Fil info
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td
02:39(pesticides) Dr Pierre-Michel Périnaud : «Le système n’est plus réformable !» | L'Echo https://t.co/dmH1LdD1Tq via
22:02 Pr le Dr Henry-Pierre "En , l' a effectué des "réquisit… https://t.co/Ap46jedZtm
21:53Périgueux : … et en Dordogne, les biologistes dénoncent des "réquisitions abusives" de l'ARS -> https://t.co/bNuncA2Ceg
19:54Périgueux : Ils ont fait barrage à Daesh, faisons barrage à Erdogan -> https://t.co/1l2ooYrBKQ
19:48Saint-Estèphe : Une personnalité si attachante -> https://t.co/qofhNOUt4l
19:09France : L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020 -> https://t.co/tvaBXZeWbB
19:06Châteauroux : Les "Lisztomanias Humanitaire" veulent amener la musique partout -> https://t.co/6QIhLoJ9KP
18:45Vieux-Mareuil : Un automobiliste entraîne la chute d'une fillette à vélo -> https://t.co/df14lbfo2W
17:55// PRESSE // "Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences " 📰 On parle des dans… https://t.co/PRD33lgmfw
17:44Brive-la-Gaillarde : «J’espère que les gens vont se réveiller» -> https://t.co/6eT5ArraeH
17:27Parnac : L’AC Parnac vient à bout d’une valeureuse équipe d’Issoudun -> https://t.co/8ngp8vKMWI
17:25La Châtre : Les écoliers ont ramassé 15 kg de déchets -> https://t.co/yR0hfAWQK8
17:20Ambrault : Carrière Chéret à préserver : appel à l’énergie citoyenne -> https://t.co/Xwrk9A0pYr
17:04Castelnaud-la-Chapelle : Cérémonie de la Légion étrangère au château de Castelnaud -> https://t.co/HEudlXnRJH
16:59Bassillac : Une liste qui veut unir pour l’avenir -> https://t.co/HPPfc5ZJtG
16:55RT : René Dutin, un élu du peuple. https://t.co/1Jxya6o1kT https://t.co/sEE00tZYkn
16:54RT : ENFIN. Après avoir insulté les cheminots pendant 72h, la se voit obligée par la inspection du travail d'Alsac… https://t.co/O050URxzt2
16:54RT : On attend maintenant les excuses d' pour avoir qualifié de "grève surprise" un droit de retrait désorma… https://t.co/UKgVtmuLew
15:45Coulounieix-Chamiers : Et si une gève illimitée était lancée ? Débat mercredi prochain -> https://t.co/IYnKlFp9l9

La Résistance vue par la jeunesse

Histoire

Cent-vingt places assises n’auront pas suffi, mardi, pour accueillir tout le monde dans le salon Claude-Erignac, à la préfecture. Autant dire que les places coûtaient cher pour assister à la cérémonie de valorisation des élèves de Dordogne ayant participé au Concours national de la résistance et de la déportation.

" C’est vraiment dans cette salle-là ? », s’interrogeait une mère venue accompagner sa fille à la cérémonie de valorisation organisée par le Comité de liaison et du prix du concours de la Résistance et de la déportation de la Dordogne.
Comme elle, rares sont celles et ceux qui n’ont pas levé la tête pour s’émerveiller devant les moulures et ornements du majestueux salon Claude-Erignac. Rares sont celles et ceux qui n’ont pas, d’emblée, saisi leurs smartphones pour capturer et conserver précieusement ce souvenir. Dans la salle où s’allument les candélabres et lustres à la lumière jaune, le brouhaha s’intensifie au fur et à mesure que les invités arrivent et se cherchent une place assise. Pendant ce temps-là, les cinq porte-drapeaux entrent en scène. Ils longent les deux blocs de chaises pour s’installer sur leurs places attitrées, celles juste à coté du pupi-tre destiné à accueillir les discours. Le chahut, lui, se poursuit. « Attends ne bouge pas, j’échange de place », « ce qu’il peut faire chaud dans cette salle », «  c’est vraiment magnifique », «  il va y avoir un buffet à la fin », « tu penses que ça va être long ? »… Chacun.e y va de son petit commentaire tandis que d’autres, plus introvertis préfèrent rester debout dans un coin, en silence. Seuls Jean-Paul Bedoin et René Gay, co-présidents du Comité de liaison et du prix du concours de la résistance et de la déportation de la Dordogne (le comité organisateur de la cérémonie de valorisation) auront eu ce pouvoir, en bons maîtres de cérémonie, d’interrompre les bavardages. « Répressions et déportations en France et en Europe 1939-1945. Espaces et histoire », tel est le sujet que des élèves de troisième mais aussi de première ont eu à cœur de traiter seuls ou en groupe, tout au long de l’année scolaire 2018-2019. Les élèves qui ont produit les meilleurs devoirs pour la Dordogne ont été récompensés lors d’une cérémonie, organisée par le Rectorat le 7 juin dernier à Bordeaux.
Légère baisse du nombre de participations
« L’intérêt suscité par ce concours se traduit par 172 devoirs individuels, 15 devoirs collectifs auxquels il convient d’ajouter le travail de cinq classes de Cm2 », soulignait René Gay. Au cours de leurs recherches, ces derniers ont d’ailleurs été épaulés par les grands témoins que sont Irène Sapir, Raymonde Bost, Ralph Finkler, Lucien Cournil, Pierre Gaillard et Vincent Garcia -décédé en mai dernier. Ces Résistants ont eu à cœur de transmettre, passer leur mémoire. « Ils ont rencontré, au cours de l’année scolaire écoulée, 1470 élèves », ajoutait le co-président, soucieux de rendre hommage à celle et ceux « qui se sont battus et se battent pour défendre les valeurs et couleurs de la République ». Si le nombre de participations au concours est louable, il apparaît néanmoins en légère baisse. Mais,  « 1470 élèves c’est quand même beaucoup même si monsieur l’inspecteur académique ferme des classes ou des divisions il en reste encore beaucoup », nuançait Jacques Caillaut, directeur académique. Néanmoins, il a annoncé son souhait non pas de « relancer le concours qui dispose déjà d’une bonne dynamique, mais de l’étendre ». « Le département, par son école, doit continuer d’accomplir son devoir de mémoire », rappelait-il. « Parce qu’une nation, coupée de son histoire est privée d’horizon », concluait d’ailleurs Frédéric Périssat, le préfet de la Dordogne. Et ce, avant de laisser place aux défilés des lauréat.e.s qui chacun leur tour ont été félicités et remerciés par celles et ceux dont ils ont honoré la mémoire.

Valentin Simon, futur passeur d’histoire
« Demain, ça sera à vous de transmettre votre compréhension de l’histoire. Soyez fier.e.s de vos travaux, parlez-en dans votre entourage, pour la France et pour ces Résistant.e.s que vous avez rencontrés », conseillait Frédéric Périssat pour conclure son allocution.
Valentin Simon, en première au lycée Saint-Exupéry (Terrasson) l’a bien saisi. C’est d’ailleurs l’une des ambitions futures de ce passionné d’histoire. « J’aimerais pouvoir transmettre ce que j’ai appris à mes  enfants ou d’autres personnes, c’est sûr que je le ferai », expliquait l’adolescent qui s’est vu décerner la mention excellent pour son travail réalisé dans le cadre du concours. Et ce au niveau départemental.
Toute l’année, à la fin des cours, ce féru d’histoire - surtout pour la période concernant la Seconde guerre mondiale- a eu à cœur de noircir, minutieusement, des copies en vue de sa participation au concours. Une participation motivée par la passion, et pour laquelle il ne s’attendait pas du tout au résultat. Et peut-être encore moins de serrer la main de Lucien Cournil.
D’emblée, le sujet « Répressions et déportations en France et en Europe », l’avait inspiré c’est d’ailleurs pour cela qu’il a tenté, dans son devoir, de le traiter de la façon la plus exhaustive possible. « J’ai parlé notamment de Simone Veil mais aussi du camp d’Auschwitz…La déportation ça m’évoque des personnes qui sont mortes pour rien mais surtout la tristesse », explique Valentin. Une chose est sûre, si ce dernier avait pu participer une fois encore au concours, il l’aurait fait pour « rendre hommage aux Résistants », mais aussi parce que la thématique du concours pour l’année 2019-2020 : « 1940 : Entrer en Résistance : comprendre, refuser, résister » a semblé l’inspirer profondément. En témoignent les étincelles qui se sont allumées dans son regard à l’évocation de ce sujet.

Le palmarès
Voici le palmarès de ce concours.
Pris spéciaux : dans la catégorie devoirs individuels ayant reçu la mention excellent :  Prix de l’Odac (office départemental des nciens combattants) remis par  Caroline Audard, sa directrice, à Jérémy Savignac, lycée A. de Saint-Exupéry -Terrasson, 2e prix de l’académie de Bordeaux. Prix de l’Aphg. remis par Christophe Léon, président de l’association des professeurs d’histoire-géographie, à Chiara Bevignani, collège Léo Testut à Beaumont-du-Périgord,  10e prix de l’académie de Bordeaux.
Valorisation des travaux des élèves ayant obtenu la mention Excellent : Catégorie travaux individuels Lycées – mention Excellent : classe de 1ère du Lycée A. de Saint-Exupéry de Terrasson : Valentin Simon. Catégorie : travaux individuels Collèges- mention Excellent classe de 3e du collège Léo Testut à Beaumont-du-Périgord.
Catégorie : travaux collectifs Lycées - mention Excellent : classe de 1ère du Lycée A. de Saint-Exupéry de Terrasson.
Catégorie : travaux collectifs collèges – mention Excellent : classe de 3e du collège Jean Moulin de Coulounieix-Chamiers.
Trois autres catégories étaient en lice, les devoirs individuels collèges et lycées, où la classe de Première du lycée Arnaut-Daniel à Ribérac et le lycée Antoine-de-Saint-Exupéry à Terrasson ont remporté les prix, et les devoirs collectifs pour les collèges. où les établissements de la Rochebeaulieu à Annesse-et-Beaulieu, celui de La-Force, Max-Bramerie, et le collège Arthur-Rimbaud de Saint-Astier ont été distingués.
La remise des prix de ce concours est toujours un moment fort pour les luréats, les Témoins encore de ce monde, et les enseignants.