Fil info
23:59 Retour au 19e siècle. ...
17:20Catherine Baly, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de la Creuse était convoquée jeudi au... https://t.co/MurxSp1j1I

Un petit geste pour faire la fête

Pour la deuxième année consécutive, l’association Horizons Croisés organise à Limoges la Recycling party, avec comme principe d’apporter un objet électrique qui ne fonctionne plus contre un billet de concert à prix réduit.

Alors que plus de 5.000 personnes avaient joué le jeu l’an dernier en ramenant son vieux frigo ou son grille-pain cassé, moins de 4.000 d’entre elles avaient pu entrer sur le site désaffecté d’Engie.
Décision prise par les services de sécurité qui s’inquiétaient du trop petit nombre d’issues de secours en cas de problème. Pour ne pas revivre la même mésaventure, le choix a été fait d’organiser cette nouvelle Recylcing party au jardin d’Orsay. Plus vaste que la friche industrielle d’Engie, le parc qui surplombe la place Winston-Churchill a déjà fait ses preuves en recevant l’Urban empire, festival organisé par Horizons croisés au début de l’été. «Notre objectif est d’attirer 6.000 personnes cette année, en sachant que la capacité d’accueil du jardin d’Orsay est fixée à 6.900 par la préfecture» note Asse Seck, chargé de production.
Si le prix a légèrement augmenté par rapport à l’an dernier (+ 4 e), le principe reste le même. Pour accéder au site, il suffit de s’acquitter de la somme de 9 euros en prenant le soin d’apporter avec soi un D3E hors fonction.
seconde vie des objets
Un D3E est un Déchet d’équipement électrique et électronique, c’est-à-dire un équipement ou une partie d’un équipement électrique et électronique arrivé en fin de vie ou ayant perdu son usage initial. Ces derniers sont des appareils qui fonctionnent grâce à un courant électrique ou à un champ électromagnétique. Autrement dit, vous pouvez apporter avec vous tout ce qui fonctionne avec une prise ou une pile : congélateur, micro-ondes, bouilloire, cafetière, ventilateur, mixeur, sèche-cheveux, grille-pain, multiprise, chargeur, téléphone, souri d’ordinateur, unité centrale, imprimante, fer à repasser, appareil photo, console de jeux… Même une simple pile fera l’affaire !
En revanche, il faut savoir que même si vous avez pris votre billet en prévente ou que vous avez gagné votre place, vous devez dans tous les cas apporter un objet pour accéder à la fête : «Il n’est pas possible d’acheter un billet plus cher si vous n’avez pas d’objet avec vous. En apporter un, c’est la condition sine qua non pour participer» prévient Asse Seck.
objectif recyclage
La Recycling party a pour principe de coupler une programmation qui sort des sentiers battus à une diversité de stands éco-citoyens.
Au vu du succès et des retours très positifs qu’ont eus les organisateurs après la première édition, ils ont voulu continuer de développer ce «village associatif» : «Cette année, nous allons avoir un atelier de réparation plus grand. Il concernera les appareils électriques mais sera plus large puisqu’il accueillera aussi des ateliers de coutures afin de réparer sacs, chaussures ou vêtements» renseigne Asse Seck. à côté de ce garage d’un autre temps,  de nombreux acteurs du tissu local seront présents : le Fablab, le LimouziLab, Le Monde Allant Vers, Emmaüs 87, Star Trock, La Manufacture Française, Lou Pelou, Day by Day, En Danse ou encore les Allumés...
Comme l’année dernière, la manifestation est soutenue par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) Nouvelle-Aquitaine, «les deux principaux financeurs du projet», qui informeront également sur leurs missions.
Cette manifestation «est une bonne sensibilisation, surtout pour les 20-35 ans qui ne sont pas tellement aguerris finalement. Les plus jeunes le sont car les gestes responsables sont désormais enseignés très tôt à l’école. Alors que la génération des 20-35 ans n’est pas encore très sensible au recyclage» expliquait Sophie Ringuet l’an dernier, pour l’association la Boîte à papiers.
C’est d’ailleurs cette dernière qui s’est chargée de récupérer les 7,5 tonnes de matériel récolté l’année passée. Soutenue par Limoges Métropole, elle va de nouveau mettre en place des conteneurs dans lesquels tous les appareils seront déposés. Des rotations en camion seront ensuite organisées avant et après le concert pour ne pas encombrer le site.  
ambiance underground
La Recycling party, c’est une journée entière pour découvrir le tissu associatif local et pour apprendre une multitude de gestes utiles, aussi bien pour soi que pour l’environnement. On en oublierait presque que c’est aussi un grand concert à moindre coût.
Pour que l’événement prenne tout son sens, les programmateurs ont choisi de faire appel à des grands noms de la scène «underground» : «Il faut que ce soient des groupes, pas très grand public mais des groupes qui portent un message alternatif, qui revendiquent une autre façon de consommer, une autre société» note le programmateur de l’événement.
Alors, après la fougue des locaux des Mama’s Gun, Gérard Baste, le père fondateur des Svinkels, compte bien faire transpirer le public. Et si ça ne suffisait pas à l’essouffler, Trust tentera de lui faire perdre son sang froid avant qu’il ne se retrouve confronté au hip hop follement édulcoré des Puppetmastaz. Un sacré programme.
Par Johan Detour

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.