Fil info
08:20Abjat-sur-Bandiat : Jérôme Lavrilleux : "le Périgord Vert sera le cœur du tourisme de la Dordogne" -> https://t.co/qOEpzKzwIZ
07:28# # - : Des quartiers de la ville au musée -> https://t.co/oX3qh5E3XE
07:25# # - -Vienne : Saint-Léonard à l’heure médiévale... et limousine -> https://t.co/tgAvQwQ8fk
07:24Région : Eymoutiers: un salon du livre original -> https://t.co/HtQfU1N63w
07:21Région : Pacs naturels:Le « Grand Pique-Nique » revient fin août et à la rentrée -> https://t.co/qfcCR8D1rQ
21:32Bergerac : En décidant d'un hommage durable aux Justes, la maire Daniel Guarrigue met les points sur les "i" -> https://t.co/l7qk57TWJA
21:09Peyrignac : Un beau projet d’AMAP à Peyrignac -> https://t.co/s5Szc2YIjW
20:52Châteauroux : Une danse pour intégrer la 3e année du NID ballet junior -> https://t.co/XQ7infn1xi
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU

Des étudiants prêts à créer leur entreprise

Vendredi 12 avril, les élèves de BTS Technique commerciale de la Maison familiale et rurale de Périgueux subissaient un entrainement afin de se préparer au mieux pour le concours national des créateurs d’entreprise.
« Il s’agit pour ces jeunes », explique le professeur Alain De Matha, « d’apprendre à conduire un projet pluridisciplinaire et d’aborder différents contenus comme la communication, la gestion des ressources humaines, les techniques de management ou encore les relations avec la clientèle. C’est un projet qui est mené sur une année et qui part de la conception de l’idée et du produit, son élaboration et la commercialisation. Elément très important, ils sont en prise directe avec la réalité car le résultat de leur cogitation, ils doivent le réaliser et le mettre sur le marché ».
Cette séance d’entraînement au concours mettait en présence deux entreprises Bee Bag Company et Anti Gaspy Corporation devant un jury composé de deux enseignants extérieurs à l’établissement, deux managers issus du monde de l’entreprise et un ingénieur social chargé de jouer le « candide ».
« Le jury devra », complète Alain, « dans les conditions identiques au concours régional, puis si tout va bien à l’échelon national, se déterminer sur les différents critères à travers un questionnaire et une grille de notation qui reprennent les thèmes évoqués plus haut. Chaque groupe a désigné un directeur de structure qui a en charge, comme dans la vraie vie, le bon déroulement du projet à travers le management de son équipe ».
Bee Bag Company est une entreprise dirigée par Hélène Thuillier, 23 ans, qui a déjà derrière elle une solide expérience professionnelle, y compris en management. A partir de tissus de récupération, essentiellement du coton, et de la cire d’abeille, l’équipe a créé des emballages et sacs fraîcheurs écologiques, destinés à garder les produits au frais. Ils sont lavables et donc économiques car réutilisables.
Anty Gaspy Corporation, quant à elle, est dirigée par Sanaël Labatut qui s’est imposé naturellement comme le leader de cette entreprise. Son but est de travailler à la diffusion d’un logiciel qui vise à réduire sans effort supplémentaire, le gaspillage alimentaire en revendant les invendus à la fermeture des magasins. La société qui développe ce concept s’appelle Too Good To Go. C’est ainsi qu’en décembre 2018, cette société a permis le sauvetage de trois millions de repas alors qu’elle n’a été créée qu’en 2016. Elle compte aujourd’hui près de 6 000 commerçants partenaires. Anty Gaspy Corporation s’est donc donné pour but de rechercher d’autres partenaires à Too Good To Go.
Pour Alain De Matha, « la conduite d’un tel projet, en réel, donne à nos élèves une expérience sur la connaissance de la création et de la vie d’une entreprise avec toutes les joies et les difficultés qu’elle peut rencontrer. Cela leur donne une certaine maturité et une expérience sur le travail en équipe ».
Il est certain que ce travail donne à ces jeunes une belle expérience réelle pour leur vie professionnelle future. Il ne leur reste plus qu’une chose, c’est de remporter le concours régional à Bordeaux et d’aller en finale nationale à Lille.
J-P. Pouxviel

NIKE HYPERLIVE EP