Fil info
11:54Une semaine décisive s'annonce pour . https://t.co/uu5q4vDD7X https://t.co/gD7HPn6ebG
11:50RT : Cette semaine, ça passe ou ça casse https://t.co/DsV07lgRpi
09:07Dans notre édition aujourd'hui : - Nouvelle-Aquitaine : en 2050, 1 million de plus mais à 90% de plus de 65 ans -... https://t.co/prMitTqUwl
23:41La une du Samedi 24 Juin 2017 https://t.co/7i8ntKJA32
22:30International - L’Europe libérale reprend du poil de la bête https://t.co/SQqCfzB7By
22:15Tulle - «Tulle fait sa comédie», le retour de la soirée de l’humour à l’Auzelou https://t.co/fIZB2MVBWE
22:08Corrèze - Ils innovent aujourd’hui pour demain https://t.co/N6PdQ8Kg6W
21:28Corrèze - Les enfants se mêlent de la mémoire de la Grande Guerre https://t.co/wXj9HWdMjM
21:25Région - En 2050, 1 million de plus mais à 90% de plus de 65 ans https://t.co/1b1iddNUBE
19:14Indre - 601 participants au concours national de la résistance https://t.co/LMwxOrzTB8
19:12Indre - La Maison de Reuilly a été inaugurée https://t.co/dAYQsTqrry
19:10Indre - Les jeunes pêcheurs en concours https://t.co/YtkWdCnQMa
19:04Vicq-sur-Breuilh - Poésie, jour et nuit de 15h jusqu’à plus d’heure! https://t.co/CKSRjrdR1t
19:01Saint-Junien - Bravo aux jeunes diplômés de l’Outil en Main https://t.co/CsYhlqpZ7Q
18:43Dordogne - Canicule : les personnes âgées sous surveillance https://t.co/Rsp7uEnEla
18:24Haute-Vienne - Le pastel revient à Feytiat https://t.co/IbllkOaSPA
18:22France - Jidaï, nouveau compagnon de Bruno https://t.co/sMPbVNSQfx
18:19Haute-Vienne - Gagner en vitalité dans les territoires ruraux https://t.co/VTMPu09sub
18:16Haute-Vienne - Le président de l’ALSEA veut «aller de l’avant» et continuer de protéger https://t.co/sU545QtmkJ
18:13Les salariés de GM&S Industry avait un rendez-vous important vendredi matin au tribunal de commerce de Poitiers... https://t.co/WQkwU8NjND
18:11Région - Une dernière semaine décisive https://t.co/tu2t76ViZV
18:09Région - Une dernière semaine décisive https://t.co/8bOt2D8khE
18:08Champagnat : la crèche fermera le 29 juin.... https://t.co/xYhLUTlZ6z
17:41Après la Haute-Vienne et la Corrèze, c’est en Creuse que la direction interdépartementale des routes du... https://t.co/ifMVgo9gZW
17:39Creuse - Aux abords des chantiers, des engins mais aussi des agents https://t.co/sWYqcghyAz
17:37Il était une fois un petit festival qui a fait son trou, à la manière des musiciens de Brême, tout simplement par... https://t.co/izvDLUto7E
17:35Creuse - Mômes à la page, structures au maillage https://t.co/ytgl9OTEIL
17:30Dordogne - Toujours plus pour le tri https://t.co/j3CQ78G5AY
16:37Région - Alain Nocus l’emporte https://t.co/C8py4gY9Xn

Pierre Laurent à Bourges

Politique

Pierre Laurent est venu exposer sa ligne solidaire à la campagne de Jean Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle.
Parallèlement, il était aussi là pour soutenir les trois candidats PCF dans le Cher (Marie Christine Baudouin 1ère circonscription, Nicolas Sansu dans la 2e et Magali Bessard dans la 3e). « Il faut se saisir de cette tendance présidentielle pour amplifier une présence parlementaire suffisamment forte pour rendre possible la politique attendue par les français. Nous, on continue de mener un même investissement pour les présidentielles et législatives… ». Les trois candidats aux législatives ont ensuite pris la parole ; Nicolas Sansu sur la finance en axant ses propos sur ce que d’aucuns nomment déraisonnables les propositions du candidat Mélenchon. « Est-ce raisonnable le démantèlement des services publics, la Poste par exemple et ses 675 millions d’euros de bénéfices ? Est-ce raisonnable qu’il y ait neuf millions de pauvres dans notre pays, six millions d’hommes et femmes privés d’emploi, 40% de jeunes qui sont sans emploi, des pratiques territoriales qui vident nos villages, que huit personnes en France détiennent en 2017 la finance ? Vivement les jours heureux avec La France en Commun ».
Marie-Christine Baudouin pointait du doigt le changement des règles du jeu, que l’argent ne soit plus confisqué par un petit noyau et que les richesses soient mieux partagées notamment par ceux qui produisent grâce à leur travail. Que l’hôpital public soit mieux pris en compte car en France, « l’argent coule à flots ! ».
Magali Bessard accentuait ses propos sur l’intérêt général, le social, l’éducation, la santé, la culture, tout ce bien commun à préserver face aux intérêts privés. De citer la fermeture à Bourges du Foyer Eugène Brisson, la sauvegarde des territoires ruraux, cette loi NOTRe qui rend moins de démocratie dans la vie citoyenne. « Le projet de Jean-Luc Mélenchon est le seul pour rendre possible le changement ».
Pierre Laurent prenait ensuite la parole pour argumenter sur la possible  victoire de Mélenchon. « Quelque chose de tout à fait spectaculaire est en train de se construire. Personne ne pensait à cette accessibilité possible. Tout était mis en place pour verrouiller cette éventualité et ensuite, il était entendu que le deuxième tour ne serait qu’un affrontement Le Pen / Fillon ou Le Pen / Macron et on nous expliquait que c’était le seul choix possible. Pourquoi sommes nous toujours les oubliés ? C’est ce que j’entends en parcourant la France ; oui pourquoi cette France des 9 millions de pauvres, soit un million de plus depuis dix ans, est oubliée ? Ceux qui travaillent et  ceux qui n’ont plus d’emploi, ce sont eux qui souffrent et aujourd’hui, nous avons les moyens de déverrouiller cette situation politique. Il faut en finir avec ce pouvoir de l’argent qui donne encore plus à ceux qui avaient déjà tant. Par exemple, il y a cette dizaine de personnes dont le patrimoine représente deux fois le budget de l’Education nationale ou les 10 milliards d’euros de patrimoine du PDG de Lactalis Emmanuel Besnier. C’est l’indécence de cette société qu’il faut changer. Macron, c’est le point de rendez-vous des libéraux de tous poils et Le Pen c’est l’imposture connue du Front National que l’on combat depuis toujours et qui est dangereuse pour la paix du monde*. La prochaine guerre peut être sociale, ne l’oublions jamais. Les législatives seront un moyen énorme pour reconquérir le pouvoir au profit des citoyens. Reconquérir le pouvoir législatif, c’est donner au peuple la force et les moyens de faire son entrée dans l’Assemblée nationale. Il ne faut jamais oublier d’où l’on vient et l’Assemblée nationale doit rendre des comptes, non au président de la République mais au peuple. C’est cela qui doit nous motiver encore plus à agir pour travailler au rassemblement. Unir nos forces pour rendre possible ce changement politique, social et économique. »

Jacques Feuillet

* « Front National l’Imposture, Droite le danger », 20 répliques à leurs programmes de Pierre Laurent, Alain Hayot, Marc Brynhole - Editions  de l’Atelier.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.