Fil info
11:03Brive-la-Gaillarde : L’élevage en force en centre-ville -> https://t.co/GWN2M6B5q4
10:55Tulle : La Libération en héritage -> https://t.co/8pGzaLzZ90
09:39📝 [À lire dans ] « Cyril Chauquet ne noie pas le poisson » ⏰ Rdv… https://t.co/cqovk1bTsI
08:20Abjat-sur-Bandiat : Jérôme Lavrilleux : "le Périgord Vert sera le cœur du tourisme de la Dordogne" -> https://t.co/qOEpzKzwIZ
07:28# # - : Des quartiers de la ville au musée -> https://t.co/oX3qh5E3XE
07:25# # - -Vienne : Saint-Léonard à l’heure médiévale... et limousine -> https://t.co/tgAvQwQ8fk
07:24Région : Eymoutiers: un salon du livre original -> https://t.co/HtQfU1N63w
07:21Région : Pacs naturels:Le « Grand Pique-Nique » revient fin août et à la rentrée -> https://t.co/qfcCR8D1rQ
21:32Bergerac : En décidant d'un hommage durable aux Justes, la maire Daniel Guarrigue met les points sur les "i" -> https://t.co/l7qk57TWJA
21:09Peyrignac : Un beau projet d’AMAP à Peyrignac -> https://t.co/s5Szc2YIjW
20:52Châteauroux : Une danse pour intégrer la 3e année du NID ballet junior -> https://t.co/XQ7infn1xi
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN

Plus près de vous, contribuables

Direction départementale des finances publiques

Les déclarations d’impôt commencent à arriver dans les boites aux lettres, du moins pour ceux n’ayant pas encore opté pour la dématérialisation. Mais ces derniers vont devoir s’y mettre, puisque dès l’an prochain, tout sera fait par internet. Promis-juré, un dispositif d’accompagnement aidera les réfractaires au web.

Le prélévement à la source, ou Pas, est entré en vigueur depuis le 1er janvier, et les responsables de la Direction départementale des finances publiques assurent que tout le monde y trouvera son compte.
La déclaration et la collecte de l’impôt changent cette année, avec la mise en place du prélévement à la source. Ceux qui sont imposables se le voient retiré de leur salaire, mais la particularité, c’est qu’ils paient sur les revenus 2019, alors qu’ils viennent de déclarer 2018. « On déclare des revenus qui vont échapper à l’impôt » assure Murielle Larrivière, la directrice adjointe, « sauf sur les revenus exceptionnels ». Si vous partez en retraite, et que vous touchez les indemnités correspondantes, vous serez imposé dessus. Idem si vous recevez exceptionnellement un treizième mois, mais pas si celui-ci vous est accordé depuis des années. « C’est spécifique à cette année » insiste-t-elle. Normalement, en 2020, ils devraient être pris en compte par les Impôts dès leur versement, mais les interrogations restent nombreuses sur ce nouveau mode de collecte, y compris parmi les agents des Finances publiques.
Le slogan de cette campagne est : en 2019, déclarer ses revenus est obligatoire, et en ligne c’est mieux. Car remplir sa déclaration reste obligatoire, « pour recevoir le chèque énergie, les crédits d’impôt, ou pour indiquer son taux de prélèvement à zéro pour les personnes non imposables », précise Marc Cocchio, de la direction des finances publiques périgourdines. L’an prochain, tout le monde devra faire sa déclaration en ligne, et un dispositif d’accompagnement, « en direction des usagers les plus éloignés du numérique ou faisant leur première déclaration, sera mis en place ». Des postes informatiques en libre-service, avec des personnels de la Ddfip seront disponibles à Bergerac, Périgueux, Sarlat, Ribérac et Nontron, et des permanences seront assurées à Neuvic, Mussidan, Eymet et Montignac (voir encadré). Et tant pis pour ceux qui n’ont ni ordinateur ni accès chez eux à internet, voire ceux qui n’en veulent pas, ce qui est un droit absolu, les agents des impôts leur créeront une adresse mail, indispensable pour pouvoir déclarer en ligne. « Le mode de recouvrement a été simplifié, pas la déclaration » reconnaît Murielle Larrivière. Pour autant, elle avance de nombreux avantages pour les contribuables, puisqu’ils pourront, à tout moment dans l’année, signaler le moindre changement, mariage, naissance, adoption, veuvage..., et le nouvel élément sera immédiatement pris en compte pour le calcul du prélévement dès le mois suivant. On peut aussi savoir, dès sa déclaration, à quelle hauteur on sera prélevé, et corriger dès qu’on s’en rend compte la moidre anomalie ou erreur. Tout cela peut aussi se faire directement via son portable si on est équipé d’un smartphone.
Actuellement, 53,5 % des contribuables périgourdins déclarent en ligne (contre 62,5 % au niveau national), soit une augmentation de 15,75 % entre 2017 et 2018. On a jusqu’au 28 mai pour renvoyer sa déclaration par internet, mais jusqu’au 16 mai seulement si on la remplit toujours sur papier.

Nike Unveil a Dip Dye-Inspired Air VaporMax Plus