Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Un jardin « Mis-et-Thiennot » inauguré, 17e lieu de souvenir du département

Samedi dernier, au bord du jardin paysager que longe la rue François-Mitterand, dans la cité, a été dévoilée la plaque dénominative de cet espace qui s’appellera désormais « jardin Mis-et-Thiennot ».
Cette plaque a été dévoilée  par Pierre Fomproix, le maire, et Helga Pottier, présidente du comité de soutien pour la révision du procès de Raymond Mis et Gabriel Thiennot. Cette dernière, en présence d’élus et d’une petite foule composée de membres du comité et d’amis, a prononcé une brève allocution : « En 1947, la vie de huit jeunes gens avait basculé dans l’horreur, accusés d’avoir tué un garde-chasse Louis Boistard retrouvé mort dans un étang près de Saint-Michel-en-Brenne. Au cours de huit nuits d’interrogatoires musclés, reconnus comme de la torture, grièvement blessés, ils ont été transférés à la prison de Châteauroux où leur état a été constaté par un médecin. Les jugements à l’issue des trois procès en cours d’assises en 1947, 1948 et 1950 se sont basés sur des aveux obtenus sous la torture. Tous ont dû porter toute leur vie le poids de cette condamnation, malgré de nombreuses requêtes en révision qui apportaient des faits nouveaux, balayés pour ne pas revenir sur la décision des trois premiers procès. L’année dernière, les juges, lors de la sixième requête, ont admis qu’un jugement ne devrait pas se baser sur des aveux obtenus sous la torture. Il serait temps que la France, qui a signé en 1984 la convention internationale contre la torture, applique ses dispositions et que le législateur amende la loi qui régit les révisions de procès. Le chemin est long avant que justice soit rendue à Mis et Thiennot. Ainsi au Pont-Chrétien, c’est  Guy Barbier, disparu bien trop tôt, homme au grand cœur, épris de justice et qui servait cette cause essentielle à ses yeux, qui avait toujours souhaité voir un lieu Mis et Thiennot dans sa commune. Son vœu est exaucé lors de cette 17e inauguration. »
Le Pont-Chrétien-Chabenet est ainsi devenu la dix-septième commune à honorer la mémoire de Raymond Mis et Gabriel Thiennot.
Il faut espérer que la révision ne tardera pas à être faite pour la réhabilitation posthume de ces deux hommes.
Pierre-Marie Lagarde

nike air max 2019 infrared