Fil info
10:40Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » | L'Echo https://t.co/Qr2XnVdIpu via
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
16:43France : Chez FO, les établissements tournent comme le père Ubu -> https://t.co/jao978AZB1
16:33RT : Et tuer le train des primeurs , c'est quel degré d'incivisme ? Mettre 20 000 camions en plus sur les… https://t.co/uzROQipj4l
15:42RT : 🚨L'association Saint-Junien Environnement nous informe de la non potabilité de la source publique de Saint-Martin-d… https://t.co/rnL2dLuiUK
14:50RT : Ils iront jusqu'à l'os. Et lorsque qu'ils seront arrivés à l'os il iront jusqu' la moelle. Des fous furieux ! https://t.co/k453evnJFg
14:50RT : RT si t'es Français et que t'as jamais rien conféré à Marine Le Pen. https://t.co/JQD2qrmPyd
14:50RT : Nous aussi ! On utilise Tweeter pour suivre les conneries du Grand Timonier imbu de sa personne ! https://t.co/43pNFu9fU9
14:49RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:49RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
14:48RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
14:48RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
14:47RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
14:47RT : La préfecture de la et les sous-préfectures de et seront exceptio… https://t.co/YYph5lre5z
14:47RT : Les mots nous manquent à la lecture de cette phrase ignoble, les sentiments nous manquent devant tant de violence g… https://t.co/OfBORr83lk
14:47RT : Comment les gens de droite si prompts à défendre le retour à l’ordre moral, si à cheval sur les valeurs cathos, si… https://t.co/WmH2bPHe4q
14:46RT : Un excellent moment radiophonique mais surtout politique ! Il y a donc des citoyens.nes heureux de vivre sous la co… https://t.co/eU0OF4c8NB
13:04 Des infos forcément utiles aux agriculteurs. C dans : https://t.co/w80JfEbgL4
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA

En l’absence des grands témoins

Commémoration

Hier se tenait au Mur des fusillés la cérémonie commémorative de la Libération de Périgueux, survenue le 19 août 1944. Ce soixante-quinzième anniversaire s’est déroulé en présence de l’état, des corps constitués et des familles des suppliciés. Un rescapé,  M. Clergerie, les accompagnait.

Pour la première fois, la cérémonie s’est déroulée en l’absence des derniers grands témoins de l’époque, Pierrette Gautier, déjà absente à La-Roquette et au Chaubier, ou encore Ralph Finkler, dont la santé déclinante ne lui a pas permis de se déplacer.
En revanche, la population, et les familles des fusillés étaient là, ainsi que Bernard Clergerie, un des deux survivants de ces prisonniers, et compagnon d’internement d’Amédée Pirodeau, ce gendarme du Bugue arrêté pour faits de résistance, et passé par les armes au 5e chasseurs. Son fils Michel avait alors une semaine. Gérard Arod était à peine plus âgé, 15 jours, lorsque son père Roland a connu le même sort. « Il était résistant, et avait pris le maquis » indique-t-il. Les nazis ont bénéficié d’une aide inespérée, à savoir la propre cousine du maquisard, qui était entrée dans la milice, et a prevenu l’occupant que son fils venant de naître, il allait certainement tenter de venir chez lui le voir. C’est ce qui s’est passé, et il a été arrêté et conduit au 5e chasseurs. « Les nazis ont mis deux coups de couteau dans les seins de ma mère, pour l’empêcher de m’allaiter» reprend Gérard Arod. Marie-Louis Dacunha avait quatre ans en 1944, et il se souvient d’avoir vu Amédée Pirodeau « être embarqué ». Il l’a vu jeter quelque chose sur la route, qui a été ramassé par sa mère.
Bernard Clergerie arrivait de Paris, où suite au Débarquement, l’occupant faisait la chasse aux jeunes. Il a choisi de revenir dans son Périgord natal, mais a été arrêté à Journiac, quelques heures après Amédée Pirodeau dont il a partagé l’internement. « Comme je parlais allemand, on ne m’a pas tué » précise-t-il. « Les autres qui ont été arrêtés ont été tués sur place». Lui a été ramené à Périgueux, et interné au 5e chasseurs, « où j’ai été battu comme plâtre, et menacé d’être torturé. J’ai été condamné à la déportation ». Le militaire buguois n’a pas eu le même
sort : « il a été tué car il était gendarme, et franc-tireur ». Bernard Clergerie se souvient de ce dernier jour : « Nous étions sortis de prison, et on nous avait parqués dans un grand hangar. Nous étions une vingtaine. J’était fatigué, abîmé... Nous étions gardés par des supplétifs ukrainiens de l’armée nazie, mais qui, déjà, tentaient de négocier avec la Résistance. Ils ne se considéraient plus comme militaires ». Brutalement, ils ont vu arriver du monde. « C’était des Français, et là nous avons compris que nous étions libres. On s’est également dit que la libération de la France était assurée ». Les rescapés ont été conduits dans un hôtel, et Bernard Clergerie se souvient de son émerveillement quand il s’est allongé, pour la première fois depuis si longtemps, dans un vrai lit...
S’il n’y avait pas de Résistant à la cérémonie, Sylviane Ranoux, la fille d’Hercule, chef départemental des Ftpf durant la Seconde guerre mondiale, était présente, sans sa mère Michèle, elle aussi ancienne résistante, trop fatiguée pour assister à la commémoration. Aujourd’hui, les voix de nos aînés se taisent peu à peu, mais leur message ne peut tomber dans l’oubli. Dans son allocution le maire de la ville, Antoine Audi, ne pouvait manquer de le souligner : « les derniers grands témoins de cette époque ne sont plus là. Deux grands hommes, Yves Guéna et Roger Ranoux font aujourd’hui plus que jamais partie de l’histoire. Oui, les voix de ceux qui se  sont battus se taisent définitivement mais leur action et leur engagement demeurent. S’ils ne sont plus parmi nous pour témoigner de cette période trouble et faire  perdurer cette haute idée de la  France qu’ils avaient, il importe,  à travers cette cérémonie de leur rendre un hommage appuyé pour ne pas oublier et pour transmettre la soif de liberté, de paix et d’égalité qui les animait. Si les  voix des  grands témoins de notre histoire  se taisent peu à peu, leurs exemples demeurent, leurs messages  nous guident, leurs actes nous inspirent ».
Il égrénait ensuite la triste litanie des 45 noms des suppliciés du 5e chasseurs, l’assistance reprenant en choeur après chaque patronyme : « Mort pour la France ». Les chants traditionnels (des Partisans, Marseillaise...) étaient entonnés par la chorale Amal’gamme, et un vin d’honneur a rassemblé les participants à l’issue de la cérémonie.

Jacques Gobert
C’est à cet homme, décédé en 2011, que l’on doit l’identification des 45 suppliciés du Mur des fusillés. 44 plus exactement, car malgré ses longues et minutieuses  recherches, il en est un dont il n’a pu retrouver l’identité. Son fils Jean-Jacques était hier à la cérémonie commémorative, pour rappeler l’attachement de son père à ce site. Ce sont 20 années qu’il a consacrées à ces recherches, mais aussi à la réhabilitation du monument, qui tombait en poussière, et qu’il a fait refaire, avec les noms des fusillés.

Tués juste avant la libération
Les fusillés : Serge Baptiste, Robert Guichard, Marcel Kornblitt, Henri Bordeaux, Georges Mazeau, Jacques Pomier, le plus jeune et ses 15 ans et 8 mois, Marie Guyonnet, Auguste Vergnolle, Gabriel Thurmel, Roger Trémoulet, Roland Arod, Emile Camil, Jean Rey, Alphonse Flieg, Henri Belle, Michel Robert, Robert Massip, René-Charles Michel, Albert-Jean Martin, Abraham Tatarkowski, Moïse Rubinsaft, Gérard Talaucher, Lucien Schiffmann, Roland Grandou, Elie Javanaud, Gérard Thurmel, Rolf Warnier dit La Duchesse, Marcel Lespine, André Leblanc, Pierre Fructus, Jean Ponceau, Alfred Salle, René Kahn, Jacques Lebovic, Abraham Skrypeck, Charles Mangold, Amédée Pirodeau, Georges Lecointe, Auguste Dagbert, Marco Eskenazi, Louis Chevalier, Pierre Lacueille, Paul Lemahieu, Elie Chatelier, et un inconnu.