Fil info
20:38 Et ?
20:24Bergerac : 23 personnes évacuées dans un hôtel -> https://t.co/p6PCfOfjer
20:22Châteauroux : Plus de 12 000 mégots en moins à Châteauroux -> https://t.co/vlrdNTJKsS
20:22Indre : Des produits locaux et bio pour une meilleure santé -> https://t.co/sAlDMZ4cjl
20:06Saint-Priest-les-Fougères : Noyade dans un étang du Périgord Vert, les sapeurs pompiers à pied d'oeuvre -> https://t.co/pfcoGMIRZ2
18:59Bergerac : Et le Stella Jeunes Bergerac se remit en piste... et raccrocha à l’histoire... -> https://t.co/lLVKUHqAT9
18:31Agonac : Mais que les routes de la Dordogne sont étroites, décidément -> https://t.co/Ywtz39hehz
18:10Coulounieix-Chamiers : Un SCoT politique… et c'est exprès -> https://t.co/KSfx5UGO8K
16:55RT : [Communiqué ] Plusieurs membres de la observatrices des pratiques policières et dûment identifiées avec l… https://t.co/w1gDRINRvH
16:51Périgueux : Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est bon, on le reste -> https://t.co/zIyxCzRdAn
15:24Coulounieix-Chamiers : Entendre l’Etat... parfois -> https://t.co/kWzlDbG7Al
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG

Marcel Delord nous a quittés

Nécrologie

L’enfant des Renardières s’en est allé. Marcel Delord, ancien maire communiste de Perpezac-le-Noir est décédé dimanche d’une cruelle maladie à l’âge de 75 ans.
Né le 18 février 1940 à Fontaynas, à un kilomètre des Renardières de Perpezac-le-Noir, dans la métairie Front, Marcel Delord grandit dans une famille de métayers. Ses origines modestes ne l’empêchent pas de faire des études et de devenir professeur de mathématiques au lycée municipal (puis collège) d’Uzerche où il fit toute sa carrière.
Il s'intéresse très jeune à la politique, en lisant des journaux communistes. Avec son oncle René, il assistait aux réunions de cellule du Parti et à la fête de section de Vigeois, au Bois la Croix. Révolté par la guerre en Algérie, il participait à toutes les manifestations pour la paix. Il créa sur son canton un groupe de l’Union des Jeunesses Agricoles de France dans lequel il animait des échanges politiques. Son militantisme et son intérêt pour la commune le conduisirent à s’engager en politique.
En 1971, il devint conseiller municipal PCF. Pendant toute la décennie, il fut le chef de file de l’opposition et fut très actif. Il devint maire en 1983 et enchaîna les mandats jusqu’en 2008. «On lui doit le premier lotissement communal, la salle polyvalente, le plan d’eau mais aussi la construction de la nouvelle école», commente Francis Chalard, le maire actuel qui fut son premier adjoint. Si Perpezac-le-Noir est aujourd’hui une commune attractive, c’est en partie grâce à lui. «Il a su moderniser tout en préservant le caractère rural du territoire. Il a maintenu la voirie, les équipements, les commerces, l’artisanat», ajoute l’édile.
Charismatique, communicatif, il aimait sa commune et ses administrés. «Sa mairie, c’était sa vie. Il y passait beaucoup de temps». Son action fut récompensée puisqu’il fut chevalier dans l’Ordre National du Mérite. Candidat malheureux à la fonction de conseiller général, il cessa la politique en 2008. C’est quelques années après que lui vint l’envie d’écrire ses souvenirs pour les transmettre à ses petits-enfants. En 2014, il publie «L’enfant des Renardières» aux éditions Maïade dans lequel il retrace son enfance et la vie simple dans les campagnes à cette époque. Son ouvrage est présenté à la foire du livre de Brive puis au Salon du livre de Paris. Le succès rencontré l’encourage à écrire la suite. Mais il laisse l’œuvre inachevée...
Ses obsèques ont lieu ce mercredi matin à 10 heures. Un hommage public lui sera rendu sur la place de l’église à l’issue de la cérémonie religieuse. A son épouse Danièle, à ses enfants et petits-enfants, amis et proches, notre journal, pour lequel il fut correspondant, présente ses plus sincères condoléances.

Nike Air Penny 3