Fil info
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra
21:32Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» -> https://t.co/kulLwpKVBj
21:03 Le rugby c'est aussi (surtout) ici :-)
20:12Châteauroux : Le Racc dompte un vaillant RCI -> https://t.co/GrPFAfmi93
20:08Eguzon-Chantôme : 34e édition : la châtaigne fêtée à tous les goûts -> https://t.co/hens1rOcvU
20:06Châteauroux : Visite guidée du chantier de Balsanéo -> https://t.co/rA1vInVszV
20:01Châteauroux : « L’anguille » ne s’est pas défilée -> https://t.co/kXCUhNPLFq
19:16Bassillac : Un salon sympa et détendu -> https://t.co/G1XWa3OUbU
19:12Marsac-sur-l'Isle : Meurtre ou suicide à Auchan ? -> https://t.co/eLtrah97rh
19:06Saint-Geniès : Grave accident de moto près de Sarlat -> https://t.co/S3cfWd3ytA
18:00Sarlat-la-Canéda : Une saison correcte malgré un mois de mai difficile -> https://t.co/BknniT5IOm
13:19Haute-Vienne : Municipales, Emilie Rabeteau, en lice à Condat-sur-Vienne | L'Echo https://t.co/bHr1ZWHjE3 via
11:08J’ai rarement vu du « participatif » avec les socialistes. En bla-bla oui mais sans plus. Exemple : la large conce… https://t.co/7pGkvWL1hI

Les lasagnes du Gour-de-l’Arche

à l’occasion de la Semaine du développement durable, à
l’initiative de l’Afac 24, des Incroyables comestibles, d’Interstices 24, et avec l’appui de la municipalité, des bacs de « culture en lasagnes » ont été installés sur la place du Gour-de-l’Arche. Comment développer la culture urbaine, surtout quand on incite les citoyens à vendre leur bout de jardin pour y construire une maison ? Comment faire de ce développement une incitation à la tolérance, au partage, au respect et à l’entraide ? Pour les associations à l’origine du projet, ces bacs de culture répondent à toutes ces questions, et à d’autres, comme le recyclage, la gestion des déchets... Samedi 25 mai après-midi, elles installaient ces structures, réalisées par les adhérents du centre social du quartier, sur la place du quartier, et les habitants n’ont pas hésité à venir voir de quoi il retournait, comme Sandrine, venue « par curiosité. Il y aura des plantations que nous allons entretenir, et manger ». évelyne et Jean-Michel sont venus de Notre-Dame-de-Sanilhac, ayant eu vent de cette manifestation par le fascicule détaillant toutes les actions développées à l’occasion de la Semaine du développement durable sur la ville de Périgueux. « Nous avons un jardin, mais avec de la très mauvaise terre, où rien ne pousse », expliquent-ils. « Pourtant, depuis toujours, nous faisons notre compost. Nous ne jetons jamais de déchets alimentaires dans la poubelle ». Alors ils sont venus voir en quoi consistait ce potager en carré, et la culture en lasagnes, « pour savoir comment on bâtit ce genre de cultures ». Dans des grands bacs en bois, il faut mettre du carton au fond, et entasser ensuite différentes couches de déchets verts, bruns, d’humus et de terre. « L’idée est de créer une zone de terre riche » indique Julien Lhermitte, de l’Afac 24. « Nous l’avons fait à cet endroit pour que les gens s’en saisissent et se servent. Le but est qu’à travers ce projet, les habitants se mobilisent pour leur propre nourriture ». Tomates, courges, différents légumes ont été plantés durant cet après-midi, et les jardiniers de la ville étaient là pour donner des conseils d’entretien. évelyne et Jean-Michel ont été conquis par l’idée, et songent sérieusement à mettre en place ces bacs dans leur jardin.
« L’objectif est que les espaces libres deviennent productifs » reprend Julien, qui, au sein de l’Afac 24 anime un jardin dans un atelier de remobilisation, qui passe par le jardinage, pour les ressortissants du Rsa, « dans une démarche qui permet de donner à l’autre. Le Rsa ne tombe pas du ciel, il est assuré par la collectivité, cultiver et donner des légumes permet de redonner à la colllectivité ».
L’associaiton Interstices 24 gère déjà un jardin collectif aux Jaures depuis deux ans, « dont les habitants s’occupent. Nous y allons deux demi-journées par semaine. Nous avons aussi ouvert un jardin collectif au bas-Chamiers, et nous allons en installer un autre du côté de la Filature ». Et Julien Lhermitte conclut : « Le but de la culture urbaine, c’est que le déchet devient la ressource ». Ces bacs participent à ce but, tout en en atteignant un autre, celui de faire se rencontrer des gens d’un même quartier.
Isabelle Vitté

Jordan Extra Fly