Fil info
20:32Saint-Ybard : La Corrèze gourmande en chemin de traverse -> https://t.co/3aX4G5EMH5
19:59Football : Gourvennec, ça ne pouvait plus durer -> https://t.co/wNqUyRVIwz
19:57Handball : Cédric Sorhaindo sort de l'ombre -> https://t.co/h7GUFrwPbH
19:44France : Le ralentissement mais aussi la précarisation de l’emploi -> https://t.co/yjHGlEmmHD
19:27Dordogne : Les efforts des communes récompensés -> https://t.co/yvapJPEjmG
18:52Châteauroux : Le square Charles de Gaulle bientôt rénové -> https://t.co/yPo7iZAgec
18:20# # - -Vienne : Un démarrage décevant -> https://t.co/XbHnGxVacZ
18:09Indre : La volière de Sainte Hélène exposée à Montréal -> https://t.co/jkslRrDy2f
17:53RT : [] Disparition inquiétante de Grégoire, 17 ans, à . Merci de vos RT pour aider les enquêteurs d… https://t.co/ahVm35h3JD
17:52 -Vienne - : La commune, deuxième ville de Limoges Métropole -> https://t.co/wgbpHdhJDH
17:49-Yrieix-la-Perche -Vienne - -Yrieix-la-Perche : Un club où il fait bon vivre -> https://t.co/BkD0OsaJO0
17:47-léonard-de-Noblat -Vienne - -Léonard-de-Noblat : Union Musicale: le président Fabien Béchameil p… https://t.co/WjXJSOhsZa
17:45 -Vienne - : Voeux: tant de choses ont changé -> https://t.co/cxFT8guDAS
17:21Carsac-Aillac : De nombreux aménagements à Aillac pour les vœux -> https://t.co/7EvVfKlHQb
17:17RT : Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:32Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:01Le Blanc : Des habitants exposent leur talent au centre social -> https://t.co/5U2kXD91Fv
15:57Les Petits Frères des Pauvres de Limoges recherchent des bénévoles. https://t.co/6bf4iiAkuw
15:56Valençay : Du Gers à l’Élysée en fauteuil roulant -> https://t.co/DtWZ5IiU2N
15:54La Châtre : Ton Aben narre l'histoire des moulins de La Châtre -> https://t.co/3Mo3Arc3IT
15:45RT : Les amis, INFORMATIONS IMPORTANTES ci-dessous concernant l'évènement 🏀de ce mois de Janvier. Venez tous sa… https://t.co/owXLaKOz9L
15:43Coulounieix-Chamiers : Patrick sort des rails, mais reste cheminot de cœur -> https://t.co/cJOiPyRx8C
15:40RT : INTERVIEW : Koffi Kwahulé, lauréat du Grand Prix de Littérature dramatique 2017 pour “L’Odeur des arbres”, Ed.... https://t.co/NwBSmH4MsJ
14:21RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
13:54RT : L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:47Région : On recherche des documents et autres -> https://t.co/yplM13e3Yh
13:45Soirée ciné en partenariat avec ! Places offertes aux adhérents ! https://t.co/BGuoLDIcXb
13:39L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:24 Votre site web est HS ? Impossible de se connecter...
12:15RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
11:52Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
10:22RT : EXERCICE de sécurité civile. Simulation d’un attentat terroriste à Oradour-sur-Glane. Cellule de crise à la préfect… https://t.co/J06P3ladDQ
10:09RT : Exercice attentat à Oradour-sur-Glane : le préfet vient d’arriver à la cellule de crise https://t.co/cbJOJFlLJm
10:06RT : Sarlat-la-Canéda : Les salariés de Rougié sont toujours aussi mobilisés -> https://t.co/sXL7BqawzG
10:06RT : Assez rare ces jours-ci pour être signalé : il fait beau sur les toits de ce soir, depuis le 5e étage de l… https://t.co/N4YqKWMBF9
10:05RT : : un accident s'est produit ce soir sur la route de Lissac : ne voiture avec 4 personnes à bord, seule sur l… https://t.co/fTiHSA75v1
10:05RT : A20 fermée à hauteur de St Sylvestre en direction de Limoges pour battue administrative. Déviation locale mise en p… https://t.co/DBbcRdSN9p
10:05RT : en cours Simulation d’un terroriste à Forces de et d… https://t.co/1gtUpG6iZq
00:50Corrèze : A20 : Fermeture successive des bretelles des échangeurs n°47 «Donzenac» à n°52 «Noailles» | L'Echo… https://t.co/qEiZXJNgJY
00:46Région : 75 ans et un bel avenir à construire | L'Echo https://t.co/RrxHnw2GRj via
23:18International : La Palestinienne Ahed Tamimi maintenue en prison -> https://t.co/VqUIMJdnNV
23:16France : Les zadistes rêvent au Larzac du 21e siècle -> https://t.co/MsRPtcWEJN
23:14France : Le gouvernement met fin à « l’aéroport de la division » -> https://t.co/t6juicJBHe
21:45Chanteix : La commune se mobilise pour son école -> https://t.co/9tEWbsoFhN

Les salariés ne déposent pas les armes

GM&S Industry

Impassible comme la garde royale britannique, tout en mâchoire et en carapace, un régiment de CRS bouclait samedi l’entrée de la rue Martin-Nadaud à Guéret. Dépêchés en nombre pour faire leur boulot, ils se trouvaient face de simples ouvriers tout en blouse et en T-shirt qui ne demandaient qu’à défendre le leur.
C’est une habitude depuis quelques temps. Où qu’aillent les salariés de GM&S, ils sont attendus par les forces de l’ordre comme des criminels des plus dangereux, ou pire, comme des chiens. Une attention qui n’est pas celle qu’on accorde en tant normal à des victimes.
Depuis l’annonce, les autorités considèrent le problème réglé : l’ancien député était présent auprès des salariés, pas le nouveau. « Le rôle des politiques est de soutenir l’aménagement du territoire. En ne venant pas aujourd’hui, le député ne tient pas ce rôle », souligne le délégué CGT Vincent Labrousse. Quant au préfet, avec lequel comptaient s’entretenir, les salariés ont dû l’attendre un petit moment, relégués derrière le Salon de l’habitat et l’inauguration d’un étang à Lizière. « Il faut croire que 156 personnes dans la misère, ça ne l’intéresse pas », lâche un salarié à cette annonce.
« Depuis qu’on est rentré de congé, il n’y a pas eu une rencontre avec la cellule de crise », rappelle Vincent Labrousse. « La reprise de l’entreprise, c’est une chose, la faire fonctionner, c’en est une autre. On veut une reprise pérenne. » Pour garantir le chiffre d’affaires de 23 millions d’euros escompté, c’est 170 salariés qui sont nécessaires, pas 120.
« Ce n’est pas une illumination de syndicalistes, c’est une réalité économique. Si on était 283, c’était pas pour enfiler des perles. Il y avait une exigence qualité. C’est pour ça qu’il y avait des gens dans les bureaux », poursuit le délégué syndical qui voit dans la reprise à 120, la remise en cause de la diversification - jusque-là valorisée et encouragée par les différents acteurs du dossier - et dans la foulée un site complètement dépendant de Renault et PSA. Les 120 annoncés comme sauvés sont simplement en sursis...
Quant aux 156 envoyés au rebut, ils entraîneront avec eux leur familles, leurs communes, leurs écoles, leurs commerces, leurs territoires. C’est ainsi que la mobilisation de soutien comptait, des ouvriers d’autres boîtes et des citoyens lambda, des membres de la CGT, du PC, des Insoumis ou encore de la confédération paysanne. « Nous sommes ici pour apporter un soutien humain »,  insiste son porte-parole, Jean-Bernard Teuma, indigné par la manière dont les salariés sont traité certains après 30 ans de carrière, « mais aussi pour rappeler aux paysans de la Creuse, que ce qui arrive aujourd’hui à GM&S, avec Renault et Peugeot qui achètent à l’extérieur, va leur arriver demain avec le CETA... »
Mais qu’elle comptait, en revanche, trop peu d’élus... Des élus que Yann Augras cherche à relancer via leur attachement à l’école : « Les salariés de GM&S vont rejoindrent les emplois aidés. Ces chômeurs, ce sont des familles, des enfants qui vont partir... Et bordel de merde, une commune qui n’a pas d’école, elle est morte », assure le représentant  CGT qui exhorte les élus quelle que soit leur orientation à se mobiliser. « C’est dans la rue que ça se passe, pas derrière le cul à Macron. »
« Est-ce qu’on va revenir aux temps des seigneurs ? Nos enfants méritent pas ça. À la tête de l’Etat, ils ne sont qu’une poignée. On peut inverser les choses », appuie Yann Augras. Les salariés, qu’ils soient repris ou non continueront à se battre. Une association de soutien aux salariés de GM&S va, par ailleurs, être activée prochainement pour continuer la lutte, maintenir la solidarité et apporter un soutien juridique aux salariés.
À noter, enfin, que la possibilité d’une reprise à plus de 120 avec le recours à du chômage partiel le temps que le volume de production reprenne, serait étudiée à Bercy.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.