Fil info
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM

Pour la libération des prisonniers

Société

Hier matin, les membres de l’association Dordogne Palestine menaient une action place de l’ancien hôtel de Ville de Périgueux dans le cadre de la journée des prisonniers politiques palestiniens afin de sensibiliser notamment sur la question des enfants prisonniers.

Le 17 avril est la journée des prisonniers politiques palestiniens et chaque année, Dordogne Palestine mène une action autour de cette question.
L’an dernier l’association s’était symboliquement enchaînée au Palais de justice mais hier, c’est une action plus classique qu’ils ont menée place de l’ancien Hôtel de ville en tractant et en faisant signer une pétition. « Le but est de sensibiliser sur la question des prisonniers. Car elle est totalement liée à la libération du peuple palestinien, tout comme à celle des réfugiés, de la question des colonies et de l’occupation et bien sûr la question des ressources qui sont totalement kidnappées par le pouvoir israélien », explique Violette Folgado, présidente de Dordogne Palestine. « Cette année nous mettons plus particulièrement l’accent sur la question des enfants prisonniers qui est d’ailleurs reprise par plusieurs dizaines d’associations, organisations et partis politiques au vu du droit international et plus particulièrement la Convention internationale des droits de l’enfant. Car ces enfants subissent en prison des tortures physiques et psychiques car l’objectif est de les dissuader de poursuivre la lutte pour la libération de leur peuple. Car la jeunesse est l’avenir de la Palestine. Et tuer cet espoir, c’est tuer l’idée même d’un État palestinien et  d’une Palestine libérée ».
Et pour Violette Folgado, les élections qui ont eu lieu il y a une quinzaine de jours en Israël ne présagent rien de bon pour l’amélioration de la vie quotidienne des Palestiniens. « Le fait d’annoncer la veille ou l’avant-veille du scrutin l’intégration des colonies au territoire Israélien a mobilisé tout ce que l’électorat Israélien comptait d’extrême. D’où ce résultat où les partis de gauche et même le parti qui rassemblait Arabes et Juifs progressistes ne retrouvent pas leurs voix de la dernière fois. Car la population Arabe (musulmane et chrétienne) ne s’est pas mobilisée à cette élection. Intégrer les colonies c’est continuer l’accaparement des terres et des ressources palestiniennes et œuvrer, nous le voyons à Jérusalem-Est, à chasser les Palestiniens de leur terre. C’est le programme clairement affiché par Netanyahou et ses alliés de la Yesha qui représente l’ensemble des colons qui se sont réjouis de ces résultats ».
Pour Violette Folgado, « il est de notre devoir d’association de soutien au peuple palestinien mais aussi de simples citoyens qui œuvrons pour nos propres libertés de tout faire pour que le peuple palestiniens trouve une souveraineté et une indépendance. Car laisser faire en Palestine, c’est accepter que notre propre avenir s’assombrisse. Laisser Israël s’affranchir du droit international et des résolutions de l’ONU, c’est faire en sorte que d’autres États, peut-être même le notre, s’affranchissent à leur tour des règles universellement reconnues. Dernièrement, l’ONU et même l’Europe se sont émus, lors des manifestations des Gilets jaunes du nombre de blessés liés à l’utilisation d’armes de guerre et ça n’empêche pas notre gouvernement de poursuivre leur utilisation. C’est la même chose dans les conflits internationaux où la France est engagée sans accords de l’ONU. Il n’y a que pour preuve l’utilisation d’armes françaises contre les Yéménites. Donc on s’affranchit nous aussi des règles internationales que nous avons définies lors de la création de l’ONU et du vote de la déclaration universelle des droits de l’Homme ».
Lors de cette matinée d’action, les militants de Dordogne Palestine ont fait signer une pétition demandant la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens qui ont entamé une grève de la faim depuis le 9 avril pour exiger de meilleures conditions de détention. La fin du blocus de Gaza « et des assassinats de la jeunesse gazaouie, toutes les semaines ». La fin de l’apartheid, le respect du droit international et des droit humains. La reconnaissance de l’État de Palestine dans ses frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale. Enfin l’association demande au président de la République et à l’Union européenne d’intervenir pour que le peuple  palestinien décide de son avenir et dispose de tous les droits universellement reconnus dont l’autodétermination et que l’État  de Palestine soit reconnu immédiatement comme le demande le Mouvement de la Paix.

Philippe Jolivet