Fil info
14:03À lire avec attention. c’est une idée à travail… https://t.co/r9JM3uYj62
13:46Boulazac : Matthieu Ricard et Alexandre Jollien à Boulazac -> https://t.co/QfJ02ReLsH
13:44Merci à pour cette mise en lumière des activités du ! Un club avec des enfants qui viven… https://t.co/ITA7UL2gpZ
10:07 Ds 1 VIDÉO, les descendants de agent de liaison de disent ce que l… https://t.co/8o39P6S0RN
09:53Trélissac : Le nom des rues donne du sens au quotidien -> https://t.co/XjFXwFpSJ2
07:58 Et, peu à peu, le s'est enflammé… Les premiers points du https://t.co/NfvwRDV6M7
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw

Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens

Marche pour le climat

L’Amazonie et la Sibérie brûlent, l’Artique se réduit comme peau de chagrin, et tout ce que nos dirigeants nous proposent, c’est un énième sommet (à l’Onu samedi) qui accouchera encore certainement de belles paroles, alors qu’il n’est plus temps de tergiverser.
Alors devant cette inertie coupable de nos pouvoirs publics, de plus en plus de citoyens sont décidés à faire entendre l’urgence, pour notre planète, de changements radicaux dans les habitudes. Mais quand on voit qu’on taxe le diesel, mais pas le kérosène des avions ou des bateaux, même ceux de croisière, on se dit qu’on nous culpabilise sur nos habitudes de consommation, de déplacements, de vie, tout en continuant à protéger les plus grands pollueurs, qui sont des industriels ou multinationales. Cette distorsion entre les paroles et les actes, ce manque d’égard pour la Terre que l’on épuise et asphyxie sont de plus en plus mal vécus, et plus d’une vingtaine d’associations et mouvements de Dordogne se sont inscrits dans la Marche pour le climat de samedi, aux côtés des 350 organisations y appelant au niveau national. « Cette marche a pour but de pousser les dirigeants à mettre en pratique des actions plutôt qu’en parler à l’Onu » insistent les organisateurs périgourdins. « Les éco-gestes, c’est bien, mais ça ne représente que 25 % des gaz à effet de serre. Il en reste 75 % et là, c’est à l’état de faire le forcing pour les rédui-re ». Comme nous vivons aujourd’hui des migrations importantes de citoyens fuyant les guerres ou la misère, nous aurons demain des réfugiés climatiques... si rien n’est fait. Le rendez-vous est fixé samedi matin à 10 h devant la préfecture, et le cortège suivra un itinéraire inhabituel pour cause de Péri’Meuh, rampe de l’Arsault, boulevard Saumande, le Greffe, le marché, la rue Taillefer, la rue Littré, pour un rassemblement final dans le parc de la piscine Bertran-de-Born.