Fil info
19:13Indre : Darc : un final merveilleux -> https://t.co/hNQM6Jzqe6
17:21Indre : Déols débute mal -> https://t.co/j7mzQLfogG
16:14Valençay : Les Valencéens n’oublient pas le 16 août 1944 -> https://t.co/4NbDgQFaDd

Polt : la voie à suivre

L’aménagement du territoire est un enjeu important pour l’élection qui arrive. Le rail en fait partie.

On a l’impression d’avoir tout dit et tout écrit sur la ligne Polt. Elle a ses défenseurs, nombreux et ceux qui lui ont préféré une ligne à grande vitesse, la fameuse Limoges-Poitiers. Cette dernière a rendu l’âme. A l’aube de l’élection présidentielle, Daniel Geneste, vice-président de Urgence Polt commente : «Soit le futur gouvernement confirmera la modernisation engagée de la ligne Polt et sera un aménageur du territoire ; soit il cédera à un nouveau projet pharaonique qui fait saliver mais qui jusqu’alors a finalement justifié de ne rien faire et à fait perdre 15 ans à notre région et ce gouvernement-là sera un fossoyeur du territoire.» C’est dit.
Aujourd’hui en effet, l’affaire du Polt est sur de bons rails avec un scénario de bout en bout soit de Paris à Toulouse et la mise en place en juillet prochain, d’une nouvelle grille de dessertes. «La vue globale de cette nouvelle grille est plutôt positive» affirme Daniel Geneste qui relève toutefois deux points qui doivent bouger, qui concernent La Souterraine et Saint-Sébastien en Creuse. Des points qui seront évoqués par Urgence Polt lors de la rencontre avec le préfet Philizot  – chargé d’une mission de concertation avec les territoires portant sur l’avenir des trains d’équilibre du territoire – en mai prochain.
«Au-delà de ces points que l’on souhaite voir bouger, cette nouvelle grille est en capacité de répon-dre aux besoins et aux attentes. Il manque sur cette grille deux allers-retours supplémentaires entre Brive et Paris, lesquels doivent s’effectuer sans arrêts entre Limoges et Paris et Paris-Limoges, ce qui permet de rétablir les deux arrêts à La Souterraine et Saint-Sébastien sur les autres trains. Ainsi, on atteindrait un schéma quasi parfait entre Paris et Toulouse.»
Une double solidarité
Comme le dit Daniel Geneste, «il y a une double solidarité à gérer : les gens du sud de Limoges doivent comprendre et accepter qu’il faut une desserte pointue et harmonieuse du territoire au nord de Limoges ; et les gens au nord de Limoges doivent comprendre l’impérieuse nécessité de réduire les temps de parcours pour ceux qui sont au sud de Limoges.»
Actuellement, il y a 2h30 à 3 heures de parcours entre Limoges et Paris. Au sud de Limoges on est à 4 heures et plus de parcours. «On n’est plus dans des temps raisonnables» note Daniel Geneste. «Ce qu’il faut, ce sont des trains sans arrêt, des trains qui s’alternent bien et nous ne sommes pas loin de ça dans la nouvelle grille.»
Il y a 1,5 milliard d’euros d’investissement sur les infrastructures «ce qui globalement donne un sens à une modernisation de la ligne» abonde Daniel Geneste. Le prochain gouvernement doit confirmer l’enjeu de la modernisation de cette ligne et mettre 1  milliard de plus dans les cinq années qui viennent ce qui permettra d’ouvrir la perspective de la LGV Paris-Clermont. Et là, on arrivera rapidement à un temps de trajet de 2h30 entre Paris et Limoges et 3h30 entre Paris et Brive. Le jour où la connexion à la LGV se fera, on gagnera encore une demi-heure. C’est une progression intelligente de la modernisation.»
La nouvelle grille de desserte «est plutôt intelligente et s’inscrit dans une dynamique de développement et d’intérêt général» poursuit le vice-président de Urgence Polt avant de se réjouir : «S’il n’y a pas eu de régression dans les cinq dernières années, c’est le fruit des luttes menées.»
Une remise en cause de la modernisation de cette ligne induirait à coup sûr, la désertification de tous les territoires.
Par ailleurs, sur la ligne Polt, l’Etat fait un effort sans précédent sur le matériel roulant. Un appel d’of-fres va être lancé en la matière. Urgence Polt a demandé des trains prévus pour les longs trajets ce qui assure le confort nécessaire.
Autre point majeur pour les tenants du Polt, la signature par le gouvernement de la convention de service public de cette ligne entre l’Etat et la SNCF.
«Cela confirme le statut national de la ligne» conclut Daniel Geneste.
Par Christine Audebert

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.