Fil info
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

L’offre de reprise Steva déposée

Haute-Vienne

Lundi, les juges du tribunal de commerce étaient en grève et n’ont pas étudié le dossier de reprise d’Altia Bessines qui avait été déposé vendredi. Il devrait être étudié lundi prochain par le tribunal de commerce de Paris. Altia deviendrait donc Steva Limousin.

Le délégué syndical FO Bruno Grimaux a informé mardi les salariés d’Altia Bessines. Il s’était rendu en vain lundi à Paris pour l’audience du tribunal de commerce. Si pour le syndicaliste le projet industriel de Steva reste attrayant, le projet social l’est bien moins. «Sur les 149 salariés actuels, Steva ne garderait que 92 personnes. Nous, nous voulons qu’il n’y ait aucun licenciement. Nous avons déjà 20 départs volontaires, les délégués FO négocient pour diminuer le nombre de licenciés, nous avons pu obtenir du mieux, mais ce n’est pas encore assez», indique Bruno Grimaux. Il ajoute ne pas comprendre que les services publics, qui ont accordé des subventions pour que le projet puisse se faire, ne réagissent pas.

«Nous demandons à la Région qu’elle exige des contreparties après avoir accordé des subventions, notamment un maintien de l’emploi. Nous demandons aussi à PSA de réagir. Depuis un an, en Limousin, le secteur de la métallurgie a perdu énormément d’emplois», regrette-t-il. Tout comme il regrette que l’administratrice judiciaire ne vienne que vendredi pour évoquer la situation sociale de l’entreprise. «Nous aurions voulu qu’elle soit là dès aujourd’hui. Il y a un problème sur les fiches de poste qu’il faut régler rapidement». Le syndicat veut conserver tous les postes, d’autant que selon ses prévisions, avec son projet industriel, notamment sa presse de 1.500 tonnes, le site risque de devoir embaucher dans environ trois ans. «Il n’en existe pratiquement nulle part ailleurs en France. Cette presse peut faire plusieurs opérations sur des pièces métalliques de tailles différentes, aussi bien pour des voitures que pour des cars» explique le syndicaliste. Pour FO, il n’est donc pas opportun de licencier. Une nouvelle bataille se joue donc, d’autant que Steva veut  démarrer au plus tard le 15 janvier.

 

First Look: Air Jordan 1 Low 'Shattered Backboard'