Fil info
20:16Indre - Apprendre à écouter les autres avec Alma 36 https://t.co/BUgpQjEEsg
20:11Indre - L’UDAF en recherche de bénévoles https://t.co/yWgotDl8yN
20:07Indre - La CGT Educ’action multiplie les critiques https://t.co/eCzm84j8Zl
20:02Indre - La CGT dépose une motion https://t.co/y1CQExaCh0
19:18Champcevinel - Vestiaires pose son sac à l’Aquacap https://t.co/v0Scd5eZgW
19:16Dordogne - La Macromania reste à la porte https://t.co/Lb45tkVbmq
19:10Dordogne - Bernard Cazeau se met en marche https://t.co/2MkXoPtOJN
19:01Région - Le sauvetage en mer depuis la terre https://t.co/GSV0eXXmPU
18:45RT : les salariés attendent toujours des avancées des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/8tm4FWo19U
18:43 les salariés attendent toujours des avancées lors des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/YiWExAjFfU
18:00L’antenne creusoise de Réseau Bulle, réseau national d’entraide et de solidarité aux familles et aux personnes... https://t.co/mCZuxedN8u
18:00Aubusson - La réalité de l'autisme mise en avant https://t.co/m5hLjoLDD5
17:57Le 70e anniversaire de la MGEN avait donné lieu, le 7 juin dernier à une journée particulière au sein du centre... https://t.co/9oNuN1CEIB
17:55Sainte-Feyre - Quand les personnels tiennent le premier plan https://t.co/v3Eax5fhDg
17:44Le Rugby-Club-Guéret-Creuse (RCGC) a tenu samedi matin son assemblée générale dont l’ambiance était entre le noir... https://t.co/b7Bc0gSNgU
17:41Creuse - Une assemblée générale aux couleurs du club https://t.co/OTi5dupvMR
17:34Haute-Vienne - ça démarre ce matin https://t.co/Itm3toI0w0
17:32Haute-Vienne - Les collégiens de Guy-de-Maupassant ont la main verte https://t.co/7NRNmOXPLz
17:31Haute-Vienne - Laissez circuler les caisses à savon https://t.co/QkVtwGvMmv
17:01A La Souterraine, des commerces ferment, d’autres ouvrent, certains déménagent mais restent dans la cité de... https://t.co/M2fCES3EbS
16:40 la fumée sort de partout. https://t.co/LUYlb42E5Q
16:17 les négociations tournent mal à bercy. Les salariés commencent à mettre le feu à l'usine.
16:13 les négociations tournent mal à bercy.... Les salariés haussent le ton et commencent à mettre le feu à… https://t.co/nY0ezoElaG
15:46Argenton-sur-Creuse - En attendant le cinquantenaire... https://t.co/5UWPd7XSkK
12:12RT : Corrèze : Orages et grêle dans le ciel ce mardi -> https://t.co/4MNS0z2q28
12:11La Creuse en vigilance «orange orages» dès 18h. Les orages s'accompagneront de violentes averses, de fortes rafales de vent et même de grêle
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi

Trouver plus l’espace afin de mieux cultiver la terre

Haute-Vienne

Depuis 2003, Terre de Liens est une association qui a vocation d’encourager le développement d’une agriculture biologique, biodynamique et paysanne.
Ils étaient une quarantaine dimanche dernier à assister à l’assemblée générale de Terre de Liens
Limousin qui avait lieu à Condat-sur-Vienne (87).
L’association limousine rassemble 144 adhérents dont 38 bénévoles actifs. Son conseil d’administration réunit 15 personnes résidant en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze. Agriculteurs et consommateurs, urbains et ruraux, actifs et retraités, la diversité de ce conseil d’administration en fait une richesse. Philippe Segard en fait partie. Il explique : «Nous sommes un mouvement qui comprend plusieurs structures : des associations nationales déclinées en associations territoriales, une structure foncière et une fondation. Le but principal de notre mouvement est d’acquérir des fonciers agricoles pour pouvoir installer des agriculteurs en agriculture biologique».
En effet, le mouvement Terre de Liens est fort d’un réseau associatif mobilisé dans toutes les régions de France qui accompagne des projets, informe et sensibilise autour des enjeux fonciers et agricoles. Aussi, le mouvement dispose d’une foncière, autrement dit d’un outil d’épargne solidaire et d’investissement qui permet d’acheter des fermes. Enfin, Terre de Liens a à sa disposition une fondation reconnue d’utilité publique qui reçoit dons, legs et donations de fermes.
«Les agriculteurs savent que pour acquérir et s’installer sur une ferme Terre de Liens, c’est forcément en agriculture biologique» rappelle Philippe Segard. Pour lui, l’agriculture «raisonnée» est un terme bien trop générique qui ne rime pas forcément toujours avec un réel respect de l’environnement. C’est alors qu’il précise : «Notre action ne se limite pas à acheter des terres puisque nous travaillons avec les institutions locales, les collectivités locales, les mairies pour inciter à changer le regard sur le foncier agricole et le protéger».
L’an dernier, les bénévoles de l’association ont d’ailleurs organisé ou participé à une vingtaine de manifestations dédiées au grand public, avec le principal objectif de sensibiliser et de mobiliser citoyens et acteurs locaux autour des problématiques foncières et agricoles.
Acteur et élu local, Jérôme Orvain, délégué agroécologie et agriculture biologique pour la région Nouvelle-Aquitaine, était présent lors de l’assemblée générale de la délégation limousine : «Il est ici pour exposer les liens qui existent entre foncier agricole, agriculture biologique et les prérogatives qu’il a sur cette évolution au niveau de la nouvelle grande région» résume Philippe Segard.
Les membres du mouvement espèrent bien que l’élargissement des frontières régionales va permettre une prise de conscience sur la nécessité de vraiment développer l’agriculture biologique.
Johan Detour

Commentaires

Modest and
sparkling virtue,
I can hear an
attraction where
a delicate
candle discovers
a fate.

Francesco Sinibaldi

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.