lEqZXHCOXH
23:41Corrèze : "Ce libéralisme fou nous amène à la ruine !" Interview de Jean Mouzat, candidat sur la liste de… https://t.co/P3275eJ8xY

Retraités : un recul social de 70 ans

Fédération générale des retraités de la fonction publique

La section périgourdine de la Fédération générale de la Fonction publique (Fgr-Fp) tenait son assemblée générale hier en présence de son secrétaire national, Michel Salingue.

L’heure n’est guère heureuse pour ceux qui, après avoir travaillé et cotisé durant des décennies, se voient de plus en plus confrontés à des baisses importantes de leur pouvoir d’achat.
« Les retraités vivent un recul social de 70 ans » affirme Michel Salingue. Il rappelle qu’à la Libération, les dirigeants ont décidé que les pensions évolueraient en fonction des salaires, « car le statut de retraité était lié à celui du salarié. C’était vrai jusqu’en 1999 dans le régime général, et jusqu’en 2003 pour la fonction publique ». Le secrétaire national de la Fgr-Fp note que cela fut globalement respecté jusqu’à l’arrivée de Macron, « qui a décidé, pour 2019 et 2020, de ne plus se préoccuper de l’inflation, mais de revaloriser les pensions de 0,3 % chaque année ». Une décision motivée par la sacro-sainte réduction de la dette publique, qui fait dire à Michel Salingue : « les retraités sont devenus une variable d’ajustement du budget. Aujourd’hui, ce n’est  plus calculé en fonction des salaires ou des prix, mais c’est le fait du prince ». Il avoue son inquiétude pour la réforme en préparation, « la retraite par point, ce qui signifie que le gouvernement pourra baisser la valeur du point, ce qui nous préoccupe fortement. Même si nous ne sommes pas concernés par la réforme, nous le serons par la valeur du point ». Le Premier ministre a agacé les retraités en assimilant les pensionnés à des allocataires, « comme si nous touchions des allocations sociales, alors que c’est le fruit de nos années de travail ». Il dénonce également le glissement sémantique qui veut qu’on parle désormais plus de « personnes âgées » que de « retraités », car pour lui ce n’est pas innocent. « être une personne âgée est un statut biologique, retraité un statut social. On nous renvoie donc au premier, comme pour faire disparaître le second ». Tout comme on tente de faire disparaître la fonction publique, ou plutôt les trois (d’Etat, hospitalière et territoriale) qui sont, « un des piliers de notre République et une particularité française. On va considérer les fonctionnaires comme des salariés ordinaires, qui n’assureront plus leurs missions comme on a pu le connaître  ». Ce qui pose tout de même une question concernant chaque citoyen. Une partie de nos impôts et taxes (Tva en premier) sert à payer les fonctionnaires. S’il n’y en a plus, et depuis des années leur nombre se réduit fortement, où passe alors l’argent qui normalement leur est dédié ? On pourrait nous répondre que c’est pour combler le déficit public et atteindre l’objectif des 3 % imposé par Bruxelles, mais ce déficit est bien pratique pour nous contraindre à l’austérité... Et puis, il faut bien payer le Cice, la flat-tax, la quasi disparition de l’Isf. L’argent de nos impôts destiné aux fonctionnaires serait donc distribué aux patrons ? On voudrait bien ne pas y croire...

Le pacte républicain est trahi
L’assemblée générale s’est déroulée sous la houlette du secrétaire départemental, Claude Hélion.
Ce dernier indique que ce qui intéresse son syndicat, partie prenante des neuf organisations de retraités (G9) se battant contre leur appauvrissement général, « c’est de relancer le débat au niveau des retraites. C’est pourquoi nous avons mis en place des états-généraux à travers une réunion publique ouverte à tous, par le biais du G9. ça a permis de faire un sondage sur tout ce qui concerne les retraités, le pouvoir d’achat, la fiscalité, la santé, la couverture maladie. Ici, nous sommes confrontés à un problème de médecins, de spécialistes. L’hôpital de Sarlat est réduit comme peau de chagrin, et les hôpitaux locaux comme Excideuil, Ribérac..., ne peuvent traiter que la bobologie ».
Pour lui, la question de fond pour la fonction publique est le plan du gouvernement, qui prévoit de la faire disparaître, avec le statut de ses agents. « La disparition des services publics va à l’encontre des grand principes de notre République, car on va vers la privatisation de tout. Désormais, il existe des contrats de droits privés pour les fonctionnaires, et on veut met-tre en place la possibilité d’avoir recours à la rupture conventionnelle » s’indigne Claude Hélion qui conclut : « le pacte républicain est trahi par ce libéralisme à tout va ».