Fil info
20:32Saint-Ybard : La Corrèze gourmande en chemin de traverse -> https://t.co/3aX4G5EMH5
19:59Football : Gourvennec, ça ne pouvait plus durer -> https://t.co/wNqUyRVIwz
19:57Handball : Cédric Sorhaindo sort de l'ombre -> https://t.co/h7GUFrwPbH
19:44France : Le ralentissement mais aussi la précarisation de l’emploi -> https://t.co/yjHGlEmmHD
19:27Dordogne : Les efforts des communes récompensés -> https://t.co/yvapJPEjmG
18:52Châteauroux : Le square Charles de Gaulle bientôt rénové -> https://t.co/yPo7iZAgec
18:20# # - -Vienne : Un démarrage décevant -> https://t.co/XbHnGxVacZ
18:09Indre : La volière de Sainte Hélène exposée à Montréal -> https://t.co/jkslRrDy2f
17:53RT : [] Disparition inquiétante de Grégoire, 17 ans, à . Merci de vos RT pour aider les enquêteurs d… https://t.co/ahVm35h3JD
17:52 -Vienne - : La commune, deuxième ville de Limoges Métropole -> https://t.co/wgbpHdhJDH
17:49-Yrieix-la-Perche -Vienne - -Yrieix-la-Perche : Un club où il fait bon vivre -> https://t.co/BkD0OsaJO0
17:47-léonard-de-Noblat -Vienne - -Léonard-de-Noblat : Union Musicale: le président Fabien Béchameil p… https://t.co/WjXJSOhsZa
17:45 -Vienne - : Voeux: tant de choses ont changé -> https://t.co/cxFT8guDAS
17:21Carsac-Aillac : De nombreux aménagements à Aillac pour les vœux -> https://t.co/7EvVfKlHQb
17:17RT : Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:32Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:01Le Blanc : Des habitants exposent leur talent au centre social -> https://t.co/5U2kXD91Fv
15:57Les Petits Frères des Pauvres de Limoges recherchent des bénévoles. https://t.co/6bf4iiAkuw
15:56Valençay : Du Gers à l’Élysée en fauteuil roulant -> https://t.co/DtWZ5IiU2N
15:54La Châtre : Ton Aben narre l'histoire des moulins de La Châtre -> https://t.co/3Mo3Arc3IT
15:45RT : Les amis, INFORMATIONS IMPORTANTES ci-dessous concernant l'évènement 🏀de ce mois de Janvier. Venez tous sa… https://t.co/owXLaKOz9L
15:43Coulounieix-Chamiers : Patrick sort des rails, mais reste cheminot de cœur -> https://t.co/cJOiPyRx8C
15:40RT : INTERVIEW : Koffi Kwahulé, lauréat du Grand Prix de Littérature dramatique 2017 pour “L’Odeur des arbres”, Ed.... https://t.co/NwBSmH4MsJ
14:21RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
13:54RT : L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:47Région : On recherche des documents et autres -> https://t.co/yplM13e3Yh
13:45Soirée ciné en partenariat avec ! Places offertes aux adhérents ! https://t.co/BGuoLDIcXb
13:39L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:24 Votre site web est HS ? Impossible de se connecter...
12:15RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
11:52Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
10:22RT : EXERCICE de sécurité civile. Simulation d’un attentat terroriste à Oradour-sur-Glane. Cellule de crise à la préfect… https://t.co/J06P3ladDQ
10:09RT : Exercice attentat à Oradour-sur-Glane : le préfet vient d’arriver à la cellule de crise https://t.co/cbJOJFlLJm
10:06RT : Sarlat-la-Canéda : Les salariés de Rougié sont toujours aussi mobilisés -> https://t.co/sXL7BqawzG
10:06RT : Assez rare ces jours-ci pour être signalé : il fait beau sur les toits de ce soir, depuis le 5e étage de l… https://t.co/N4YqKWMBF9
10:05RT : : un accident s'est produit ce soir sur la route de Lissac : ne voiture avec 4 personnes à bord, seule sur l… https://t.co/fTiHSA75v1
10:05RT : A20 fermée à hauteur de St Sylvestre en direction de Limoges pour battue administrative. Déviation locale mise en p… https://t.co/DBbcRdSN9p
10:05RT : en cours Simulation d’un terroriste à Forces de et d… https://t.co/1gtUpG6iZq
00:50Corrèze : A20 : Fermeture successive des bretelles des échangeurs n°47 «Donzenac» à n°52 «Noailles» | L'Echo… https://t.co/qEiZXJNgJY
00:46Région : 75 ans et un bel avenir à construire | L'Echo https://t.co/RrxHnw2GRj via
23:18International : La Palestinienne Ahed Tamimi maintenue en prison -> https://t.co/VqUIMJdnNV
23:16France : Les zadistes rêvent au Larzac du 21e siècle -> https://t.co/MsRPtcWEJN
23:14France : Le gouvernement met fin à « l’aéroport de la division » -> https://t.co/t6juicJBHe
21:45Chanteix : La commune se mobilise pour son école -> https://t.co/9tEWbsoFhN

Toujours dans le flou !

GM&S Industry

Le feu à l’entrée du sous-traitant automobile GM&S a repris de plus belle en ce lundi matin. Si deux réunions ont eu lieu, les salariés n’ont pas vu la moindre avancée. Tout reste flou.
Les salariés étaient sur le site mais  à quoi doivent-ils s’attendre ? La reprise par GMD a été validée par le tribunal de commerce jeudi et  Alain Martineau, en possession du site depuis minuit, est arrivé à La Souterraine peu avant midi. La grille a été secouée. «Martineau est dans nos murs», indique Jean-Marc Ducourtioux délégué CGT ajoutant  que celui-ci n’a pas dit bonjour aux salariés. De leurs côtés, les représentants du personnel choisissaient un cabinet de reclassement.  Un dossier long, technique, compliqué. D’autant plus que l’incertitude demeure notamment sur les mesures d’accompagnement. Le gouvernement avait annoncé un doublement pour la formation soit 5.000 euros pour chaque salarié mais la moindre formation se rapproche plus des 9.000 euros... La période de reclassement s’étend sur 12 mois, insuffisant pour eux.
L’après-midi, un comité d’entreprise s’est déroulé sur le plan social. Alain Martineau a quitté le site vers 15 heures après avoir été interpellé par des salariés sur leur devenir, son projet industriel. Sa seule réponse  : il n’ira pas plus loin que les 120 salariés. Quant au reste, cela demeure flou même lorsque les salariés, remontés, envahissent la salle Aubusson où se tient le CE. Après des questions aux représentants de l'administrateur, ils demandent à deux de ses hommes,  le responsable du pôle emboutissage et son responsable des ressources humaines, de  venir répondre aux nombreuses interrogations. Ce à huis clos. «Si vous voulez pas de moi, je m’en vais»,  leur lance le responsable emboutissage. «Ce n’est pas ce que les salariés ont dit, ils ne veulent pas de cette reprise là. On ne comprend pas ce positionnement inflexible», explicite Vincent Labrousse. Ils s’interrogent sur la cataphorèse et le peu de salariés repris, le nombre de salariés toujours le même depuis le départ, l’avenir de la tôlerie, l’outillage... Sur ce dernier point, il semblerait que la réponse soit trouvée : «on avait ce fonctionnement et ça nous coûtait plus cher d’être intégrée que de sous-traiter». Quand Me Borie, l’avocat du comité d’entreprise évoque un calcul sur 18 millions d’euros de chiffre d’affaires, le responsable affirme qu’il n’a pas d'élément. Pour les deux responsables de Martineau qui vont être rejoints par toute une équipe aujourd’hui, l’objectif est clair : «redémarrer l’usine et faire en sorte qu’elle fonctionne». Si Alain Martineau espérait le matin-même que ça serait dans huit jours, il semblerait que cela soit plus long. «Nous ne sommes pas assez pour remettre en route les machines», tonnent les salariés. «23.000 m² couverts et travailler en 2/8 avec 120 salariés, ça ne donne pas envie de travailler», ajoute Vincent Labrousse. «Je comprends la nostalgie mais ce n’est pas cela qui fait le business plan», rétorque le responsable. Rien n’avancera.  «A l’aube de reprendre l’usine, il n’y a pas de projet industriel et commercial», résume Yann Augras  au sortir de «cette journée de m..., une journée médiocre». 54 salariés ont indiqué qu’ils voulaient partir... «ça fait mal, on pense qu’il ont en ont marre, confie le syndicaliste. C’est dommage, ce sont des compétences et des savoir-faire qui s’en vont».
Mais rien n’est perdu pour les salariés. «Il faut continuer à se battre», martèle Yann Augras.  Notamment pour obtenir une supra légale pour partir dignement. Ils seront dans la rue ce matin à La Souterraine et à Guéret cet après-midi et d’autres actions sont prévues si GMD ne répond pas aux interrogations. «Nous avons décidé avec les salariés-es de nous protéger, nous et nos familles.»
V.J.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.