Fil info
16:56Sarlat-la-Canéda : Une manifestation qui en appelle d’autres -> https://t.co/pfmMrORjcm
16:23Les cheminots creusois ont rejoint leurs collègues de toute la grande région pour une manifestation à Bordeaux ce j… https://t.co/EV5PiECRWf
15:55Boulazac : Conseil municipal : la voie verte n’avance pas -> https://t.co/aFlcIQbHLC
13:29RT : Il y a 5 ans, je passais mon bac. J'avais 10 de moyenne en Terminale. Avec le système actuel, je n'aurais pas été a… https://t.co/keoZpVf5Fw
12:33RT : Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
11:49Ségur-le-Château : 300 enfants sur le P'tit Tour USEP -> https://t.co/xCphey1Iz5
11:34Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
01:15l'annonce de la projection sur la Colombie dans l' https://t.co/Z08ZBTJz1O
21:56Neuvic : 24 heures de Bal folk en Limousin, c’est ce week-end au Mialaret ! -> https://t.co/RrIWC0oF95
19:38Il y a un an, les salariés de GM&S Industry, sous-traitant automobile à La Souterraine, manifestaient devant le tri… https://t.co/RJRTzWCRoV
18:11Intérêt du fauchage tardif du : 10 ou 11 espèces d’orchidées sur 50 mètres de bord de ro… https://t.co/QOkSQD5lC0

Le plaisir avec ou sans passeport

Le festival el Clandestino ne passe pas inaperçu. Comment pourrait-il en être autrement quand on a sur scène, Ludwig von 88, Israel vibration ou encore the NoFace, Chinese Man et bien sûr Manu Chao... Deux jours sur un nuage à l’aérodrome de Saint-Laurent à 10km de Guéret.

Ce n’est pas un secret, Manu Chao posera ses valises sur le tarmac de l’aérodrome de Saint-Laurent, à quelques coups d’ailes de Guéret à l’occasion du festival el Clandestino annoncé les 15 et 16 juillet. Et pour le coup, les pointures voleront en escadrille puisque sont aussi annoncés Ludwig von 88, Israel vibration ou encore the NoFace (ex-Skip The Use)... Une petite histoire de convergences...
Le projet d’un événement autour de Manu Chao taraudait tout le monde depuis un bon moment... La première tentative était tombée à l’eau, ou métaphore d’aviateur, avait explosé comme un dirigeable. De ses cendres, la naissance d’un lien fort entre élus du Grand Guéret et Kamel Benmakhlouf, directeur exécutif du festival et l’équipe qui brûlaient d’envie de retenter le coup. Décollage réussi un an et demi plus tard.
Et pour la première édition, les organisateurs ont décidé de frapper fort en sortant le type de programmation à laquelle s’attendre 5 ou 6 ans après la création d’un festival. « Il y a la fragilité de la première édition, explique Mokhtar Bahnas, chargé des relations publiques, il fallait qu’on tape fort. » Le programme est éclectique et on ratisse large, du mélomane au béotien, du casanier au collectionneur de festivals, du rastafari de Camargue aux punks locaux.
En d’autres termes on n’écarte personne car el Clandestino se veut être plus qu’un jukebox de luxe. «Ce n’est pas un hasard si le festival s’appelle el Clandestino», indique Mokhtar Bahnas qui insiste sur une certaine forme d’engagement, énumérant les jalons posés cette année : une attention soutenue sur le tri sélectif, l’utilisation de matériaux recyclables, l’éclairage led... et un village solidaire dédié aux associations et aux ONG. «On part du principe qu’on est un festival mais qu’on est aussi citoyen. On est dans un monde un peu compliqué, on a l’impression que les liens se distendent, leur recréa-
tion, on y tient», développe Mokhtar Bahnas. « Nous, on est nés ici, d’autres n’ont pas eu cette chance. Comment on peut porter un jugement et refuser des gens venus en Europe parce qu’ils n’ont pas d’autre choix ? On veut en parler. »
À noter qu’un euro par billet vendu sera reversé à une association caritative pour l’heure indéterminée. «Une association locale, régionale, nationale, explore Kamel Benmakhlouf, ça peut être très large, peut-être une association contre les mines, une association d’aide médicale, on ne s’est pas arrêté.»
Plus terre à terre, les élus, s’ils se réjouissent d’un Clandestino venu étoffer l’offre culturelle du territoire déjà bien fournie (lire ci-contre), apprécient aussi les retombées économiques et touristiques pour le territoire. Un Ze place to be pour définir la Creuse le temps de quelques soirées, ça ne se refuse pas.
« C’est un événement qui vaut qu’on investisse », souligne le président de l’Agglo du Grand Guéret, Éric Correia. L’Agglo a acheté 150 billets - qu’elle redistribuera à des associations locales - pour aider le festival à décoller, et devrait mettre en place une navette entre Guéret et Saint-Laurent.

Programme
Samedi 15 juillet : Manu Chao, Morcheeba, Ludwig Von 88, The NoFace, Pineapple, Escobar, Nova Et Vetera, Bellalure, Radium Valley, Unborn, Calle Sol, Maryjane & The Baby Dolls, Tetra Hydro K, Full Dub.
Dimanche 16 juillet : Chinese Man, Israel Vibration, Biga Ranx, Keny Arkana, L’entourloop, Panda Dub, Lehmanns Brothers, The Sapphics, Majesty’s Request, Lysistrata Libido Fuzz, New Age Of A French Stone, Myciia, Mama’s Gun, Mahom, Alpha Steppa.
Sound system : El Clandestino dub corner : The Ghana Sound System + Mad Dog Sound System, et Guéret to Dub.
Détails sur https://www.clandestinofestival.com/PROGRAMMATION.html
Tarifs : billet journée : 26 €
billet «pass» deux jours : 41€
Entrée gratuite pour les enfants de -12 ans.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.