Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

L'appel de Guéret est lancé

Manif du 13 juin

Après la manifestation de samedi, les organisateurs avaient prévu dès dimanche matin l’ouverture des assises pour des services publics du XXIe siècle. Un pari gagné avec plus de 300 personnes présentes et un appel pour des assises nationales en 2016 approuvé par tous.Défendre, reconquérir, réinventer et développer les services publics. Voilà tout l’objectif de la Convergence nationale. Sa démarche ne s’arrête donc pas à la manifestation de samedi (voir pages précédentes). L’idée est de «créer un rapport de force pérenne sur les services publics», rappelle Michel Jallamion, président de Convergence. 2016 sera une année «charnière» avec la tenue d’assises nationales des services publics du XXIe siècle. Pour cela, hier,  en  présence de plus de 300 personnes, l’appel de Guéret a été lancé (voir par ailleurs).
Dans un premier temps, un point a été fait sur tout ce qui a été dit samedi. Tous sont d’accord, la casse des services publics est bel et bien une réalité. «On est dans une situation où on vide les services publics de la qualité des services publics en vue de privatisations. Les pauvres, il faut qu’ils soient des sans-dent», note Graziella, originaire d’Aquitaine. «Ce ne sont pas les entreprises capitalistes qui doivent répondre aux besoins de tous», poursuit un autre. Pour Christine, la nécessité d’une convergence paraît «une urgence. à nous tous d’imposer de s’occuper de cette question-là, tous ensemble». «Il faut essayer de dire vers quoi on veut se tourner, résume Isabelle Mathurin, responsable nationale du PCF sur la question des services publics. On doit tous se mobiliser partout pour que les services publics soient au sommet, ça suppose une transformation de la société». Des propositions concrètes sont formulées tels la lutte pour une refondation de la société avec une démocratisation plus large ; des services publics vecteurs d’égalité entre les territoires, les hommes et les femmes, les situations sociales, les Français et les étrangers ; des services publics comme base idéologique pour une autre construction européenne. «Ce moment est important, on dépasse la situation de défense, on est dans une situation de construction», note un participant.  «Il faut étendre ce que nous faisons à Guéret sur l’ensemble du territoire», renchérit Christophe de la CGT.   «Il faut s’appuyer sur une déclaration solennelle pour montrer l’ampleur historique de ce qu’il se passe, on veut enterrer les Jours heureux, on doit réinventer les services publics», affirme un autre. «Hier et aujourd’hui seront deux journées réussies que si nous réussissons les assises et  à installer dans la durée la préoccupation des services publics. Le socle commun est un point de départ, tout est à rediscuter», avoue Michel Martet d’Ensemble ! Les propositions s’égrainent. Certains lancent l’idée d’une caravane pour relayer l’information au plus près des gens ou encore une BD. Michel Jallamion propose de demander aux municipalités des lieux ouverts pour être une interface entre les usagers et les services publics nationaux.
Vers midi, la base est jetée. Jeanine en donne les contours avec un nouvel appel à la création de collectifs de défense basés sur le trépied : associations, syndicats, partis politiques ; développer les débats publics pour des assises qu’elles soient communales, départementales, régionales. «L’important c’est d’être au plus près des citoyens, partout, là où c’est possible», résume-t-elle. La modératrice évoque aussi les campagnes d’information, la démocratisation. Ils doivent être une force de propositions et voir comment ils peuvent contribuer à la mobilisation en France et en Europe. Tous ensemble. C’est décidé, ils appellent à  la semaine de solidarité avec la Grèce du 21 au 26 juin prochains, ils s’inscrivent dans la démarche de la conférence internationale sur les changements climatiques à Paris en décembre prochain et l’appel de Guéret est élaboré. Les Jours heureux sont réinventés. «Unis, nous serons la force!», lance Jeanine. «Bravo, bravo!» «Tous ensemble, tous ensemble !»  Les applaudissements pleuvent. «Ce qu’on a fait est un exploit et on va continuer», conclut Michel Jallamion. En tout cas, c’est acté et l’espoir est vraiment permis.  
Christian N’Guyen, un des organisateurs creusois, a été vivement remercié pour sa prise en charge.  de l'événement.

NikeLab ACG.07.KMTR