Fil info
11:47Salon du livre Plumes en Berry diamanche 24 juin avec https://t.co/fZzkyQzwep https://t.co/jSaCtf9fkx
23:51International : L’Eglise en renfort à Masaya pour empêcher «un massacre» -> https://t.co/g0AgAnSTkX
23:25France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
21:06Rugby : Dernier contrôle avant les vacances -> https://t.co/3eg7vl1ZPn
21:04Football : La qualif' au bout de la résistance -> https://t.co/0v6Szg0v5c
20:14Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 Déjà lu !
17:46RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
16:11Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
15:39Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A

Quels sont les dangers du passage à la grande région ?

Débat en Haute-Vienne

C’est autour de cette question qu’est organisée ce mardi une réunion publique à la Maison du temps libre d’Isle (87). Robert Savy, ancien président de la région Limousin viendra débattre d’une réforme territoriale toujours controversée.
A chaque trimestre, les membres de l’association Isle terre de gauche (ITG) organisent des réunions publiques sur des thématiques sociétales variées. Après des débats sur les rythmes scolaires, sur l’eau potable ou encore le racisme, l’association a décidé de faire appel à Robert Savy pour un petit tour   d’horizon des problèmes induits par la récente réforme territoriale.
«La disparition de la région Limousin dans la Nouvelle-Aquitaine s’inscrit dans une réforme territoriale globale qui est discutable dans son inspiration et qui est dangereuse dans ses conséquences» explique Christian Vergara, président de l’association ITG. Il regrette que «les responsables politiques nationaux qui ont inspiré et conduit la réforme ne connaissent pas la diversité des territoires de la France. Ce sont des professionnels de la politique dont l’horizon se limite à Paris et sa banlieue». Chez les élites parisiennes, Christian Vergara décèle «une idéologie du management selon laquelle la gestion des territoires est plus efficace et moins coûteuse s’il est plus grand». Il pense également que, «contaminée par l’air du temps libéral, cette réforme encourage la concurrence entre les territoires, au détriment de leur cohésion et de leur solidarité». Il explique qu’«on assiste déjà à la fuite des emplois du tertiaire supérieur vers Bordeaux, et il sera difficile, pour les citoyens comme pour les entreprises, de se faire entendre».
L’un des arguments donnés par les défenseurs de la décentralisation est par exemple l’autonomie offerte aux territoires. Si les membres d’ITG ne remettent pas en cause le principe de décentralisation, faisant que tout ne transite plus par Paris, ils se rendent bien compte que l’autonomie poussée à son extrême, va souvent de pair avec une réduction des aides des collectivités. Avec la redéfinition des régions, on risque d’assister à une sorte de sélection naturelle des territoires, où les plus forts finiront par engloutir les plus faibles.
Comme exemple concret, Pierre Krausz, membre d’ITG, saisit celui de l’université de Limoges : «C’était une université moyenne bien aidée par la région Limousin. Maintenant que tout est centralisé à Bordeaux, les critères de dotations ne sont plus du tout les mêmes. Du coup, l’université de Limoges a déjà perdu beaucoup de subventions.» Annie Alamarguy et Didier Faydi sont aussi membres d’ITG. Alors que la première prend l’exemple des «fermetures de gare et la mise en place de guichetiers automatiques», le second s’amuse d’écouter à la radio qu’«il fait beau sur la Nouvelle-Aquitaine», alors qu’il ne doit pas toujours y avoir les mêmes températures à Guéret et à Pau (64).
Mardi à 20h, vous êtes cordialement invités à vous joindre au débat, «pour parler des problèmes mais aussi pour ébaucher des pistes pour l’avenir de notre territoire» insiste Christian Vergara.
Johan Detour
Plus d’infos : http://www.isleterredegauche.org/

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.