Fil info
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong
11:11Corrèze : La Corrèze placée en «risque de feux de forêt très sévère» -> https://t.co/3aL871hw72
10:40Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » | L'Echo https://t.co/Qr2XnVdIpu via
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
16:43France : Chez FO, les établissements tournent comme le père Ubu -> https://t.co/jao978AZB1
16:33RT : Et tuer le train des primeurs , c'est quel degré d'incivisme ? Mettre 20 000 camions en plus sur les… https://t.co/uzROQipj4l

«Ce qui n’est pas autorisé...»

L’émoi suscité par les vidéos tournées au sein de l’abattoir de Limoges a entraîné la réaction du directeur de la structure et de la municipalité.

La tension était palpable hier en début d’après-midi à l’abattoir de Limoges où la municipalité et le directeur du site avaient décidé de communiquer.
Après la publication d’un article du Monde basé sur le tournage de vidéos montrant les chaînes d’abattage de l’établissement limougeaud, les différentes parties prenantes s’étonnent d’abord de la forme. «Ce qui m’a surpris, ce n’est pas ce que montrent les images mais que ces images aient été prises, lâche Pascal Pain, directeur de la régie municipale de  l’abattoir de Limoges. Ce qui est choquant c’est qu’on ait fait ces images sans autorisation, car ce qui n’est pas autorisé est interdit.» S’adressant aux journalistes sur le mode de l’interrogation, le premier adjoint Guillaume Guérin, qui dit être là pour témoigner son soutien aux salariés, en remet une couche : «Vous êtes là pourquoi ? Car en réalité ces caméras relèvent simplement le fait qu’on tue des animaux dans un abattoir. La vraie question c’est à qui profite... la médiatisation ?»  
Sur les vaches dites «en gestation», Pascal Pain renvoie la balle aux éleveurs : «Nous sommes un prestataire de services et en tant que tel nous répondons à la demande des usagers. On prend l’animal comme on nous le donne et chacun doit prendre ses responsabilités.» D’ailleurs argue-t-on, la pratique est tout à fait légale.  Et puis «il y en a très peu. Sur 1.000 bovins abattus, elles se comptent sur les doigts d’une main.»
Du côté des organisations syndicales agricoles, même si on souhaite ne pas réagir à chaud, tant on craint les conséquences de cette affaire sur une filière déjà en crise, certains responsables s’interrogent sur l’intérêt de conduire à l’abattoir des vaches presque à terme puisque c’est uniquement la carcasse de la bête qui est commercialisée et non son poids total, fœtus compris. Se séparer ainsi d’un futur veau représenterait en outre un réel manque à gagner.  La pratique serait donc au final une bien mauvaise affaire même si l’engraissement d’une vache en gestation est parfois considéré comme plus aisé.
Autre «dossier», l’étourdissement préalable à l’égorgement, pas toujours effectif, comme le montrent les vidéos. «Il peut arriver que le bovin reprenne conscience mais il existe justement des procédures pour cela, plaide Pascal Pain. Depuis un an, nous avons entrepris un vaste travail sur le bien-être animal. Nous avons de nombreux contrôles et les inspecteurs passés ici n’ont jamais rien signalé dans ce domaine.»
Reste le cas personnel du lanceur d’alerte, ce salarié qui a choisi de témoigner à visage découvert. Mauricio Garcia Pereira était jeudi en arrêt de travail. «Il a déposé un congé maladie ce matin (hier, ndlr)», confirme Pascal Pain. Mais l’employeur prévient que, compte tenu du tournage clandestin, l’homme devrait faire l’objet d’une procédure disciplinaire.  Encore une fois, Guillaume Guérin est moins tendre : «Pendant les sept années où il a travaillé ici, il n’a rien trouvé de choquant, estime l’élu, constatant au passage que Mauricio Garcia Pereira «a sollicité une formation, formation qui lui a été refusée. Faut-il voir là une forme de vengeance ?»
Exerçant un métier que, en réalité,  bien peu même parmi les «viandards» revendiqués seraient capables d’assumer, ce salarié avait néanmoins fait part, lors de son dernier entretien d’évaluation annuel de son intention de se réorienter. Mais jamais il ne s’était ouvertement plaint des conditions d’abattage, souligne-t-on du côté de l’abattoir où l’on rappelle que sur les quelque 70 salariés qui œuvrent sur les chaînes d’abattage, 60 exercent en CDI et certains de longue date. Selon leur direction, ils bénéficient de formations régulières. Mais rien concernant un éventuel suivi psychologique. Les  futurs embauchés ont d’abord droit à une visite en bonne et due forme du lieu d’exercice. Libre à eux ensuite d’accepter ou non un travail... parfaitement légal.
Par Jérôme Davoine

nike air max 90 orange