Fil info
20:16Indre - Apprendre à écouter les autres avec Alma 36 https://t.co/BUgpQjEEsg
20:11Indre - L’UDAF en recherche de bénévoles https://t.co/yWgotDl8yN
20:07Indre - La CGT Educ’action multiplie les critiques https://t.co/eCzm84j8Zl
20:02Indre - La CGT dépose une motion https://t.co/y1CQExaCh0
19:18Champcevinel - Vestiaires pose son sac à l’Aquacap https://t.co/v0Scd5eZgW
19:16Dordogne - La Macromania reste à la porte https://t.co/Lb45tkVbmq
19:10Dordogne - Bernard Cazeau se met en marche https://t.co/2MkXoPtOJN
19:01Région - Le sauvetage en mer depuis la terre https://t.co/GSV0eXXmPU
18:45RT : les salariés attendent toujours des avancées des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/8tm4FWo19U
18:43 les salariés attendent toujours des avancées lors des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/YiWExAjFfU
18:00L’antenne creusoise de Réseau Bulle, réseau national d’entraide et de solidarité aux familles et aux personnes... https://t.co/mCZuxedN8u
18:00Aubusson - La réalité de l'autisme mise en avant https://t.co/m5hLjoLDD5
17:57Le 70e anniversaire de la MGEN avait donné lieu, le 7 juin dernier à une journée particulière au sein du centre... https://t.co/9oNuN1CEIB
17:55Sainte-Feyre - Quand les personnels tiennent le premier plan https://t.co/v3Eax5fhDg
17:44Le Rugby-Club-Guéret-Creuse (RCGC) a tenu samedi matin son assemblée générale dont l’ambiance était entre le noir... https://t.co/b7Bc0gSNgU
17:41Creuse - Une assemblée générale aux couleurs du club https://t.co/OTi5dupvMR
17:34Haute-Vienne - ça démarre ce matin https://t.co/Itm3toI0w0
17:32Haute-Vienne - Les collégiens de Guy-de-Maupassant ont la main verte https://t.co/7NRNmOXPLz
17:31Haute-Vienne - Laissez circuler les caisses à savon https://t.co/QkVtwGvMmv
17:01A La Souterraine, des commerces ferment, d’autres ouvrent, certains déménagent mais restent dans la cité de... https://t.co/M2fCES3EbS
16:40 la fumée sort de partout. https://t.co/LUYlb42E5Q
16:17 les négociations tournent mal à bercy. Les salariés commencent à mettre le feu à l'usine.
16:13 les négociations tournent mal à bercy.... Les salariés haussent le ton et commencent à mettre le feu à… https://t.co/nY0ezoElaG
15:46Argenton-sur-Creuse - En attendant le cinquantenaire... https://t.co/5UWPd7XSkK
12:12RT : Corrèze : Orages et grêle dans le ciel ce mardi -> https://t.co/4MNS0z2q28
12:11La Creuse en vigilance «orange orages» dès 18h. Les orages s'accompagneront de violentes averses, de fortes rafales de vent et même de grêle
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi

Le secret pour manier les décibels

Installée sur la zone d’activités d’ESTER Technopole, la jeune société Life Design Sonore propose une perception des sons particulièrement innovante grâce à sa technologie New’ee.

Alors que notre environnement quotidien est pollué de multiples nuisances sonores, Life Design Sonore (LDS) nous prouve que le son peut être une source de valeur ajouté lorsqu’il est bien pensé et bien maîtrisé.
Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, Gaston Chassain, vice-président de l’Agglo en charge du développement économique, et émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, ont récemment été reçus par Benoît Texier, directeur de Life Design Sonore, pour une visite de la start-up limougeaude créée en 2011 et une présentation de ses enjeux.  L’agence de design sonore co-fondée par le business developer Benoît Texier et les designers sonores Louis Dandrel et Alain Richon a d’abord œuvré à la sonorisation des lieux et des événements avant de s'intéresser à l’optimisation de la diffusion du son. Après quatre années de recherche et développement, Life Design Sonore a réussi à mettre au point «New’ee».
fini les enceintes
visibles
Il s’agit d’une technologie intelligente capable de diffuser un son d’excellente qualité à travers un mobilier, un objet ou une paroi, sans enceinte ni fil, mais grâce à des vibrations imperceptibles par l’utilisateur. Concrètement, New’ee permet d’écouter la télévision grâce à sa tête de lit, la radio à travers le miroir de sa salle de bain ou encore la musique d’un smartphone tranquillement installé dans un fauteuil. Loin du son produit par un haut-parleur, New’ee restitue un son de proximité immersif et enveloppant pour son utilisateur à partir d’une source audio, et simultanément sur plusieurs points de diffusion. Les nuisances sonores diminuent, avec une baisse naturelle du volume sonore pouvant atteindre jusqu’à 20 décibels.
vivre en harmonie
Après avoir trouvé sa place dans plusieurs gares SNCF, boutiques luxueuses et musées, le concept de Life Design Sonore se révèle également idéal pour les hôpitaux, résidences séniors et Ehpads. Outre son aspect pratique, New’ee est pilotable à distance et offre donc au personnel soignant la possibilité de programmer une diffusion de contenus relaxants ou stimulants à certains moments de la journée, dans une chambre en particulier comme dans les espaces communs. Dans une visée thérapeutique, New’ee facilite les séances de musicothérapie et permet de diffuser des contenus adaptés aux personnes souffrant de troubles cognitifs tels que la maladie d’Alzheimer. «Dans le cadre d’un appel à projets lancé par la CARSAT Centre-Ouest, nous expérimentons le bandeau sonore New’ee dans cinq résidences séniors de Poitou-Charentes, indique Audrey Jayet, responsable communication et marketing de LDS. Ce test dans des conditions réelles d’utilisation va nous permettre de mener une enquête qualitative auprès des personnes âgées, mais aussi de leur famille et des soignants, le but étant d’apporter à chacun un confort sonore». Plus besoin de casque audio, de l'isolement sonore qu'il entraîne, voire de la douleur après plusieurs heures d'écoute. Quant aux ondes électromagnétiques, New’ee utilise une technologie sans fil à grande sensibilité de radiofréquence pour un faible niveau d’émission (2 milliwatts). Autant d’atouts qui ont aussi séduit de grands professionnels de l’hôtellerie.
une croissance qui risque de faire du bruit
Après une première gamme de produits à installer dans l’habitat collectif ou individuel, comme des oreillers ou fauteuils, développée en partenariat avec des fabricants de mobilier français, le champ des possibles est immense pour Life Design Sonore qui a également été approchée par des constructeurs automobiles. Pour répondre aux demandes de plus en plus nombreuses, venant notamment du Québec ou des états-Unis, Benoît Texier va étoffer son équipe composée aujourd’hui de 12 collaborateurs. Web developer, ingénieurs ou commerciaux, 10 nouveaux salariés devraient être accueillis courant 2017, dont 4 dès le mois de mars. Si dans un premier temps Life Design Sonore va s’étendre dans les locaux de la coupole d’ESTER Technologique, la possibilité de construire un bâtiment sur la zone d’activités a été intégrée dans le business plan. «à condition que la situation financière soit stable», précise Benoît Texier, avant de donner ses objectifs en terme de chiffre d’affaires. Après 758.000e en 2016, le directeur de la société limougeaude vise 1.800.000e en 2017, et 3.600.000e en 2018. Avec toujours cette envie de créer l’émotion par le son.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.