Fil info
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl
23:23Villamblard : Une... étoile dans le Bergeracois -> https://t.co/YBWF18vM9i

Le jardin des Embarras ouvert au public ce week-end

Dans le cadre de l’opération nationale « Bienvenue dans mon jardin au naturel », organisée par l’Union nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE), les 15 et 16 juin, des jardiniers amateurs ouvriront leur jardin à tous. Ces jardiniers sont dans une démarche respectueuse de l’environnement : ils proposent des solutions innovantes pour préserver la ressource en eau et la biodiversité. Dans l’Indre, parmi les dix-huit jardins ouverts ce week-end, il y a le jardin des Embarras de Serge Bartolommeoni.
Le jardin des Embarras sans embarras
Serge, la soixantaine, moustache et béret noir, a le jardin dans le sang. Originaire de Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis), d’une famille italienne, il a des souvenirs très précis de son enfance où les jardins aux portes de Paris étaient nourriciers. « Dans cette génération d’après-guerre, tout le monde faisait son potager. Nous étions onze personnes dans ma famille et mon père m’a offert mon premier jardin à 6 ans. Je détestais éclaircir les carottes ! À cette époque, les produits phytosanitaires n’existaient pas. On mangeait sainement, on vivait sur le jardin et la basse-cour » précise le jardinier un brin de nostalgie dans la voix. Depuis cette époque, il n’a jamais arrêté de mettre les mains dans la terre, laquelle le lui rend bien, en restant à l’écoute de la nature. Son objectif est l’autosuffisance alimentaire en légumes sains.
Une savante répartition
En 2017, Serge ouvre pour la première fois son jardin et rencontre déjà un bel engouement de la part du public. Depuis, l’achat d’une parcelle attenante porte la surface à 1 000 m2 et lui a permis la création d’une mare, d’un verger et la préservation d’un petit sous-bois. Il peut ainsi présenter ce nouvel espace naturel situé dans l’impasse des Embarras, rue de l’Époque. « Le mot embarras est d’origine celte et signifie place fortifiée en hauteur », souligne le jardinier qui indique que le point le plus haut de la commune est localisé à quelques mètres de son jardin. Il a pensé celui-ci en trois zones : le potager traditionnel en planches de légumes, la partie en permaculture, avec une butte permacole dont il délivrera le savoir-faire de la construction et un « lasagne » où poussent en harmonie nombre de légumes, et enfin, les milieux naturels, au nombre de quatre : la mare, la prairie sauvage et le verger où pousse une variété ancienne de pommes (Cox’s Orange Pippin, Patte de Loup, Clocharde, Pomme de l’Estre ou Sainte-Germaine, Grand Alexandre, Reine des Reinettes) et de prunes (Sainte-Catherine, Goutte d’Or de Coe, Musquette du Berry) et le sous-bois, espace de détente propice à la méditation. Serge a prévu des fiches techniques pour expliquer les étapes de l’élaboration de son jardin. Intarissable sur le jardinage, il répondra aux questions des visiteurs, notamment sur l’utilisation des produits alternatifs aux pesticides de synthèse comme les purins de nos trois mousquetaires : ortie, prêle et consoude ou encore huile de colza, savon noir, argile, huiles essentielles.

Le jardin des Embarras sera ouvert de 14 h à 18 h ce week-end. Renseignements au 02 54 39 23 43 ou sur mon-jardin-naturel.cpie.fr

Air Zoom Pegasus EM