Fil info
15:24Coulounieix-Chamiers : Entendre l’Etat... parfois -> https://t.co/kWzlDbG7Al
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf

Apprentissages et travaux

Les travaux de l’école Saint-Jean, où sont regroupés depuis le début de l’année les élèves de Sainte-Marthe, sont en voie de finition. Ils ont été menés en tentant de perturber le moins possible le quotidien des petits écoliers. Le défi auquel devaient faire face porteurs du projet, architectes, entreprises et équipe éducative et non enseignante, était de mener ces travaux en temps scolaire, sans trop perturber l’enseignement et les enfants. Le pari a été tenu, comme l’explique Xavier Bonis, président de l’Organisme de gestion de l’enseignement catholique (Ogec) : « Les travaux sont presque terminés, ce fut une grande aventure ». Il faut dire qu’ils ont dû faire face à de nom-breux imprévus et contraintes qui ont échelonné ce vaste chantier de 2,6 millions d’euros. D’abord des contraintes administratives : chaque école étant gérée par une Ogec différente, il a fallu réunir les deux. Le choix de l’architecte a aussi été un parcours du combattant, le premier pressenti souhaitant, dans son projet, détruire le mur longeant la rue Chanzy pour pouvoir agrandir cet axe, ce qui ne pouvait se faire pour les enseignants, car ça leur aurait purement et simplement supprimé le préau. Ils ont eu du mal à trouver un cabinet acceptant le projet malgré ses contraintes, réaliser les travaux tout en continuant d’accueillir les 200 élèves de Saint-Jean, rester dans le bâti existant, ne pas toucher à la partie alignée (sur la rue), travailler par tranche pour permettre de continuer à assurer la classe, rester dans le budget fixé, et accueillir 400 élèves (avec ceux de Sainte-Marthe) dès septembre 2018 sur le site. Les anciens dortoirs ont été transformés en dix salles de classe, une passerelle a été construite dans la cour intérieure pour distribuer toutes les classes du rez-de-chaussée, tandis que la salle polyvalente était transformée en self, en lieu et place de l’ancien situé au sous-sol. Un ascenseur, un nouveau hall d’entrée et l’aménagement de la cour de récréation sont les autres modifications apportées à l’école Saint-Jean pour lui permettre de doubler sa capacité d’accueil. Il reste quelques finitions, la façade, la toiture, celle du self qui était presque terminée ayant été emportée lors de la tempête du 4 juillet, sans que cela n’engendre de surcoût car ce sont les assurances qui prennent en charge. L’association Saint-Michel à qui appartient le
site de Saint-Jean est intervenue dans le financement à hauteur de 20 %, les fonds de développement de l’ immobilier du Département et de la Région participent pour un tiers, une banque a accordé un prêt d’un million d’euros, le complément étant assuré par l’Ogec sur ses fonds propres.  
Isabelle Vitté    

air max 90 essential sneakers