Fil info
19:13Indre : Darc : un final merveilleux -> https://t.co/hNQM6Jzqe6
17:21Indre : Déols débute mal -> https://t.co/j7mzQLfogG
16:14Valençay : Les Valencéens n’oublient pas le 16 août 1944 -> https://t.co/4NbDgQFaDd

Au pays de la vielle et de la cornemuse

Le festival Le Son Continu dans l’Indre vient de dévoiler sa programmation pour sa prochaine édition. Une douzaine de groupes, des conférences, des initiations à la danse sont annoncés.

Avec cette année huit concerts programmés sur la grande scène, sept bals sur dans la cour du château et de nombreuses animations, le festival indrien des musiques traditionnelles ravira ses fans.
Entre les sonorités de l’Irlande,  les rythmes de l’Asie Centrale et les accents musicaux du Centre France et de l’Auvergne, le voyage musical sera une nouvelle fois riche de multiples saveurs pour les festivaliers du rendez-vous Le Son Continu, prévu entre les 13 et 16 juillet prochain, au château d’Ars, à Lourouer-Saint-Laurent (36). « Quand on prépare la programmation, on essaye de faire voyager les festivaliers, de leur faire découvrir des nouveautés au-delà de celles du terroir » décrit Étienne Pinoteau, bénévole au sein de la commission programmation.
Cette année, celle-ci sera étayée de quelques nouveautés. Désormais, un second concert sera présenté le dimanche en fin de journée, sur la grande scène. Les soirées se poursuivront non plus par un, mais deux bals programmés chaque nuit, dans la cour du château. Les recettes qui font le succès de la manifestation depuis quatre ans seront renouvelées dans un cadre maintenu à l’identique par rapport à l’année dernière. Une nouvelle fois, plus de 130 luthiers seront présents sur le site, venus de toute l’Europe pour présenter leurs dernières créations. Un créneau leur sera réservé sur la scène de La Pommeraie jeudi en-tre 16 h et 18 h et les autres jours de 13 h 15 à 15 h. Les luthiers qui le souhaitent viendront y présenter « le travail de toute une vie » ou des découvertes techniques.
Les concours soliste et petites formations vendredi et samedi entre 11 h et 13 h, respecteront, une nouvelle fois, cette tradition menée en écho à l’œuvre de George Sand, Les Maîtres Sonneurs. Des conférences et de multiples animations complèteront ce programme musical. Plusieurs ateliers de danse auront lieu. Apprentissage en famille, danses du Québec, de Gascogne, de Bretagne... tout comme les musiques, ces apprentissage promettent un joli voyage métissé pour qui souhaitera s’élancer sur les parquets.
Mais pour mener à bien cette organisation, le festival est toujours à la recherche de petites mains prêtes à s’engager pour participer à sa mise en œuvre. Il est possible de se proposer comme bénévole via son site internet.
Par Morgane Thimel

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.